AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
flt ferme ses portes...
pour tout savoir, rendez-vous ici. :eyes2: :eyes2:

Partagez | .
 

 Un coquard et des bobards... ft. Jax

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar


inscription : 30/11/2016
messages : 125
points : 146
pseudo : Macsen
avatar : Nico Tortorella
autres comptes : N/A
crédit : D.S.R
âge : Vint-six ans
statut civil : Célibataire
quartier : Downtown Area
occupation : Mannequin, stripteaseur

Message(#) Sujet: Un coquard et des bobards... ft. Jax Lun 5 Déc - 18:21


❝ Un coquard et des bobards ... ❞
- Jax & Percy -
Je ne suis pas de nature violente, mais si l'on me cherche, généralement on me trouve. Pourquoi les gens se sentent toujours obligés de nous faire la morale. On rêve tous de frapper quelqu'un...
 Fallait bien que ça arrive un jour... Je n'étais pas installé depuis des lustres à White Oak Station. Je devais acheter des clopes et du whisky, je n'avais plus rien et ça commençait à me gaver de devoir boire du jus de fruit. Je suis sorti de chez moi, en plein Downtown Area, il ne faisait pas super chaud. L'hiver s'approchait à grand pas, mais j'aimais bien ça. Cela me changeait du temps pourri qui couvrait tout le temps mes Wales natales. Je marchais assez vivement et j'écoutais la dernière playlist que m'avait refilé une connaissance bossant dans la musique electro-house. Ça me motivait à aller chercher mon poison hebdomadaire...

Sur la route je matais un peu les mecs qui croisaient mon chemin, comme d'habitude et sans plus. J'exécutais des petits mouvements de tête au rythme des sons et je faisais pas trop attention aux endroits où je foutais mes pieds. Malheureusement, dans ma danse quotidienne j'ai percuté sans le vouloir un énorme gars bien taqué. Il était canon mais il avait l'air vraiment pas très content. Je levais une main pour m'excuser et je voulais reprendre ma route. Jusqu'à ce que le mec me retienne par l'épaule. J'enlevais donc mes écouteurs et écoutais ce qu'il avait à me dire. Il me sorti sans pression : « Je te dérange pas, pédale ? » Le pauvre... Il n'aurait jamais du dire ça.

« Répète ça, pour voir, sac à merde ? » Ai-je à peine eu le temps de dire avant qu'il m'envoie un majestueux coup de poing en pleine face, le salaud. Il n'allait pas s'en tirer comme ça. Ni une, ni deux mais un peu sonné, je lui fis danser les couilles dans un coup de genou, une fois plié en deux, j'en profitais pour en remettre un autre dans le nez qui fit un vieux bruit de craquement au contact de mon genou. Il pissait le sang et semblait vraiment douiller. Mais je ne voulais pas lui laisser une chance de se relever, alors je lui ai enfoncé mon coude dans le dos.

Les gens étaient là, la bouche bée, comme d'habitude, pas un seul n'a bougé pour faire quelque chose. J'ai eu le réflexe d'appeler les urgences. J'étais assis sur un banc, je m'étais allumé ma dernière clope et j'admirais ce gros tas de merde pisser le sang et se tenir en position fœtale sur le sol froid de la rue. Il m'avait bien cherché ce con. J'attendais l'ambulance avec patience, je voulais juste voir douiller ce pauvre type et surtout reprendre mes esprits. J'étais dégoûté de ne pas pouvoir reprendre la route pour faire mes petites courses. Les urgences furent rapides à arriver.

J'avais sacrément mal au crâne et j'avais bien remarqué que ma gueule avait prit un méchant coup. Je voulais vérifier que tout soit bien en place et qu'on me prescrive des antidouleurs. Après une très longue attente à regarde les ambulanciers s'occuper du gros lourdeau, un des gars vint enfin me chercher. Plutôt beau gosse. « Salut toi. Sache avant tout que je suis bien plus canon lorsqu'on ne me met pas de poing dans la gueule. Mais ça me donne un côté rebelle. On y va ? » Le gaillard avait une allure plutôt professionnelle, j'aimais bien me faire soigner par des mecs canons comme dans ces séries américaines à la con.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 621 MOTS.


_________________

It's gonna be alright
Si la haine fait si mal, alors je ne veux pas connaître l'amour. Je ne veux pas crouler sous les mensonges d'un rêve que tous croient accessible et facile d'approche. Je suis entier, même si tout le monde me croit brisé. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un coquard et des bobards... ft. Jax
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELS LIKE TONIGHT. :: WHITE OAK STATION :: DOWNTOWN AREA :: White Oak General Hospital-