AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
flt ferme ses portes...
pour tout savoir, rendez-vous ici. :eyes2: :eyes2:

Partagez | .
 

 ✘ tu seras bievenue chez moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar


inscription : 01/04/2016
messages : 1087
points : 150
pseudo : Life Burns
avatar : Louis Tomlinson
crédit : avatar: ©scarlett glasses
âge : 25 ans (26.08)
statut civil : célibaitaire mais toujours amoureux de son ex
quartier : anciennement #29, Standford Alley et maintenant vit temporairement au Pimpernel motel => squatte quelques jours chez Azel
occupation : réceptionniste au Pimpernel motel

Message(#) Sujet: ✘ tu seras bievenue chez moi Jeu 27 Oct - 12:47

tu seras bienvenue chez moi
Azel & Camille ••• Quiconque connait un tant soit peu Camille, sait pertinemment qu’il est du genre à se plaindre pour un oui pour un non. Avant, quand il vivait encore en France, il était particulièrement prétentieux, hautain et fier avec les gens n’ayant pas son rang. Son ex qu’il est venu retrouver ici, étant de même niveau que lui connait le caractère plus sympa et enjoué du jeune homme. Mais depuis son arrivée au Canada, n’ayant plus aucun de ses repères de luxe ou presque, il commence tout doucement à apprendre à relativiser et se montrer plus agréable avec les plus démunis. La preuve la plus flagrante en est sa rencontre avec Azel Novak. La jeune femme était passée il y a quelque temps au motel pour un devis, afin de faire venir sa famille. Camille a vite compris que si elle demandait un devis en premier lieu, c’est qu’elle n’avait peut-être pas les moyens de pouvoir réellement héberger tout le monde. Il y a encore quelques semaines de cela, il n’aurait pas compris, mais à vivre loin, très loin des siens, il comprend mieux le besoin de retrouver et voir ceux qu’on aime. En professionnel qu’il est, il commence bien évidemment par un devis de plus banal, avec le nombre de chambres qu’il faut pour le nombre de personnes qu’ils seront. Mais en voyant la tête dépitée de la jeune, ça l’a touché. Comme il était seul ce jour-là à la réception, il lui a demandé d’attendre et a refait un devis, mais avec une seule chambre au lieu de deux. « Je vis ici suite à l’incendie. Je peux laisser ma chambre pour rien, moi je me débrouillerais. Mais si ça peut aider. » Le jeune homme avait adressé un large sourire à la demoiselle. Il comprenait sa détresse après qu’elle lui ait expliqué qu’elle n’avait que peu de place chez elle et surtout pas adaptée à l’âge des membres de sa famille. Ce type de proposition ne ressemble pas à l’ancien Camille, mais ici, il n’est pas à Paris et étonnamment, il semble s’y adapter mieux, et plus vite qu’il ne se l’était imaginé. La jeune femme accepta la proposition et lui offrit son canapé en retour, le temps du séjour de sa famille. N’ayant personne d’autre chez qui aller, le réceptionniste accepte.

Aujourd’hui, c’est le jour J. enfin non, pas exactement. Le jour J pour lui. Avec Azel, ils se sont arrangés qu’il vienne déjà s’installer chez elle, un ou deux jours avant l’arrivée de toute la famille. Qu’il ait le temps de préparer sa chambre et en vider un peu ses quelques affaires, et ainsi prendre ses quartiers dans l’appartement de la blonde. Dès le réveil, après un petit déjeuner copieux pour son estomac de moineau, Camille a commencé à empaqueter ses affaires dans un grand sac de sport. Ne pouvant tout prendre, il a mis le reste dans un placard qui ferme à clé. Ç’a été plus rapide qu’il ne l’aurait cru, mais se retrouve soulagé que ça, ce soit déjà fait. Il lui restera bien évidemment encore le ménage à faire dans toute la chambre, et changer également les draps. Mais cela peut attendre encore un peu. Pour l’heure, il doit se rendre chez la demoiselle, comme convenu. Ce serait mentir, de dire qu’il n’est pas un peu stressé à l’idée de la cohabitation. Ils ne se connaissent pas vraiment encore, alors ce n’est pas quelque chose de facile en soi, que de partager son intimité avec quelqu’un comme ça. Camille n’est pas d’un naturel pudique, il ne manque pas de confiance en lui non plus, mais il n’en reste pas moins, qu’il appréhende un peu. Ce qui est tout à fait compréhensible en pareille situation. Par moment, il s’est surpris à se demander pourquoi il était allé proposer ça à la jeune femme, mais, un coup de fil à sa sœur qui lui manque horriblement, et il se souvient du pourquoi. Il arrive à Fairmont District un peu avant l’heure du déjeuner et n’hésite pas un seul instant avant de frapper à la porte. Impatient qu’il est, il trépigne devant la porte, espérant qu’elle n’a pas oublié l’heure qu’ils avaient décidée. Camille est un obsessionnel de l’organisation, c’est dans sa nature, et son métier n’aide en rien avec ce trait de caractère bien marqué chez lui. Il a toujours besoin de vérifier, confirmer et Azel a dû déjà bien s’en rendre compte, vu le nombre de messages qu’ils se sont échangés pour organiser tout ça.
© 2981 12289 0

_________________
we're meant to be

   and i just can't stop loving you.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

lost souls in revelry

inscription : 24/06/2013
messages : 8363
points : 39
pseudo : vercors. (chloé)
avatar : cora keegan.
autres comptes : biddy la jolie.
crédit : ultraviolences, the vamps.
âge : vingt-trois ans.
statut civil : célibataire, mais son cœur bat de plus en plus fort pour son premier amour.
quartier : fairmount district.
occupation : couturière à hazelnut.

Message(#) Sujet: Re: ✘ tu seras bievenue chez moi Dim 6 Nov - 12:25

tu seras bienvenue chez moi
En ce moment, la vie d’Azel était bien remplie. Après la remise à neuf de la boutique, le nombre de clients qui venaient avait augmenté, et les ventes avec – sans parler de celles effectuées grâce au site internet récemment mis en place. Les journées d’Azel naviguaient entre la crèche pour amener et récupérer Malia, la boutique, les réunions de parents auxquelles elle assistait, sa propre maison et l’appartement de Rhys – Rhys, qu’elle voyait de plus en plus souvent, de plus en plus longtemps. Et puis il y avait toutes les tâches ménagères, qui mine de rien prenaient du temps, surtout quand on était seule à le faire. Émotionnellement, ce n’était pas léger non plus. Il y avait ce qu’elle ressentait pour Rhys, bien sûr, mais aussi le manque d’Augustin, le manque de Charlotte, la solitude, le manque de sa famille, le manque de ses amis d’enfance. Ajouté à tout ça, les parents d’Augustin souhaitaient lui rendre visite prochainement et, surtout, ses propres parents arrivaient dans deux jours. Beaucoup de choses à gérer, beaucoup de choses à penser. Et, Azel, elle allait finir par craquer. Elle prenait tout avec le sourire, toujours. Elle faisait tout avec plaisir. Mais, il arrivait un moment où, malgré tout, elle avait besoin de respirer. De se poser. De faire des choses pour elle, et elle seule. Ce n’était cependant pas demain la veille. Pour l’heure, elle devait finir de préparer la maison tout en gardant un œil sur sa fille, qui jouait avec des peluches dans le salon. Camille allait arriver d’une minute à l’autre. Azel touilla son mélange courge-quinoa, éteignit la plaque et laissa la poêle sur le feu, pour tenir la préparation au chaud. Elle sortit les assiettes et couverts nécessaires et mit la table, puis passa un dernier coup de balai – plus par acquis de conscience que par réelle nécessité. Quelques coups retentirent alors sur la porte, qu’Azel ouvrit aussitôt, le sourire aux lèvres. « Salut Camille ! Tu arrives pile au bon moment, » dit-elle, comme si c’était une énorme coïncidence qu’il arrive justement au moment où le repas était prêt, alors qu’elle avait en réalité tout calculé pour que ce soit le cas. « Pas trop triste de quitter ta chambre ? » lui demanda-t-elle ensuite en fermant la porte derrière lui. « Pose tes affaires ici, on s’occupera de t’installer après manger. » Parce qu’en effet, Camille ne venait pas seulement pour le repas du midi – il venait pour toute la fin de semaine.
roller coaster

_________________

i've been waiting for you way too long won't you come and take me home oh i'm praying this ain't all a dream can you wake me up before you leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
✘ tu seras bievenue chez moi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Choix de l\'épée, notamment chez les Dúnedain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELS LIKE TONIGHT. :: WHITE OAK STATION :: FAIRMOUNT DISTRICT :: Habitations-