AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
flt ferme ses portes...
pour tout savoir, rendez-vous ici. :eyes2: :eyes2:

Partagez | .
 

 oops, it was a mistake (maxine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar


inscription : 21/06/2014
messages : 1175
points : 4
avatar : alexis ren
crédit : polarize
âge : vingt-deux ans
statut civil : le cœur en miette, elle tente de faire le deuil de sa petite-amie
quartier : fairmount district (#726), une maison vide sans elle
occupation : censée être footballeuse professionnelle, mais actuellement sans club et donc sans emploi

Message(#) Sujet: oops, it was a mistake (maxine) Sam 1 Oct - 18:16


≈ ≈ ≈
{oops, it was a mistake}
crédit/ tumblrmaxine.

Depuis le décès d'Astrid, les jours se suivent et se ressemblent. Je n'ai plus de boulot et plus l'envie de faire quoique ce soit, alors je reste ici, seule, à tourner en rond dans cette grande maison qui me semble tellement vide maintenant. Il y avait tellement d'amour ici, tellement de joie et maintenant il n'y a plus rien. Juste moi et ma tristesse. Je sais que si je le voulais, je pourrais aller voir Espen, mon frère, il saurait me changer les idées, mais il travaille et il a Nova, il n'a pas besoin de m'avoir sur ses bras. Il y a aussi Maxine, ma meilleure amie. Cette dernière est bien celle qui me supporte le plus depuis ma perte. Elle sait être là quand j'en ai besoin et j'espère bien qu'elle sera là ce soir, car j'ai bien envie de la voir et de sortir un peu. Je m'empresse alors de prendre mon téléphone pour lui envoyer un message.

De : Joanne Jacosben
À : Maxine Fields
Une bouteille de Vodka et moi-même recherchons une bonne compagnie pour ce soir, tu en es ?

De : Maxine Fields
À : Joanne Jacobsen
Bien sûr ! Passes chez moi ce soir, mes parents sont de sortie.

Un sourire se dessine sur mon visage lorsque sa réponse est positive. C'est peu, mais c'est suffisant pour me redonner un peu de joie. Il est encore un peu tôt pour aller me préparer, alors je file dans le salon et m’avachis sur le canapé. Devant la télé, le temps passe toujours plus vite. Ce n'est que trois heures plus tard que j'arrive à me décoller de l'écran pour pouvoir aller me laver, ainsi que pour m'habiller. Pour une fois, je suis déterminée et il ne me faut que très peu de temps pour être prête. Je prends alors la bouteille que j'ai promise à ma meilleure amie et je quitte ma maison pour retrouver la sienne qui ne se trouve qu'à quelques rues. Une fois devant chez elle, je porte mon poing sur la porte et cogne. C'est elle qui vient m'ouvrir, ses parents sont visiblement déjà partis. « Je ne l'ai même pas commencée ! » Dis-je, toute fière de moi, alors que je lui montre la bouteille d'alcool tel un trophée.

La soirée fut bonne, rempli de rire, ce qui me change beaucoup de mon quotidien, mais elle fut aussi alcoolisée. La bouteille que j'ai ramenée a été terminée et nous en avons goûté une ou deux de sa cave personnelle. Il n'y a donc rien d'étonnant au mal de tête que j'ai. Le réveil est difficile et je peine à ouvrir les yeux avec le soleil qui donne sur la fenêtre de sa chambre. Visiblement j'étais trop saoule pour pouvoir rentrer chez moi, alors j'ai dormi ici. Ce n'est pas comme si ce n'était jamais arrivé. Je passe mes mains sur mon visage, avant d'en poser une sur le haut de ma poitrine. C'est d'ailleurs à ce moment-là que je réalise que je ne porte aucun vêtement. Ce point agit comme un électrochoc sur moi et je me retrouve subitement très bien réveillée. Je me retourne et trouve Maxine allongée à mes côtés, très peu vêtue elle aussi. « Merde. » Dis-je tout en m'asseyant sur le lit et en tirant la couette pour cacher mon corps. « Putain, putain, putain. » La vulgarité est l'unique chose qui me vient en bouche. Mais voilà quoi ! Nous sommes toutes les deux nues dans le même lit et je n'ai aucun souvenir de notre soirée.

_________________

ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant. demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

kill em with kindness

inscription : 21/08/2013
messages : 12054
points : 44
pseudo : shiver./sarah.
avatar : bb bryden.
crédit : spleen ocean/tumblr.
âge : vingt-deux ans.
statut civil : célibataire.
occupation : serveuse au madison grill & mannequin à ses heures perdues.

Message(#) Sujet: Re: oops, it was a mistake (maxine) Dim 16 Oct - 15:32


≈ ≈ ≈
{oops, it was a mistake}
crédit/stuffmodels tumblrjoanne


Le message de Joanne lui décrochait un sourire. Elle était consciente que ce n'était forcément une bonne chose pour elle de boire, mais elle avait sa façon à elle de faire son deuil. Et si l'alcool était comme une échappatoire pour elle, Maxine ne pouvait lui reprocher. Ce qu'elle avait vécu, vivait actuellement, n'était pas facile. Elle se terrait chez elle et pour une fois, elle avait besoin de compagnie. Max se rendait souvent chez elle et elle la retrouvait en pyjama, devant la télé. Elle ne faisait plus rien de ses journées et la blonde voulait s'assurer que son amie n'avait pas atteint un stade rédhibitoire. Elle répondait à son message par une réponse positive, heureuse de passer un peu de bon temps avec sa meilleure amie. Max, elle était passée par là. Ce sentiment de solitude, que plus rien autour n'existe, que personne n'est capable de comprendre. Encore aujourd'hui, elle éprouvait de la culpabilité, il lui arrivait même de s'isoler après toutes ces années. Jamais elle n'oublierait toute cette période difficile, elle n'en avait pas la force de toute façon.

C'est bien, je suis fière de toi.” Joanne avait débarquée, brandissant ainsi la bouteille de vodka, lui avouant qu'elle n'y avait pas encore touché. Succombé à ses démons, c'était se montrer faible, vulnérable. Joanne laissait sa vie lui échapper et durant toute la soirée, Max parvenait à la faire rire, chanter et même danser. Les choses n'allaient pas durer, elle le savait, mais cela lui faisait du bien et puis c'était son rôle de lui redonner goût à la vie. L'alcool avait coulé à flots durant cette soirée et les bouteilles de la cave personnelle de son père avait pris un coup. Maxine avait pris les premières bouteilles qu'elle avait trouvées et elle se doutait bien que sa mère n'allait pas réellement appréciée cela. Son père le découvrirait tôt ou tard et ce sera à nouveau les conflits, rien n'échappe à la règle. Joanne était visiblement réveillée puisqu'elle lançait des injures à tout va. Max ronchonnait, elle voulait dormir encore un peu, mais Joanne semblait en panique totale. “La ferme, je dors.” Max portait sa main à sa tête, ressentant ainsi les effets de la soirée de la veille. Elles avaient trop bu, beaucoup trop bu. Elle ouvrait difficilement les yeux, tandis que sa moitié tirait un peu plus la couette contre elle. Légèrement découverte, un frisson parcourait son corps, tandis qu'elle réalisait qu'elle était nue. Prise de panique, elle se redressait dans le lit, écarquillant les yeux. “Bon, ça c'est fait.” Joanne était nue elle aussi et surtout mal à l'aise. Maxine passait sa main derrière sa nuque, avant d'éclater de rire. Évidemment, ce rire était nerveux. “Oh la merde.” Elle se hissait hors du lit pour attraper son tee-shirt, avant de se recouvrir un peu. C'était déjà assez gênant pour elle, ce dérapage n'était pas prévu au programme. “Tu crois que... ? ” Question bête, mais elle ne trouvait pas les mots. “C'pas grave, c'est pas comme si on avait des comptes à rendre.” Maxine parlait beaucoup trop, mais le stress l'envahissait au plus haut point.

je suis désolée, c'est minable, promis je me rattraperais :coeur2:

_________________
if you would take this chance then I'll take it too I have these thoughts I keep I wanna share with you. ৩
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 21/06/2014
messages : 1175
points : 4
avatar : alexis ren
crédit : polarize
âge : vingt-deux ans
statut civil : le cœur en miette, elle tente de faire le deuil de sa petite-amie
quartier : fairmount district (#726), une maison vide sans elle
occupation : censée être footballeuse professionnelle, mais actuellement sans club et donc sans emploi

Message(#) Sujet: Re: oops, it was a mistake (maxine) Jeu 27 Oct - 14:46


≈ ≈ ≈
{oops, it was a mistake}
crédit/ tumblrmaxine.

Je ne pensais pas pouvoir penser cela un jour, mais me retrouver dans le même lit qu'une femme, complètement nue est loin de me ravir. Il faut dire que ce n'est pas n'importe qui. À côté de moi, c'est Maxine, ma meilleure amie et cela entraîne naturellement des mots peu glamour sortant de ma bouche. « La ferme, je dors. » À ce moment précis, je pourrais l'engueuler d'avoir dit ça. Comment est-ce que je pourrais me taire avec ce qu'il vient de se passer ? Enfin cette nuit. L'image de la scène qui est en train de se passer pourrait parfaitement coller pour une campagne sur les effets néfastes de l'alcool. Nous avons tellement bu que nous n'avons aucun souvenir de la soirée. Je suis arrivée ici, nous avons parlé, beaucoup, rigolé, chanté, dansé, puis le trou noir. « Bon, ça c'est fait. » Je tourne mon visage vers la blonde qui se trouve à côté de moi. Elle a enfin compris la raison de mes injures matinales. À l'inverse de moi, elle se met à rire. Je la regarde plus intensément, cherchant où est l'élément drôle dans ce qui semble s'être passé. « Oh la merde. » Un soupire s'échappe de mes lèvres. Enfin, elle revient à la raison. La jeune femme se lève, sort du lit et attrape quelques vêtements pour les enfiler. Je n'ai jamais été pudique, il a bien fallu que je m'y habitue avec mon métier, mais là, je tourne le visage au moment où le corps de Maxine se retrouve dévoilé. À croire qu'un simple regard pourrait me redonner envie de lui sauter dessus. « Tu crois que... ? » J'arque un sourcil, cherchant où elle veut en venir. Je ne pense pas qu'il soit utile de chercher bien loin pour comprendre ce qu'il s'est passé cette nuit. « Que ? » Je me penche légèrement vers le sol et attrape du bout des doigts ce qui ressemble à mon haut de la veille. « Qu'hier on s'est dit ''tiens, si on dormait nues cette nuit'' ? Non, je ne pense pas. » Autant mettre des mots sur ce qu'il s'est passé. Nous le savons toutes les deux, inutiles de rester dans le déni. « C'pas grave, c'est pas comme si on avait des comptes à rendre. » C'est à mon tour de laisser un rire s'échapper de mes lèvres, un rire nerveux. « Ouais. À personne.. » Elle a raison. Nous n'avons rien fait de mal, nous n'avons blessé personne et pourtant, je ne peux m'empêcher de ressentir de la culpabilité. À cause de quoi ? D'une petite-amie décédée, c'est bien là le pire. « On n'aurait pas dû, on n'aurait vraiment pas dû. » Pourtant, ça ne change pas grand-chose à notre relation. Maxine est ma meilleure amie et elle le restera, il est impossible pour moi de la voir autrement. Mais il y a ça. « C'est bizarre quand même, non ? Je veux dire, nous sommes meilleures amies et les amies ne font pas ça. Et puis, il y a... » Qui ? Astrid ? Et bien non, elle n'est plus là. Je suis incapable de penser à autre chose qu'à elle, à imaginer ma vie avec elle, mais elle n'est plus là et elle sera plus jamais là. D'ailleurs c'est bien pour cette raison que l'alcool est devenu mon meilleur remède en ce moment.


:shit: :bleh:

_________________

ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant. demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

kill em with kindness

inscription : 21/08/2013
messages : 12054
points : 44
pseudo : shiver./sarah.
avatar : bb bryden.
crédit : spleen ocean/tumblr.
âge : vingt-deux ans.
statut civil : célibataire.
occupation : serveuse au madison grill & mannequin à ses heures perdues.

Message(#) Sujet: Re: oops, it was a mistake (maxine) Sam 29 Oct - 23:43


≈ ≈ ≈
{oops, it was a mistake}
crédit/stuffmodels tumblrjoanne


A peine réveillée et voilà que Joanne lançait déjà des injures à tout va. S'en était trop pour Maxine qui souhaitait profité encore un peu de son lit. Elle voulait dormir, ce n'est pourtant pas bien compliquée. Joanne en avait décidé autrement, elle s'était redressée dans le lit, tirant ainsi la couverture qui ne couvrait que la moitié de son corps à présent. Elle râlait, demandant peu poliment à son amie de se taire afin de pouvoir se rendormir. C'était peine perdue et lorsqu'elle ouvrait finalement les yeux, difficilement, elle se rendait compte de son état. Elle se trouvait nue, totalement nue et surtout bien découverte par sa faute. Désormais, c'est Max qui prenait la parole, ou plutôt en entamait un long monologue sur ce qui s'était passé ou non. Des tas de choses parcouraient son esprit, tandis qu'elle ne parvenait même plus à croiser le regard de Joanne. Pourtant, une fois qu'elle avait enfilée son tee-shirt, elle sentait le regard de celle-ci, comme si elle la dévisageait. Néanmoins, elle ne l'engueulait pas, oui, car généralement c'est toujours la faute de l'autre. Elle reprenait alors la parole, lançant une réplique cinglante et froide, glacial. Sa voix n'était plus aussi douce que d'habitude et Max ne pouvait se retenir de culpabiliser. “Doucement. Je viens de me réveiller.” Oui, elle n'allait pas se laisser marcher sur les pieds, pour elle aussi la situation était délicate. Valait mieux qu'elles mettent les choses à plat maintenant. “Commence pas Joanne...” Non, elles n'avaient de compte à rendre à personne, pourtant elle pouvait voir à quel point sa meilleure amie était gênée à cet instant précis. C'était normal, surtout depuis le départ d'Astrid. Ce n'était pas la période la plus joyeuse de sa vie. “Évidemment que l'on aurait pas dû, mais on étaient bien trop ivres pour prendre les bonnes décisions.” C'était gênant, mais elle ne pouvait pas en vouloir à sa moitié, après tout, ce n'était qu'un dérapage, puisqu'à l'évidence, il n'y avait aucun sentiment naissant entre eux, du moins de son côté en tout cas, mais elle se doutait bien que c'était également le cas de Joanne. Elles étaient amies, très proches, parfois aussi proches que des jumelles, mais surtout pas amantes. “C'est qu'un dérapage, on a juste trop bu.” Elle haussait les épaules, enfilant sa petite culotte retrouvée au bout du lit. Elle prenait place aux côtés de sa meilleure amie, posant délicatement sa main sur sa joue. “Elle n'est plus là Joanne.” Avouait-elle, à demi-mot. Elle inspirait profondément, plongeant son regard dans le sien. “Promet-moi que ça ne changera rien entre nous.” Elle avait besoin de l'entendre le dire, car si cette amitié était foutue en l'air, elle n'avait plus rien à quoi se raccrocher. Elles étaient suffisamment proches pour passer au-dessus de cela. “Allez viens.” Max attrapait sa main, l'entrainant ainsi jusqu'à la cuisine pour préparer le petit déjeuner. Elle n'avait pas réellement la force de le faire tant le mal de tête de tête la faisait souffrir, mais Joanne avait besoin de penser à autre chose. Elle préparait du café, du jus de fruits, des céréales, de la brioche, ainsi que le pot de nutella qu'elle postait juste devant sa blonde. Maxine venait de vider tous ses placards. Son but était de lui remonter le moral et surtout de la voir sourire. Elle se penchait vers elle, positionnée de l'autre côté du comptoir, elle affichait un large sourire, espérant avoir le même retour.

_________________
if you would take this chance then I'll take it too I have these thoughts I keep I wanna share with you. ৩
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 21/06/2014
messages : 1175
points : 4
avatar : alexis ren
crédit : polarize
âge : vingt-deux ans
statut civil : le cœur en miette, elle tente de faire le deuil de sa petite-amie
quartier : fairmount district (#726), une maison vide sans elle
occupation : censée être footballeuse professionnelle, mais actuellement sans club et donc sans emploi

Message(#) Sujet: Re: oops, it was a mistake (maxine) Jeu 10 Nov - 23:26


≈ ≈ ≈
{oops, it was a mistake}
crédit/ tumblrmaxine.

La scène qui s'offre à moi me terrorise. Nous nous sommes tellement mises mal hier que l'on a été incapables de nous arrêter. Si j'arrive à faire cela avec Maxine, alors je peux le faire avec n'importe qui. Les prochains jours, semaines ou encore mois vont continuer de ressembler à ça si je ne décide pas de faire quelque chose. C'est déprimant, mais tellement inévitable selon moi. Je ne suis que l'ombre de moi-même et tant que je ne trouverais pas un nouvel objectif ou quelqu'un pour me pousser du bon côté, je ne ferais que conneries sur conneries. « Doucement. Je viens de me réveiller. » Je suis froide et directe, rien ne sert de tourner en rond pendant trois heures. « Commence pas Joanne... Évidemment que l'on n'aurait pas dû, mais on étaient bien trop ivres pour prendre les bonnes décisions. » Ça c'est sûr, mais c'est la première fois pour moi. Jamais je n'ai bu à ce point pour ensuite coucher avec quelqu'un. J'ai toujours voulu être consciente de tout, pour pouvoir gérer, ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui. « C'est qu'un dérapage, on a juste trop bu. » Je hoche doucement la tête, comme pour appuyer ses propos. Maxine continue de se rhabiller et je tâche d'en faire autant. Plus vite on sera habillée, plus vite on oubliera ce qu'il s'est passé. Elle vient ensuite s'asseoir sur le lit, à côté de moi et dépose tendrement sa main contre ma joue. « Elle n'est plus là Joanne. » Je regarde Maxine, longuement, d'un regard presque noir. Je suis bien au courant de tout ça, pas obligée de me le rappeler. Je le fais suffisamment toute seule. Une larme commence à couler le long de ma joue à cette simple remarque. Je suis pathétique. « Promet-moi que ça ne changera rien entre nous. » Je hausse légèrement les épaules. « Ce n'est pas comme si j'étais amoureuse de toi. » Aux vues de nos deux orientations sexuelles assez ouvertes c'est étrange, mais jamais il n'y a eu d'ambigu entre nous. Alors oui, aujourd'hui on se retrouve dans le même lit, mais c'est tout, une petite erreur de parcours. Inutile de se prendre la tête pour ça, en ce qui concerne notre relation en tout cas. « Allez viens. » La jeune femme attrape ma main et me force à me lever du lit. Rester sur ce dérapage, en parler n'est certain pas le bon moyen pour l'oublier, alors oui, allons faire autre chose. Nous descendons au rez-de-chaussé et alors que Maxine s'active à sortir une multitude de choses des placards, je m'installe sur l'un des tabourets. Elle dépose sur la table tout ce qu'elle trouve dans ses placards. Si je ne la connaissais pas, je dirais simplement qu'elle a faim. Mais non, si elle fait ça, c'est bel-et-bien pour moi, alors je me dois d'être honnête avec elle. « Elle me manque.. » C'est un secret pour personne. Pourtant, le dire à voix haute me soulage durant un court moment. « J'ai.. j'ai l'impression de l'avoir trahie en faisant ça. » Je suis pathétique de croire cela et j'en ai bien conscience. Mais c'est plus fort que moi. Malgré la disparition d'Astrid, elle est toujours là, dans mes pensées, dans mes rêves et c'est dur de me détacher d'elle.

_________________

ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant. demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

kill em with kindness

inscription : 21/08/2013
messages : 12054
points : 44
pseudo : shiver./sarah.
avatar : bb bryden.
crédit : spleen ocean/tumblr.
âge : vingt-deux ans.
statut civil : célibataire.
occupation : serveuse au madison grill & mannequin à ses heures perdues.

Message(#) Sujet: Re: oops, it was a mistake (maxine) Mer 16 Nov - 14:29


≈ ≈ ≈
{oops, it was a mistake}
crédit/stuffmodels tumblrjoanne


Un dérapage, un putain de dérapage, voilà ce que c'était. Quel genre de meilleures amies couchaient ensemble ? Pas elle en tout cas. Elle n'était pas adepte de ce petit jeu, mais cette fois-ci, elles avaient un peu trop picolé et voilà que Maxine se réveillait juste en petite culotte, dans le même lit que Joanne. Elles partageaient souvent leur lit, mais pour dormir, pas pour faire des choses aussi déplacées. Elle se sentait mal à l'aise, prise au piège et même si elle était consciente qu'aucun sentiment n'entacheraient leur relation, elle ne pouvait que se sentir coupable de cela. Elle aurait dû la stopper, lui faire comprendre que boire des litres d'alcool ne ramènerait pas Astrid, mais non, elle l'avait suivie dans son délire et voilà dans quelle situation elle se retrouverait à présent. Evidemment, cela lui était déjà arrivée, à l'époque où elle avait perdu son jumeau, elle était hantée par la culpabilité, mais elle avait passé la nuit avec un inconnu, un homme dont elle ne se souciait plus deux jours plus tard. Là, il y avait une différence, c'était Joanne, pas n'importe qui. Elle ne souhaitait en aucun cas entaché sa relation avec la blonde, elle était bien trop précieuse à ses yeux pour qu'elle prenne ses distances, de plus, Maxine avait besoin d'être son pilier, sinon Joanne continuerait de s'autodétruire. Sans perdre de temps, Max enfilait ses fringues, histoire de détendre un peu l'atmosphère. Les deux n'osaient même plus se regarder, trop de tensions que la blonde venait apaiser en se rapprochant de son amie. Elle posait sa main sur sa joue, tendrement, un léger sourire sur les lèvres. Elle se montrait rassurante, c'est ce dont Joanne avait besoin à ce moment précis. “On est d'accords.” qu'elle lâchait, rassurée d'entre sa moitié mettre les choses au clair. Pleine d'entrain, Max saisissait sa main pour l'entrainer dans la cuisine, histoire de penser à autre chose. Elles avaient besoin de faire abstraction de cet instant de faiblesse. Oui, clairement s'en était un, les deux manquaient probablement d'affection, c'est pourquoi elles s'étaient laissés aller. Sa révélation n'était un secret pour personne et la façon dont Joanne évoquait sa défunte compagne, ça lui faisait un pincement au coeur. “Je sais...” Elle baissait un instant la tête, se remémorant quelques souvenirs d'antan avec son frère. “Crois-moi, il faut que tu ailles de l'avant.” Elle était très bien placée pour parler. “Elle ne voudrait pas que tu te détruises, elle voudrait te voir vivre.” C'était peut-être difficile à entendre pour elle, mais on ne peut plus réaliste. “Il va te falloir du temps, j'en ai conscience, mais tu pourrais déjà commencer par arrêter de boire.” L'alcool n'était pas le bon remède, il fallait qu'elle accepte sa perte pour passer a autre chose. “Accroche-toi à tes rêves, au football.” Si elle se donnait à fond pour retrouver un club, elle penserait à autre chose, puis elle rendrait Astrid fière d'elle. “Sers-toi, j'ai pas vidé mes placards pour les nettoyer.

_________________
if you would take this chance then I'll take it too I have these thoughts I keep I wanna share with you. ৩
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 21/06/2014
messages : 1175
points : 4
avatar : alexis ren
crédit : polarize
âge : vingt-deux ans
statut civil : le cœur en miette, elle tente de faire le deuil de sa petite-amie
quartier : fairmount district (#726), une maison vide sans elle
occupation : censée être footballeuse professionnelle, mais actuellement sans club et donc sans emploi

Message(#) Sujet: Re: oops, it was a mistake (maxine) Dim 27 Nov - 14:01


≈ ≈ ≈
{oops, it was a mistake}
crédit/ tumblrmaxine.

Maintenant que les choses sont mises au clair, que l'on sait toutes les deux qu'il ne s'agit que d'un simple dérapage et qu'il n'y a pas de sentiment là-dessous, l'air est beaucoup plus respirable. La pression qui s'était posée sur nos épaules à nos réveils a maintenant disparu et nous pouvons passer à autre chose. Pour cela, la jeune femme attrape ma main et me tire jusqu'à la cuisine. Je m'installe sur l'un des fauteuils, alors qu'elle commence à vider tous ses placards. Je reste là, silencieuse à la regarder faire. Ce n'est qu'une fois toutes les affaires sorties que j'ose enfin ouvrir la bouche. Malheureusement pour Maxine, il ne s'agit pas de paroles très joyeuses. Je lui avoue qu'Astrid me manque et que ce qu'il s'est passé cette nuit me rend coupable. « Je sais... » Je soupire un grand coup, comme si je venais de me libérer d'un poids. Je sais que les personnes qui m'entourent sont là pour me soutenir, pour me permettre de parler, mais c'est encore très dur pour moi et je n'y arrive que très peu. Dire cela à ma meilleure amie me soulage, mais me rend aussi coupable de devoir lui rappeler en quelques sortes ce qu'elle a vécu avec son frère. « Crois-moi, il faut que tu ailles de l'avant. Elle ne voudrait pas que tu te détruises, elle voudrait te voir vivre. » Je hoche timidement la tête. Astrid a toujours été une femme pleine de vie, malgré sa maladie et avant son décès, c'était un point que l'on avait en commun. Aujourd'hui, c'est bien différent. Le soucis, c'est que même si je me dis que je ferais mieux de me bouger, de sortir, de me remettre au foot, je finis toujours par sombrer de nouveau. « Il va te falloir du temps, j'en ai conscience, mais tu pourrais déjà commencer par arrêter de boire. » Je me racle la gorge et fuis comme je peux le regard de Maxine. Je ne me considère pas comme une alcoolique, mais je sais très bien qu'en ce moment, c'est bien la seule chose qui me permet d'avancer. « Accroche-toi à tes rêves, au football. » Un timide sourire se dessine sur mon visage en pensant à cela. Le foot a toujours fait partie de ma vie, j'étais incapable de m'arrêter de jouer. Maintenant, c'est bien différent. Je ne me sens plus capable de toucher un ballon, plus capable d'arriver au niveau que j'ai atteint il y a quelques mois en allant jouer à Lyon. « Sers-toi, j'ai pas vidé mes placards pour les nettoyer. » Je finis par relever mon visage et je pose mon regard dans celui de la jeune femme. « Tu devrais pourtant. » Dis-je pour plaisanter, avant d'attraper une boîte de gâteaux qui se trouve juste devant moi. Tout ce que Maxine me dit est vrai et je le sais, c'est juste que pour le moment, c'est encore trop dur pour moi de faire abstraction de mes deux années passées aux côtés de ma petite amie. Je l'ouvre délicatement et en sort un biscuit. « Tu comptes faire quoi aujourd'hui ? » Parler d'Astrid me rend triste, ce qui est tout à fait normal, mais si on pouvait arrêter d'en parler, ça serait bien. « Hormis penser à moi, à mon corps et à la nuit que l'on a passée. » Dis-je en restant la plus sérieuse possible. « J'irais bien courir pour évacuer définitivement l'alcool, ou marcher, en fonction de l'état de mes muscles. »

_________________

ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant. demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

kill em with kindness

inscription : 21/08/2013
messages : 12054
points : 44
pseudo : shiver./sarah.
avatar : bb bryden.
crédit : spleen ocean/tumblr.
âge : vingt-deux ans.
statut civil : célibataire.
occupation : serveuse au madison grill & mannequin à ses heures perdues.

Message(#) Sujet: Re: oops, it was a mistake (maxine) Dim 27 Nov - 18:11


≈ ≈ ≈
{oops, it was a mistake}
crédit/stuffmodels tumblrjoanne


Tout ce que Joanne traversait en ce moment, elle l'avait déjà traversé, il y a plusieurs années. Même encore aujourd'hui, Max n'était pas réellement certaine d'avoir fait son deuil. Certes, elle avait arrêté les conneries, elle s'était reprise en main, mais elle avait encore beaucoup de mal à accepter le décès de son jumeau. C'était dur de vivre sans lui, sans sa présence pour l'épauler, sans ses mots rassurants, sans ses insultes insignifiantes. Oui, elle le gardait dans un coin de sa tête, la moitié de son coeur lui appartenait probablement et elle se refusait un avenir sans lui. Elle n'était pas prête à remonter la pente, car elle était bien trop liée à son esprit. Joanne avait perdu une partie d'elle elle aussi et ce n'était pas facile, elle aimait Astrid, de tout son être. Maxine les avaient déjà vus ensemble, elles étaient complices, follement amoureuses et très certainement faites pour être unies. Ce fut un coup de massue lorsqu'elle avait appris son décès, Astrid qui se battait tellement pour vivre, n'était à présent plus là. Joanne avait du mal à accepter l'idée d'avoir perdu l'amour de sa vie. Max ne supportait pas de voir sa meilleure amie s'autodétruire, c'était un supplice pour elle qui se retrouvait impuissante dans cette situation. Elle aussi avait fait des bêtises, mais elle ne s'en était rendu compte que trop tard, que là, la blonde voulait la faire réagir, lui prouver que noyer son chagrin dans l'alcool ne la mènerait nulle part. Maxine venait de vider ses placards, juste pour que Joanne retrouve le sourire, qu'elle oublie ce qui s'était passé cette nuit entre elles. Elle esquissait un large sourire lorsque celle-ci attrapait un paquet de gâteau, toutefois, elle n'était pas surprise que sa moitié face abstraction de ses remarques. Elle voulait cesser d'y penser l'espace d'une journée et Max allait s'en donner à coeur joie. “Je ne sais pas trop, penser à toi ne serait pas une si mauvaise idée.” Lâchait-elle, un rictus sur les lèvres. Elle n'allait pas rêver de Joanne et de ses courbes avantageuses, elle ne savait pas vraiment ce qu'elle avait prévue pour cette journée. Max, elle vivait au jour le jour. “Je suis partante pour un footing, prendre un bon bol d'air frais nous ferait le plus grand bien.” Avouait-elle, digérer l'alcool et la soirée ça paraissait bien. “Par contre, t'as pas intérêt de te moquer de moi hein.” Joanne était bien plus endurante et puis en tant que fumeuse, Maxine s'essoufflait vite. Malgré tout, elle aimait le sport. “Un bon petit déj, une clope et on y va ?” Elle ne lui laissait pas vraiment le choix. Elle attrapait une madeleine pour croquer dedans, buvant ensuite une gorgée de son café. “Tu ressembles à un hamster quand tu manges, j'avais jamais remarqué, mais c'est plutôt drôle.

_________________
if you would take this chance then I'll take it too I have these thoughts I keep I wanna share with you. ৩
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: oops, it was a mistake (maxine)

Revenir en haut Aller en bas
 
oops, it was a mistake (maxine)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maxine Waters kont eleksyon yo.
» Oops! this is hentaï, partenariat ?
» Oops... didn't know you were here
» oops i did it again.
» OOPS ! Terra Mystica

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELS LIKE TONIGHT. :: WHITE OAK STATION :: FAIRMOUNT DISTRICT :: Habitations-