AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
flt ferme ses portes...
pour tout savoir, rendez-vous ici. :eyes2: :eyes2:

Partagez | .
 

 l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 39
points : 0
pseudo : LKD
avatar : Mila Kunis
autres comptes : la jolie Marilhéa
crédit : rose adagio
âge : 27 ans.
statut civil : célibataire.
occupation : jokey professionelle

Message(#) Sujet: l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles. Mer 31 Aoû - 11:54


Connor & Zora  


l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles.

 Une journée qui avait été assez longue pour le coup. J’avais préparé Alys à la course qui arrivait dans environs trois semaines. Je devais prouver aux personnes qui m’employaient que j’étais le bon jockey et coach pour remporter les victoires. Si je me loupais, j’avais plus de chance de retourner vivre dans ma voiture, même si cette dernière était bien mieux que la dernière dans laquelle j’avais dormi.  Toute la journée j’avais été sous tension, non pas à cause de l’entraînement, mais bel et bien de ce temps qui était orageux. J’avais bel et bien la hantise du tonnerre. Heureusement, j’avais fini assez tôt d’entraîner le cheval, alors je m’étais précipitée pour aller me mettre à l’abri dans mon chalet qui m’avait été mis à disposition par mes employeurs. Autant dire que je n’osais pas trop bouger pour le coup, mais bon tant pis. J’étais partie sous la douche, il était tard et la nuit commençait à tomber. Je me détendais les muscles sous la douche, frottant ces derniers avec une savonnette pour me laver tout autant que pour détendre mes muscles qui dernièrement avaient été mis à rude épreuve par son entraînement intensif tout comme ceux d’Alys. Oui, c’était compliqué de ne pas se donner à fond en sachant que le derby approchait à grand pas.  Je serais prête à m’endormir sous la douche, de l’eau chaude et un petit banc fait exprès pour se poser sous l’eau, c’était vraiment appréciable. Je restais pour le coup très tendu au niveau des muscles, alors je massais ses derniers laissant mes yeux se fermer, non pas que je m’endormais, mais j’étais sûre de ne pas faire long feu pour le coup cette nuit. Ma douche m’ayant assez détendu tout en ayant fripé ma peau, je me séchais enfilant un bon vieux jogging et un débardeur confortable, après tout, j’allais me coucher, alors je n’allais pas bien m’habiller pour aller me coucher.  Je finissais par me faire un petit quelque chose à manger, pas grand-chose, du taboulé avec quelques morceaux de chou rouge avec un peu de chips. Enfin, pour le coup, je m’installais sur le canapé pour manger. Je mordais un peu ma lèvre, en regardant le programme qu’il y avait à la télé. C’est-à-dire rien. Je restais à zapper sans vraiment manger jusqu’à trouver un programme de téléréalité sur la famille Kardashian. Rien de passionnant, mais au moins ce n’était pas prise de tête, donc je pouvais me détendre tout en mangeant tranquillement ce que je m’étais préparée.  L’heure de m’endormir ? Oui mais impossible pour le coup. Ô que oui. Je ne pouvais pas m’endormir avec cette pluie s’abattant sur le chalet et l’orage qui allait avec le pire restait à venir, car le tonnerre arrivait à point nommé pour jouer une mauvaise musique à mes oreilles. Je restais la tremblante retranché dans ma couverture, alors que j’entendais toquer à ma porte. Étonnée, je n’osais pas vraiment bouger pour le coup, mais vu que ce cognement insisté sur la porte, je me levais restant dans ma couverture, la boule au ventre. J’ouvrais la porte et me retrouvais sous le nez avec un Connor complétement trempé.  « Tu fais quoi ici ?» Que je lui demandais. Surtout avec cet orage qui était présent au-dessus de nos têtes.

 
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 32
points : 0
pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
avatar : J.Timberlake
autres comptes : Tomas
crédit : Hepburns
statut civil : Célibatard

Message(#) Sujet: Re: l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles. Mar 20 Sep - 22:30


Connor & Zora  


l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles.

 Un nouveau repas chez les parents. Rentrer parfois et retrouver les siens fait du bien. En ce moment il n’a pas le temps, son affaire marche plus qu’il ne l’aurait cru au départ. Ca passait ou ça cassait et pour le coup Connor avait eu la chance de voir son affaire monter au lieu de devoir rembourser tous les crédits demandés. Il peut les rembourser mois par mois mais non pas pour se racheter, juste parce qu’il peut se le permettre puisque tout semble rouler. Forcément avec tout ceci, il n’a moins de temps pour ses proches ou encore pour faire la fête mais c’est parfois le prix à payer. Puis ça serait mentir que de dire que Connor ne s’amuse pas avec quelques parties de cinq à sept avec de belles inconnues. En tout cas le repas a été délicieux, les conversations agréables alors que Connor parle à son beau-père de ses affaires ou encore sa mère qui fait sa mère poule. Entendant la pluie tomber assez fort sur la ville, Connor ferait mieux de rentrer maintenant, l’orage arrive alors il serait bête qu’il soit censé rentrer avec des routes inondées et surtout coupées si jamais des arbres tombent en plein milieu de la chaussée. « Je ferais mieux de rentrer avant que ça n’empire ! » fini-t-il par dire après un coup d’œil vers une fenêtre alors qu’il venait à peine de boire la dernière gorgée de son café. Il aurait dû s’en douter, sa mère visiblement inquiète qu’il lui arrive quelque chose avec ce temps lui conseilla de dormir sur place mais Connor n’en a aucune envie pour le coup, surtout s’il doit être sur la route tôt demain puisque le ranch est assez en retrait par rapport à la ville. Déclinant alors l’invitation, Connor était sur le point de repartir chez lui avec sa voiture lorsque quelque chose attira son attention. Il avait beau faire très sombre, une lueur de lumière a attiré son œil en direction du chalet non loin de là appartenant à ses parents. Il n’a pas vu la locataire et accessoirement l’employée de ses parents depuis qu’il avait fait sa soit disant rencontre dans le box des chevaux alors il en profita pour aller la voir. Avec ce temps, si ça se trouve elle a besoin de quelque chose et Connor lui au vu de cette pensée a l’air d’avoir besoin d’une excuse pour s’y rendre. Tant pis pour la pluie. C’est donc complètement trempé qu’il est venu toquer à plusieurs reprises sur sa porte pour qu’elle vienne lui ouvrir. En même temps ce n’était pas bien malin, il est trempé de la tête au pied. « Je voulais voir si tout allait bien avec cet orage ! » Quel beau parleur, enfin ça l’empêche de lui dire pourquoi il est vraiment là. De toute façon lui-même n’en sait rien. « Je peux entrer ? » Demande-t-il finalement. Il risque d’en mettre de partout chez elle mais s’il reste dehors non à l’abri il risque de tomber vachement malade. « Alors, tout va bien ? » Il demande cela avec un petit sourire au coin en la regardant. Sans doute que cette fois il veut lui faire cracher le morceau quant à leur nuit ensemble, il est persuadé que c’était elle avec la gaffe qu’elle a pu faire et tous les deux n’en n’ont pas reparlé depuis.

 
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 39
points : 0
pseudo : LKD
avatar : Mila Kunis
autres comptes : la jolie Marilhéa
crédit : rose adagio
âge : 27 ans.
statut civil : célibataire.
occupation : jokey professionelle

Message(#) Sujet: Re: l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles. Jeu 29 Sep - 14:57


Connor & Zora  


l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles.

 Les orages ? J’en avais horreur et ce depuis toujours. Je n’avais jamais réussi à accepter les bruits et les éclairs fait par une tempête. Alors, recroquevillée sur moi-même autant dire que bouger n’était clairement pas dans les choses prévus dans la seconde. Autant dire que pour le coup je n’allais pas faire grand-chose de ma soirée. Alors, en regard pratiquement pas ce qui se passait dans l’émission de téléréalité que je venais de m’être, je restais la tête sous la couette à chaque fois qu’un coup de tonnerre résonnait à en faire trembler les murs du petit chalet où je résidais grâce à mon travail. J’aurais pu me concentrer sur mes dettes voir et me faire mal par la même occasion, mais non. Je restais sans bouger. Enfin cela c’était avant que malgré le bruit de l’orage et de la pluie s’abattant sur notre ville, j’entendis frapper à la porte. Hésitante dans le fait de me lever, je serrais ma couette finissant par me lever pour aller ouvrir la porte. Autant dire qu’en mordant ma lèvre, je ne m’attendais clairement pas à tomber nez à nez avec Connor. Il devait être là pour se mettre à l’abri ? Sans doute, en vrai aucune idée. « Euh... oui ça va et... » J’allais lui dire et toi, mais finalement il demanda même à rentrer. « Oui, Vas-y. » Que je disais en le laissant pénétrer à l’intérieur de chez moi. Je refermais la porte souriant au jeune homme tentant de savoir ce qu’il voulait dans le fond. Alors qu’il commença à me demander si tout allait bien. Je haussais un peu les épaules. « Je te l’ai dit tout va bien … pourquoi tu es ici ? » Que je demandais, alors que je repensais à cette fois où nous avions couché ensemble dans ces toilettes de bar. Sauf que je n’étais pas censée être cette fille et donc il avait beau pensé au début que c’était moi cela lui avait sans doute passé. Je le regardais alors que je prenais le plaid pour me recouvrir un peu les épaules ayant légèrement froid. « Alors qu’amène le fils de mon patron à venir me voir à cette heure si ? » Une explication était sans doute méritée après tout. Je le regardais et finissais par aller à la cuisine me faire un nouveau chocolat chaud. « Connor tu veux un truc à boire ? » oui vouvoyez ce jeune homme était loin de mon esprit, après tout à quoi bon. Me laissant repenser à cette soirée où j’avais fini par coucher avec lui, autant dire que je m’en voulais, car c’était le fils du patron et que ce mec je l’avais cerné à mille lieux de moi. Il était clairement un homme à femme et se préoccupant pas mal de son argent. J’étais plus audacieuse que les meufs qu’il devait fréquenter dans le fond et cela était une erreur de ma part d’avoir céder avec lui, j’aurais me tourner vers le brun aux yeux bleus ce soir-là, cela m’aurait évité de marcher sur des yeux des que j’avais une conversation avec Connor.

 
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 32
points : 0
pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
avatar : J.Timberlake
autres comptes : Tomas
crédit : Hepburns
statut civil : Célibatard

Message(#) Sujet: Re: l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles. Dim 9 Oct - 18:54


Connor & Zora  


l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles.

 Connor est du genre à vivre au jour le jour lorsqu’il ne s’agit pas du travail. En effet, il ne se pose pas de question sur son avenir ni même sur des projets dans les jours à venir. Il va où le vent l’emporte. Bon en réalité ça lui arrive de prévoir des trucs comme des voyages où il ne doit pas prévoir à la dernière minute pour la gestion – et encore – mais quand même. Alors, même s’il pensait rentrer chez lui avant que l’orage ne gronde plus, il s’est retrouvé là, devant le chalet appartenant à ses parents pour aller voir leur nouvelle employée. Sans raison apparente, juste comme ça, une envie soudaine sans doute en ayant vu de la lumière au loin s’échapper de l’intérieur. Connor ne se prend pas la tête avec toutes ses questions sinon vu comment il est au quotidien il y a fort à parier qu’il aurait des maux de tête atroces s’il réfléchissait à deux fois avant d’agir ou en y repensant. Après avoir toqué et avoir vu la jeune femme étonnée de le voir, Connor s’est presque auto invité à entrer. Non pas parce qu’il se croit chez lui mais parce qu’il n’a pas envie d’être totalement trempé au vu de la pluie qui déferle. Après avoir esquivé une fois la question sur sa présence ici, Connor fini par faire preuve d’humour pour répondre à côté. « Je fais sens d’hospitalité, je viens voir si tout se passe bien ! » Connor peut se montrer charmant mais quand même, ce n’est tellement pas son style que ça devient pas-crédible. « Enfin je passais dans le coin, j’ai vu de la lumière alors je suis venu ! » Il dit cela sur un ton qui laisse à présager qu’il plaisante encore une fois alors que pour le coup c’est sérieux ce qu’il dit. Ils n’ont pas parlé depuis la dernière fois mais cette situation le travail. Il s’en fiche qu’elle soit l’employée de ses parents mais qu’elle ne se souvienne pas de lui d’après ses dires, c’est tout autre chose. « Je veux bien un café ou bien ou bière si tu as ! » Il aurait pu faire son difficile comme d’habitude mais non, il reste sur les classiques, du moins jusqu’à ce qu’il ait une idée en tête. « Enfin non, pourquoi pas une vodka orange ! » Il appuya bien son ton sur ses derniers mots. Connor a une bonne mémoire, c’est pourquoi il se souvient très bien de petits détails comme le fait que la jeune femme sirotait une vodka orange lorsqu’il est venu lui parler avec des intentions toutes particulières l’autre fois dans le bar. C’est une tactique pour voir sa réaction, si elle va tilter de quoi il parle ou non. Après tout le jeune entrepreneur attend toujours qu’elle avoue enfin leur relation d’une nuit. En attendant il fit comme chez lui et s’installa sur une chaise, attendant qu’elle revienne et surtout réagisse. « J’espère qu’il n’y aura pas de coupure de courant, tu vas devoir me supporter ! » Ce n’est qu’une supposition, un sourire aux lèvres. C’est totalement le genre de Connor de dire cela avec ce ton qui plaisantant.

 
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 39
points : 0
pseudo : LKD
avatar : Mila Kunis
autres comptes : la jolie Marilhéa
crédit : rose adagio
âge : 27 ans.
statut civil : célibataire.
occupation : jokey professionelle

Message(#) Sujet: Re: l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles. Lun 24 Oct - 21:54


Connor & Zora  


l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles.

 Ouvrir la porte à quiconque durant un orage ? Cela te fout carrément les jetons. En même temps, faut être complétement inconscient pour sortir durant un orage pour venir sonner à une porte. Alors, pour moi ça aurait pu être quelqu’un d’inconnu étant tombé en panne ou autre connerie du style. Je ne m’attendais clairement pas à tomber sur Connor, après tout, pourquoi je l’aurais fait ? Impossible et cela serait dérisoire d’avoir pensé que c’était ce cher fils des patrons qui se tiendrait devant moi. Je lui offrais un sourire, mais ce dernier avait fini par rentrer à l’intérieur de mon intérieur, bon dans le fond c’était chez lui, mais là de suite, c’était le mien. Je le regardais en l’écoutant et croissant les bras sous ma poitrine. J’arquais surtout un sourcil à vrai dire à ses mots, il venait preuve de civilité ? Assez amusant venant du mec qui n’avait rien lâché du fait que j’étais cette supposé petite nana qui s’était fait dans les toilettes dans un bar en centre-ville. Il était assez drôle un peu trop même que je disais en souriant un peu plus. [color=#B95A5B] « Ouah … eh bien ça change de la première fois que vous m’avez rencontré à me forcer la main à avouer du sexe avec vous auquel je n’avais pas participé. [color=#B95A5B] «Oui, je n’allais pas me démonter en lui disant que c’était bel et bien mes fesses qu’il avait pu malaxer durant cette séance de sexe dans des toilettes infâmes. Je n’étais pas censée savoir qu’il était le fils de mes futurs patron, je n’avais pas de troisième œil ou encore un sixième sens qui aurait pu m’aider. «Vous vous arrêtez souvent dès que vous voyez de la lumière ? » Que je demandais. Oui, autant dire que c’était quand même assez étrange dans le fond de le voir débarquer ainsi. Malgré que je me sentais peut être un peu dérangé par le fait qu’il soit chez moi, autant dire que je restais polie ainsi que très serviable finissant par lui proposer de quoi boire, ce qu’il voulait. Moi, ça resterait quelques choses de chaud, histoire de réchauffer mon être qui était bien plus que gelé pour le coup. J’allais donc à la cuisine tout en attendant sa réponse. « Hm comme tu veux ! » Mais finalement ça ne sera ni le café, ni la bière autant dire qu’il avait totalement changé vodka orange. « Alors va falloir que tu viennes m’aider en pressant ces oranges ! » Que je lui disais, il n’avait plutôt pas intérêt de changer d’avis ou je pourrais lui faire avaler une orange bien rapidement pour qu’il ne continue pas à parler pour finalement dire autre chose. Je le regardais souriant et attendant bien sagement qu’il arrive jusqu’à moi. Il n’avait pas le choix, au vu de mon ton quand j’avais finalement demandé à ce dernier de se faire son propre jus d’orange. « Tu crois vraiment que tu vas rester ici longtemps ? » Oui, je n’avais pas tilt sur le coup, sur le fait de la vodka jus d’orange, ni voyant aucun mal, jusqu’à ce que mes souvenirs viennent frapper à ma porte d’un coup.

 
LUCKYRED


_________________

true love  ...   never waits
"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort." C'était une connerie. Du moins dans son acceptation contemporaine et banale. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vivante, délicate. En cas de choc, elle reste meurtrie, marquée, hantée. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 32
points : 0
pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
avatar : J.Timberlake
autres comptes : Tomas
crédit : Hepburns
statut civil : Célibatard

Message(#) Sujet: Re: l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles. Jeu 10 Nov - 15:21


Connor & Zora  


l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles.

 UCe n’est un secret pour personne, Connor peut agir bizarrement. Il a parfois des habitudes qui change de l’ordinaire et ne fait pas vraiment ce qu’on attend de lui. Sans doute est-ce le décalage entre son ancienne vie et celle qu’il a aujourd’hui. Avant il avait du mal à finir le mois, aujourd’hui il n’a même pas besoin de travaillé il a de la tune mais a quand même décidé de monter sa propre boite pour sa satisfaction personnelle et puis au vu de son passé, il ne se voit pas ne rien faire de sa vie, reprendre le ranch de son beau-père un jour. Il voudra le garder sans doute mais il n’a pas vocation de travailler ici, ça c’est clair. Parfois, quand on le voit habillé comme il l’est la plupart du temps, on peut dire qu’il fait assez tâche dans le paysage. Que dire là tout de suite alors qu’il est quand même habillé très classe, très professionnel alors qu’il avance sous la pluie. Oui, bizarre. Mais bon, sans réfléchir il est allé voir la petite nouvelle dans le ranch où il ne vit plus depuis un moment maintenant. « Ah vous êtes toujours sur l’idée d’omettre le fait que c’était vous ! » Si elle ne lâche pas l’affaire concernant le fait que ce n’était pas elle, Connor non plus de son côté alors autant dire qu’ils sont tous les deux très têtus mais promis, cette fois il lui parlera d’autre chose. Il essayera du moins. « Ouais, c’est une seconde passion ! » Dit-il sur le ton de l’humour. C’est sûr qu’il ne serait pas venu toquer si c’était chez l’ancienne jockey, loin d’être à son gout, pas assez féminine à son gout. Mais ce n’est qu’un détail qui n’arrangerait pas la vision que la brune a de lui. « D’accord princesse ! » De toute évidence, sa première passion c’est de faire chier. En tout cas il la suivi, bien décidé à mettre la main à la patte. Il s’incruste totalement mais bon, il a quand même des bonnes manières dans le fond même si elles ne sortent pas souvent. « Tant qu’il pleut ? » Il arque un sourcil, bien sûr il partira avant, surtout que des fois il y a des journées où la pluie ne cesse pas. Mais bon, là faut quand même avouer que les gouttes ce sont accélérées alors autant éviter de sortir tout de suite. « Et vous savez, on peut se tutoyer, on n’est pas des vieux ! » Déjà qu’il a du mal à tutoyer des personnes avec qui il travail ou encore ses clients alors une jeune femme tout à fait à son gout et avec qui, il pense, a couché, autant dire que la vouvoyer lui arrache la bouche. En tout cas Connor joue sur la proximité avec la jeune femme mais de toute évidence, son pouvoir d’attraction ne marche décidément pas avec elle alors qu’il la regarde, un sourire au coin des lèvres. Il est peut-être fou mais c’est le genre de situation qu’il aime bien, voir la fille être réticente, l’envoyer bouler, c’est d’autant plus un défis que la fois où ils sont directement allés aux toilettes faire leurs petites affaires.

 
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 39
points : 0
pseudo : LKD
avatar : Mila Kunis
autres comptes : la jolie Marilhéa
crédit : rose adagio
âge : 27 ans.
statut civil : célibataire.
occupation : jokey professionelle

Message(#) Sujet: Re: l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles. Sam 12 Nov - 19:58


Connor & Zora  


l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles.

 OJe m’attendais juste pas à voir débarquer chez moi Connor, bon lui est plus chez lui que moi, mais tout de même. Je ne l’avais même pas invité à entrer, qu’il l’avait d’ores et déjà fait , autant dire que je n’avais rien dit refermant tout bonnement la porte pour ne pas laisser trop l’air froid amené par la pluie entrer chez moi. Déjà, que j’étais gelée, autant ne pas continuer à en laisser passer. Forcément le gars n’avait pas l’air de vouloir lâcher le morceau sur le fait que non, je n’étais pas cette fameuse fille qu’il s’était tapé au détour des toilettes d’un bar. On le sait c’était bel et bien moi, mais lui n’était pas obligé de savoir que c’était moi, mais il ne lâchait pas le morceau. Il se souvenait de tous ses coups d’un soir ? Si c’était le cas, soit le gars avait une mémoire de fou, soit peu de fille avec qui s’envoyer en l’air. « Je ne l’omets pas vu que ce n’est pas moi … vous êtes trop borné pour le coup » Que je lui lançais en haussant les épaules et soufflant. « Oublie que c’est moi, car ce n’est pas le cas … désolée que cette fameuse fille t’ai tant plu pour que tu ne puisses plus l’oublier, mais cesse de me harceler avec ça ! » Mon regard s’était plongée dans le sien tout en souriant légèrement. « Vous avez des passions plutôt étrange dans le fond, non ? » Que je soulevais en souriant un peu plus et le regardant droit dans les yeux. Jamais moi je n’aurais pensé à m’arrêter comme ça chez des gens, car la lumière était allumée, enfin chacun son petit truc de fou à faire, mais j’étais sûre dans le fond qu’il était surtout là pour tenter de découvrir une vérité, que jamais je ne révélerais. Non, mais fallait pas trop chercher, car j’allais finir par le pousser très loin de chez moi, même si j’étais chez ses parents. J’étais tout de même chez moi, non ? Enfin, pour le moment j’arrivais encore à gérer ce monsieur et ses questions incessante ainsi que ses accusations qui était vrai, mais pas besoin pour lui de le savoir. Je lui avais proposé à boire, monsieur était chiant même pour ça, vu qu’il avait changé deux fois d’avis. Des oranges, il y en avait alors du jus aussi par définition, mais il allait devoir démontrer ses talents en pressage d’orange. « Princesse, non, mais tu te prends pour qui ! » Sinon, je remarquais que je m’amusais sans le vouloir à le vouvoyer puis à le tutoyer, ce qui commençait à me déranger, mais bon, fallait que je reste sans doute polie en restant dans le vouvoiement. Il me donnait l’impression qu’il allait rester un long moment en ma compagnie, mais moi ça me tentait pas tant que ça, enfin bon, j’aspirais plus à aller me coucher qu’autre chose après tout. « Euh … il pleut souvent longtemps ici … faudrait pas trop abuser ! » Que je lui lançais en souriant, pas que je veuille le mettre à la prote, alors qu’il me pressait les oranges correctement et tout. « Oui, ça serait une bonne idée ! Pour une fois quelqu’un vous dit que vous avez une bonne idée ! » Que je lui disais un peu moqueuse avant de rectifier. « Enfin que tu as une bonne idée ! » Que je souriais commençant à le tutoyer du coup.

 
LUCKYRED

[/color][/color]

_________________

true love  ...   never waits
"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort." C'était une connerie. Du moins dans son acceptation contemporaine et banale. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vivante, délicate. En cas de choc, elle reste meurtrie, marquée, hantée. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 32
points : 0
pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
avatar : J.Timberlake
autres comptes : Tomas
crédit : Hepburns
statut civil : Célibatard

Message(#) Sujet: Re: l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles. Lun 21 Nov - 0:05


Connor & Zora  


l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles.

 Connor est persuadé, un jour il arrivera à faire craquer Zora pour qu’elle avoue le fait qu’elle était la mystérieuse femme au bar avec qui il n’a pas eu besoin de faire d’effort avant de passer du bon temps. Et s’il n’y parvient pas, il compte sur son charme naturel pour que les choses arrivent de nouveau, pourquoi se priver d’une si belle occasion ? Enfin là ce n’est que dans ses fantasmes. « Si ça te fait plaisir, on va être d’accord et dire que ce n’est pas toi ! » Il sourit alors que dans le fond il est persuadé de l’inverse mais peut-être que c’est son kiffe d’oublier ce genre de moment, chacun son truc. Connor, dragueur des bacs à sable. Non pas qu’il s’y prenne comme un pied, faut quand même avouer qu’il est vachement lourd. Mais bon ça a l’air de plaire. C’est son égo qui veut montrer cela car dans le fond, c’est surement son portefeuille et de son physique avantageux qui l’aide dans ses plans dragues pour trouver une femme avec qui passer du bon temps pour la nuit. A moins que ce soit ces prouesses sexuelles ? Ralala, s’il peut s’envoyer des fleurs, il n’hésite pas sur la dose. « Peut-être bien oui ! » Il sourit, oui une passion étrange qui n’en est pas une dans le fond puisqu’il s’agissait en réalité qu’une petite blague loin d’être drôle pour expliquer son comportement. C’est mieux ça que de dire clairement qu’il est là pour la draguer alors qu’il sait très bien qu’elle va le refouler directement sans passer par la case départ. En tout cas il semble faire comme chez lui mais bon, il sait qu’il est chez elle et ne se comporte pas ainsi uniquement parce que ça appartient à ses parents. Il ne voit pas les choses ainsi mais ça n’empêche pas le fait qu’il soit sans gêne pour le coup. « Arrêtes, ça te va bien ! » Lui n’a pas de mal à la tutoyer ça se voit mais bon, étant persuadé d’avoir couché avec elle dans ses toilettes, il ne se voit pas faire autrement en sa compagnie. Malgré la situation plus que cocasse, Connor a l’air de bien s’amuser, est-il le seul ? « Tu veux me jeter dehors ? Tu me brises le cœur ! » Dit-il avec des airs des comédiens mais faut croire que ses cours de théâtre au lycée ne lui ont pas appris grand-chose car il ne sera jamais acteur hollywoodien. Dans une future vie peut-être mais là autant dire qu’il ferait mieux de rester patron de son entreprise plutôt que de tout lâcher pour le rêve fou d’être acteur. « Tu vois, tu ne peux pas me vouvoyer, les vannes et le vouvoyer sont pas trop copains il parait ! » Il la regarde avec son air mystérieux, en général ça fait fondre les filles mais au vu de la connerie à la minute qu’il semble débiter, il n’est pas certain d’être que ça marche ce soir. Ou alors il faut qu’il apprenne à se taire, c’est bien ça aussi. Pourtant il ne semble pas fait pour faire les choses bien puisqu’il ouvre une nouvelle fois la bouche, pire qu’une fille « Tu comptes faire quoi ce soir ? » La nuit est déjà tombé mais pour lui il ne s’agit que le début de soirée, c’est pour ça qu’il demande, pourquoi pas sortir malgré la pluie ? Ou bien il compte continuer à jouer au parasite, au choix. Du moins, si Zora n’arrive pas à s’en débarrasser.

 
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 39
points : 0
pseudo : LKD
avatar : Mila Kunis
autres comptes : la jolie Marilhéa
crédit : rose adagio
âge : 27 ans.
statut civil : célibataire.
occupation : jokey professionelle

Message(#) Sujet: Re: l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles. Jeu 24 Nov - 19:31


Connor & Zora  


l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles.

 Mimant un sourire, je finissais par souffler. Sérieusement, le gars, ne voulait clairement pas lâcher le morceau. Cela en devenait presque ridicule. Même si moi dans le fond, je le savais qu’il avait raison, ce n’était pas pour autant que j’allais lui avouer cela. Je n’avais pas honte de ce que j’avais fait, mais je ne voulais pas dire que j’avais couché avec le fils de mes patrons, même si ça je ne le savais clairement pas quand j’avais fini dans les toilettes avec lui. « On est d’accord, car ce n’est pas moi surtout ! » En même temps, il n’avait aucune preuve ou alors le gars était totalement dingue. Je mordais un peu ma lèvre finalement en l’observant tout en me demandant quand ce dernier finirait par aller voir si j’étais ailleurs. Après tout, il n’avait pas mieux à faire ? Des passions, voilà des choses étranges comme passion au vu de ce qu’il venait de me dire. Cela ne me viendrait pas à l’idée d’aller les gens de cette manière, mais finalement cela n’était pas du tout mon style, que le sien dans le fond. Je l’observais laissant un long soupir s’extirper d’entre mes lèvres laissant un sourire finalement s’installer à nouveau dans mes yeux. « Ce n’est pas peut être, c’est sûr ! » Que je lâchais en souriant un peu tout en me moquant avec lui. Ce moment où je ne sais plus du tout comment l’appeler, enfin quel pronom utiliser pour lui parler. Vous, tu c’était toujours le combat le plus chiant, je pense que je ne devais pas être la seule à parfois carrément me tromper en utilisant les deux, ce qui en devenait parfois très étrange. « Peut-être que ça me va bien ! Mais je ne suis pas la vôtre et donc ce mot vous pouvez le remballer ! » Que je tentais de l’expliquer. Je le regardais tout en souriant. Je ne voulais pas être méchante, mais fallait pas non plus qu’il abuse, entre le fait qu’il pense que je sois la meuf des toilettes et ça, faut pas pousser le bouchon. Oui, je commençais presque à croire à mon histoire de fille n’ayant jamais connue les toilettes de ce fameux bar avec Connor. Je devais être très convaincante seulement avec moi-même vu que lui n’avait pas l’air d’y croire, vu qu’il continuait à me le lancer parfois en pleine face. « En même temps, tu t’es invité, donc pourquoi je te mettrais pas dehors ? J’étais occupée ! » À dormir et à avoir peur, mais ça ce n’était que des détails inutiles qu’il n’avait pas obligeance à savoir, cela ne changerait pas sa vie, pas vrai ? Non, surement pas. Je levais les yeux un peu au ciel tout en rigolant. « Donc allons-y pour le tutoiement ! Car le vous commencez à me fatiguer à vrai dire. » Que je lui disais suite à la conversation qu’il était temps d’avoir sur le fait de se vouvoyer ou de se tutoyer. Tout le monde était saoulé par ça non ? Aucune idée, j’espérais que oui dans un sens. Il avait enfin fini de faire le jus d’orange, je le laissais se servir comme un grand. Après tout, il ‘était invité autant qu’il continue dans cette optique et se démerde par lui-même non ? « Je comptais trembler de peur à cause … » Pile à ce moment le tonnerre finissait par tonner. L’horreur, j’étais vraiment une peureuse pour le coup. « Enfin tu m’as comprise … et toi tu ne devrais pas aller voir après une fille avec qui coucher ? » Que je demandais en souriant un peu plus et l’observant ! M’en débarrasser, bien sûre que j’avais encore ça en tête. [COLOR=#E46967] « Enfin moi je vais aller me mater un film romantique juste pour te faire fuir. »Ça devrait fonctionner non ? Espérons-le. Je m’installais sur le canapé le laissant se servir, il était long à force de trop parler.

LUCKYRED


_________________

true love  ...   never waits
"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort." C'était une connerie. Du moins dans son acceptation contemporaine et banale. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vivante, délicate. En cas de choc, elle reste meurtrie, marquée, hantée. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles.

Revenir en haut Aller en bas
 
l'orage est la pire musique que je puisse entendre grâce à mes oreilles.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La musique au Moyen Âge
» musique amerindienne
» Musique médiévale
» Quiz #12 La Musique du Quebec (no1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELS LIKE TONIGHT. :: WHITE OAK STATION :: COUNTRYSIDE-