AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
flt ferme ses portes...
pour tout savoir, rendez-vous ici. :eyes2: :eyes2:

Partagez | .
 

 lost and found (eli)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar


inscription : 14/06/2016
messages : 105
points : 0
avatar : shay mitchell
crédit : faith
âge : vingt-cinq ans
statut civil : mère célibataire
quartier : fairmount district
occupation : fleuriste

Message(#) Sujet: lost and found (eli) Sam 27 Aoû - 15:17


ELI & OLYMPE
lost and found.

« Un dernier bisou ? » Quémanda la grande brune, un air faussement triste accroché au visage. Le temps de quelques secondes, Kent l'observa, cherchant certainement à discerner à quel point sa mère pouvait être sérieuse. Puis, le petit brun accouru jusqu'à Olympe qui se pencha pour recevoir un baiser sur la joue. Elle déposa également ses lèvres sur le visage de son fils, le serrant fortement pour le faire grogner un peu puis, le laissa filer dans les escaliers en compagnie de l'ami chez qui il devait passer le reste de la soirée et de la nuit. Une dernière étreinte avec la courageuse mère qui devrait s'occuper des deux garçons surexcités durant les prochaines heures et Oly quitta la demeure pour rejoindre sa voiture. Une dizaine de minutes plus tard, c'est devant le cinéma qu'elle s'arrêta  avant de sortir de son véhicule pour scruter les alentours. Depuis son retour elle avait eu l'opportunité de revoir Eli, mais seulement en coups de vent ; revenir s’installer en ville lui avait demandé de faire quelques démarches et notamment de reprendre en main sa boutique de fleurs. Sans pour autant l'avoir laissé à l'abandon puisqu'elle en avait confié la gérance à quelqu'un en attendant de prendre sa décision finale, Oly avait dû mettre la main à la pâte, régler des tonnes de paperasse et reprendre sa place derrière le comptoir. Contrairement à ce qu'elle avait imaginé, tout cela n'avait pas été un poids pour la jeune maman. Au contraire, retrouver sa demeure et surtout cette boutique qu'elle considérait comme un symbole de sa réussite, lui avait fait un bien fou après les mois quelques peu étranges qu'elle avait vécu en retournant auprès de sa famille à Toronto. Le miracle qu'elle avait tant espéré ne s'était pas produit et quitter une nouvelle fois ses parents, malgré la situation dans laquelle se trouvait sa mère, avait véritablement été libérateur pour la fleuriste. Toronto n'était plus sa ville. La plupart des amis qu'elle avait connu plus jeune s'étaient envolés vers d'autres horizons et lorsqu'elle croisait un visage plus ou moins reconnaissable, elle ne pouvait s'empêcher de sentir ce jugement auquel elle avait dû faire face dès le moment ou elle avait décidé de dévoiler sa grossesse. Quant elle était à White Oak, c'était tout le contraire qui se produisait. Ici, la brune se sentait en sécurité et chez elle. Tout comme Kent qui, en fin de compte, n'avait jamais connu d'autre ville. Ici, elle avait cette belle maison, sa boutique et surtout ses amis ; ceux qu'elle avait appris à connaître durant ces cinq dernières années. Ceux qui l'aidait sans compter, qui lui offraient une épaule sur laquelle se poser lorsqu'elle en avait besoin. Ils étaient ceux qui avaient été là durant des années terriblement difficiles pour elle et, les retrouver, avait apaisé la jeune femme au plus haut point. Parmi ceux qui comptait sans nul doute le plus pour elle, il y avait Eli. Eli, le premier qui lui avait tendu la main lorsqu'elle avait débarqué à White Oak apeurée, perdue avec un Kent seulement âgé d'un an. Elle avait parcouru du chemin depuis ce jour et ce, en grande partie grâce au brun qu'elle venait d'ailleurs tout juste de retrouver au milieu de cette petite foule qui s'étaient amassée devant le cinéma. « Je suis désolée pour le retard » Et comme pour s'excuser, elle se lança dans une longue étreinte avec le jeune homme. « Pour me faire pardonner je t'offre le popcorn ! » conclut-elle en venant plaquer un baiser sur la joue d'Eli.

_________________

≈ please, won't you wait ? won't you stay ? at least until the sun goes down. when you're gone, i lose faith, i lose everything I have found. heart strings, violins that's what i hear when you're by my side
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

~ i'm running through my lies

inscription : 21/10/2014
messages : 371
points : 38
pseudo : .lollipops (maïlig)
avatar : boyd holbrook
autres comptes : rhys norwood, becker talward
crédit : © Morrigan sur bazzart (avatar) + texte de santosh kalwar, quote me everyday (signature)
âge : vingt-sept ans.
statut civil : célibataire
occupation : avocat (ancien militaire américain).

Message(#) Sujet: Re: lost and found (eli) Jeu 20 Oct - 0:12

lost and found
olympe et eli
sometimes someone comes into your life that changes everything. raises the standards, makes you laugh, and makes you feel like you. there is something about him that you can't put into words and even though you're not with him, you don't want to let him go..

Paume contre ton front, tu tapais sur ton ordinateur les dernières lignes de ton mail tandis que tu répondis aux signes de tête de tes collègues qui s’empressaient de quitter leurs bureaux, sitôt l’heure finie. Ils n’étaient pas du genre à faire des heures supplémentaires eux, ils n’étaient pas du genre à rester au bureau encore quelques minutes, ne serait-ce que quelques secondes. T’étais probablement le seul, peut-être le plus courageux ou d’un autre point de vue, le plus stupide. Néanmoins, t’étais pas du genre à laisser tomber ce que t’étais en train de faire, pas à laisser à demain, ce qui pouvait être fait aujourd’hui et quand t’avais entrepris quelque chose, tu préférais finir. Même si ça te prenait du temps, même si tu pouvais finir une heure plus tard. Alors t’étais souvent le seul à pousser la porte du cabinet, le seul qui rôdait encore dans les alentours. T’aimais ça la solitude, tu la préférais à un brouhaha insupportable. Les portes qui claquent, les rires répétés, le claquement des talons contre le sol, la photocopieuse étaient des bruits qui te gênaient presque. T’en avais parfois mal à la tête, parce que t’étais pas quelqu’un qui préférait le calme, plutôt que le bruit perpétuel. Ca te rappelait parfois des choses, des choses que tu préférais oublier, des choses auxquelles tu préférais ne pas y penser. Tu terminais ton mail, jetant un coup d’œil à ta montre pour être sur d’être dans les temps. Tu ne voulais pas rater la séance de cinéma que t’avais prévue avec Olympe, t’avais besoin de t’aérer l’esprit, de te changer les idées et tu ne voulais pas te pointer un quart d’heure en retard. Sitôt le mail relu et envoyé, tu éteignis ton ordinateur, te levais de ta chambre, saisis ta veste avant de quitter les lieux. Tu n’étais apparemment pas le dernier, peut-être bien pour la première fois, tu saluas le collègue qui errait encore dans les lieux et quittas le cabinet. Tu inspirais l’air frais, marchant vers le cinéma. T’aurais bien voulu repasser chez toi, enfiler une tenue qui serait peut-être un poil plus contracté mais tu savais que tu risquerais de prendre du retard. Tu marchais tranquillement, les mains dans les poches et te pointas à la queue. Y avait déjà pas mal de monde et tu ne vis pas Olympe. Tu finis par jeter un coup d’œil sur ton téléphone et constatas qu’elle semblait avoir un peu de retard. Tu la savais prise, entre son travail, Kent. Tu la trouvais néanmoins courageuse Olympe et quand elle avait débarqué ici, quelques années auparavant, tu l’avais accueillie. Elle et son fils. Parce qu’elle semblait un peu déboussolée. Et Olympe, elle t’avait beaucoup aidé. Plus qu’elle ne l’imaginait mais tu ne lui en avais pas parlé, non, t’avais toujours été silencieux quant à ton passé dont elle savait quelques brèves lignes. Elle finit par arriver et te rejoignit dans la file attente. Tu souriais et la serrais dans tes bras quelques instants, riant légèrement à ce qu’elle disait. « T’es pas obligé, c’est pas grave tu sais.» Tu passais un bras derrière elle avant de finalement hausser les épaules après avoir considéré de nouveau sa proposition : « J’avoue ne pas être forcément contre après tout, j’ai pratiquement rien mangé de la journée.» Finissais-tu par répondre, d’un ton éloigné avant de retrouver tes esprits et posant ton regard de nouveau sur Olympe avant de détacher légèrement de son étreinte.   « Kent est où ce soir ? » T’aimais bien le petit. Quelque part, il te faisait à toi et tu l’avais vu grandir. Vous avanciez tranquillement dans la foule mais faut dire qu’il y a du monde.  Tu reposais ton attention sur Olympe et passais légèrement une main dans son dos : « Ca va toi ?» Tu n’avais même pas pris le temps de lui demander comment elle allait. Ca faisait longtemps que t’avais pas vu Olympe et ça t’avait manqué. Elle faisait partie de ta vie, tu ne pouvais pas le nier.

Made by Neon Demon
>

_________________
 
 “we are addicted to our thoughts. we cannot change anything if we cannot change our thinking"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
lost and found (eli)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 03. Lost and found
» The Lost get Found (Kirian #1)
» LOST LE RPG
» 06. you found me lying on the floor
» Alice always lost... [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELS LIKE TONIGHT. :: WHITE OAK STATION :: DOWNTOWN AREA :: Movie Theater-