AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
flt ferme ses portes...
pour tout savoir, rendez-vous ici. :eyes2: :eyes2:

Partagez | .
 

 Le monde est petit ▬ Zora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 32
points : 0
pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
avatar : J.Timberlake
autres comptes : Tomas
crédit : Hepburns
statut civil : Célibatard

Message(#) Sujet: Le monde est petit ▬ Zora Mar 21 Juin - 17:40

Zora & Connor  

Le monde est petit
Cela fait un moment que Connor n’a pas mis un pied dans le ranch de ses parents, non pas parce qu’il n’a pas envie mais tout simplement parce qu’il n’a vraiment pas le temps en ce moment. Les dimanches midis où ils ont l’habitude de manger tous ensembles ce sont transformés en diner au restaurant en ville quand Connor a le temps et que ses parents peuvent se permettre de prendre du temps. Connor est quand même content de constater que la vie de sa mère a bien changé comparé à la vie qu’elle avait avant. Il se souvient encore de l’époque où elle enchainait les petits boulots afin de joindre les deux bouts pour lui apporter tout ce dont il avait besoin. Aujourd’hui elle travaille uniquement au ranch où elle aide son mari et s’occupe de prendre ses rendez-vous, ce qui a l’air de lui plaire. C’est tout ce que Connor peut souhaiter à sa mère : d’être heureuse dans ce qu’elle fait et dans sa vie en générale. Quoi qu’il en soit aujourd’hui, Connor s’est pris quelques jours en ville sans devoir jongler d’un téléphone à l’autre après tous les voyages qu’il a fait pour lancer comme il se doit ses lunettes de mode qui commencent mine de rien à se faire un nom. C’est en quelque sorte un rêve qui se réalise alors il ne peut définitivement pas se plaindre. On n’est peut-être pas dimanche mais il a quand même été décidé qu’il viendrait manger pendant le repas du déjeuner chez ses parents. Ca fait tellement longtemps qu’il n’est pas venu il a l’impression, pourtant avant il passait des heures à aller voir les cheveux, les monter ou tout simplement aller les voir. Ça lui parait tellement loin maintenant pourtant il n’a que trente ans. Il a pourtant l’impression de parler comme les petits vieux ‘a de mon temps’ ou encore ‘à leur âge je’. Sans doute est-ce l’époque qui fait ça. Il n’en sait rien mais après que le déjeuner s’était extrêmement bien passé, son père ou plutôt son beau-père parti directement à son boulot, tandis que Connor aidait sa mère à débarrasser la table. Après avoir discuté de plusieurs sujets, fâchant ou non, Connor mis la dernière assiette dans le lave-vaisselle tout en annonçant à sa mère. « Bon je vais passer voir les chevaux, je repasserai par-là puis je file ! » Il ne travaille peut-être pas aujourd’hui mais il aimerait en profiter pour faire autre chose. « Ah il doit y avoir la nouvelle Jockey, tu pourras la rencontrer comme ça ! » Ce fut à peu près ce qu’il a entendu au moment où il a fermé la porte de l’entrée. C’est vrai que ça sera l’occasion de la connaitre. Il a beau être riche désormais, ce n’est pas comme cela que son caractère a changé et qu’il ne parle pas aux personnes qui travaillent pour lui ou pour ses parents. Il n’est pas devenu un petit con prétentieux non plus. Allant donc voir les cheveux, il passa pas mal de temps avec l’un des chevaux sur lequel il a principalement appris à monter lorsqu’il est arrivé ici pour y vivre. C’était un jeune cheval à cette époque, il n’est plus tout jeune désormais mais Connor le porte dans son cœur plus qu’on pourrait le croire. Lui donnant une pomme à croquer, il tourna la tête en entendant un bruit provenir d’un autre box. Décidant alors d’aller faire la connaissance de la jockey dont ses parents font l’éloge depuis un moment maintenant, il sorti du box en faisant bien attendant de bien fermer le verrou pour aller vers le bruit. « Bonjour, vous devez être le Jockey employé par mes parents ! » Dit-il alors qu’il ne voit pas la jeune femme mais aux dires de sa mère un peu plus tôt, il n’a pas vraiment de doute sur cela. S’approchant finalement de la jeune femme, il tomba alors nez à nez sur elle, la regardant finalement quelques secondes il se mit à réagir : « On se connait ! » Il n’a pas de doute, il se rappelle même d’où mais il ne précisa pas. En même temps, ‘je vous connais j’vous ai baisé dans les toilettes d’un bar’ c’est tout de suite moins glamour. En tout cas, autant dire qu’il ne s’attendait pas ç la revoir, encore moins ici.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 39
points : 0
pseudo : LKD
avatar : Mila Kunis
autres comptes : la jolie Marilhéa
crédit : rose adagio
âge : 27 ans.
statut civil : célibataire.
occupation : jokey professionelle

Message(#) Sujet: Re: Le monde est petit ▬ Zora Jeu 23 Juin - 13:45


Connor & Zora 


le monde est tellement petit

  Toute la matinée je l’avais passé à la banque. Heureusement que mes nouveaux patron était suffisamment compréhensifs. Mais j’avais besoin d’y aller pour pas qu’il me remette dans le rouge ce cher banquier. C’était des criminels, autant se dire que je n’irais pas demander de prêt de sitôt. Impossible que je refasse cette erreur que j’avais fait durant ma jeunesse pour m’en sortir sans personne. Je n’avais pas tant peur auparavant, loin de penser qu’un prêt pourrait ruiner ma vie, car peut être que sans ce prêt j’aurais pu obtenir mon propre ranch que travailler dans l’un d’entre eux. J’étais un jockey plutôt cher, il fallait l’avouer, mais justement, je l’étais car dressais l’animal avec amour et que je m’en occupais histoire qu’on ne soit pas dix milles à s’occuper de lui. Un cheval était asse capricieux sans qu’on ne le sache réellement. Mon rendez-vous avec mon banquier avait été riche en émotion, mais finalement il avait su m’arranger après mainte demande. Autant dire que j’avais cru que j’allais regretter de m’être déplacé jusqu’à ce dernier, car j’avais eu peur qu’il me dise directe non. Le paiement du mois prochain était donc recalé, car je n’allais pas être payé, j’étais payé tous les deux mois. Compliqué et je ne cherchais pas à comprendre ! J’espérais tout bonnement de pouvoir m’en sortir, je voudrais mener une vie comme d’autre fille de mon âge, comme allait dépenser mes économies dans des vêtements et tout, … mais n’ayant même pas un dollar d’économie ce n’était pas prêt d’arriver.  Alors, en rentrant finalement j’étais partie faire ce que je devais faire avec Lyx. C’était un bel étalon, qui était le fils et arrière-petit-fils de grand champion ! Il était fait pour être un champion, mais il n’avait pas encore participé à aucune course ! Il courrait très bien et rapidement, il avait une certaine élégance ce dernier, mais il avait l’air d’être stressée à chaque fois qu’on le rentrait dans le starter de départ. Alors, je tentais de le faire comprendre qu’l n’allait rien lui arriver, ce dernier était censé faire sa première course dans quelques semaines, mais je n’étais clairement pas sûre que ce dernier ait le courage de le faire. Il était anxieux et c’était une chose qu’il fallait soigner soit naturellement par des gestes et des exercices soit grâce à traitement délivré par un vétérinaire, justement ce dernier n’allait pas tarder à venir me voir dans le courant de la semaine, pour le moment je tentais de le détendre. Alors, je m’attelais à le masser et le rassurer au bruit sourd. Alors, je faisais d bruit, il était jeune et fougueux après tout cela était normal, il lui fallait être habitué à tout cela.  J’étais concentrée et bien loin de moi l’idée d’être dérangée ou encore interrompue.  Je ne voyais que par Lyx, jusqu’à entendre une voix s’élancer dans le couloir de l’écurie.  Je ne me tournais pas encore, laissant juste le cheval de finir de manger cette petite friandise que je venais de lui offrir.  Me tournant vers ce jeune homme qui venait de parler, je l’observais restant neutre dans mes expressions qui pouvaient apparaître sur mon visage. En l’entendant, j’eus un petit rictus, alors que je glissais ma main dans mes cheveux pour les ramener en arrière, ils étaient attachés, mais quelques mèches étaient rebelles et m’empêchaient donc de voir pleinement le jeune homme. Oui, je le connaissais et je finissais par déposer mon regard durant quelques secondes dans le sien. « Oui, c’est bel et bien moi la jockey en question ! » Je m’approchais tendant ma main. « Je ne crois pas avoir le plaisir de vous avoir rencontré ! » Je lui offrais un sourire le laissant prendre ma main. « Je suis Zora et vous vous êtes ? » Oui, je me souvenais de lui, mais je ne savais clairement pas qui il était et encore moins ce qu’il faisait ici, alors autant joueur les cartes soit de je me souviens pas de vous, soit vous devez vous trompez, je viens d’arriver ! Enfin, l’avenir me dira sans doute quelle carte je choisirais, sans doute quand je serais qui j’avais face à moi.   Il me fallait être méfiante, si je ne voulais pas me retrouver sans emploi, alors autant attendre d’en savoir plus, pendant ce temps, je finissais par sortir de la stalle de Lyx tout en refermant convenablement.  



LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 32
points : 0
pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
avatar : J.Timberlake
autres comptes : Tomas
crédit : Hepburns
statut civil : Célibatard

Message(#) Sujet: Re: Le monde est petit ▬ Zora Dim 3 Juil - 2:12

Zora & Connor  

Le monde est petit
Connor est passé du petit garçon pauvre à un homme riche qui montre sa propre entreprise en quelques années. Bon, c’est avant tout grâce à sa mère qui s’est marié à un homme riche qui a quand même plusieurs gisements de pétrole et un énorme ranch mais bon, il aime se dire que ses lunettes de mode qui font un tabac, c’est grâce à lui-même et c’est tout. Il faut quand même avouer que le premier investissement c’est son beau-père qui l’a fait, la motivation et lui a fait connaitre la joie de réussir en montant sa propre start-up. En tout cas, malgré cela, il n’est pas devenu fils à papa, il est toujours resté terre à terre. Lorsqu’il va voir sa mère et son beau-père dans leur ranch, ce qui est de plus en plus rare faut bien l’avouer, il passe toujours du temps à aller voir les chevaux, en priorité celui qu’il a monté pour la première fois. Marcher dans la paille, aller dans l’écurie, ça lui change de ses costumes et ses rendez-vous professionnel où il se rend en jet et il doit bien avouer que ça fait du bien de retrouver cette simplicité qui parfois lui manque. En tout cas, polie et assez extraverti, il compte bien en profiter pour voir la nouvelle jockey. Ça fait un moment que sa mère lui bassine avec ça, lui disant qu’ils ont eu de la chance de pouvoir l’embaucher alors apparemment elle vaut le détour et surtout qu’il prenne le temps d’aller à sa rencontre. Connor n’a pas forcément le temps, il doit bientôt repartir à ses affaires mais bon ça ne l’empêche pas de prendre un peu de temps pour aller voir son cheval, avec un peu de chance il n’aura pas à chercher la dite jockey et n’aura pas à partir à sa recherche. Il avait eu raison, il n’était pas seul dans l’abri des chevaux et au vu de l’heure, ça ne doit pas être un autre employé. Tout naturellement il s’était dirigé vers l’inconnu pour se présenter mais quelle ne fut pas la surprise lorsqu’il vu la jeune femme qu’il a déjà vu quelque part. Ce n’était d’ailleurs pas n’importe où dans n’importe quelle situation. Connor se souvient bien puisqu’ils se sont envoyés en l’air dans les toilettes d’un bar qu’il a l’habitude de fréquenter lorsqu’il est en ville. Il ne l’a pas revu depuis, non pas qu’il a cherché à la revoir mais il a remarqué ce détail. Enfin jusqu’à aujourd’hui apparemment. En tout cas il ne s’attendait pas à cela. Il ne sait d’un coup pas où se mettre. Ce n’est pas comme s’il la recroisait dans le détour d’un rayon de supermarché mais elle travaille pour ses parents. Autant dire que c’est assez délicat. Surpris de la voir lui tendre la main, il finit par la serrer assez vivement avant de lui répondre. « Non, je viens rarement ici je n’ai pas trop le temps en ce moment ! » Pourquoi est-ce qu’au juste il est en train de raconter sa vie ? Il l’ignore mais il fronça les sourcils, pas certain de saisir. Est-ce un rôle qu’elle se donne ou a-t-elle totalement leur partie de jambe en l’air ensemble. En terme général il a une bonne mémoire et puis il se souvient qu’il n’a pas eu besoin de sortir ses techniques de drague, ils sont directement allés aux toilettes sans un mot de plus. En tout cas, il est limite vexé si elle a oublié. Il n’est pas un coup qu’on oublie non mais oh ! Enfin là il plaisante mais dans sa tête ce n’est pas vraiment cela mais finalement il essaye de se dire que c’est juste pour ne pas s’attirer des soucis avec les patrons qu’elle agit comme cela. Oui, vaut mieux. « Connor, Connor Gibson ! » Se présenta-t-il finalement, ajoutant bien son nom de famille pour montrer qui il est par rapport à l’endroit, non pas parce qu’il se la pète ou quoi que ce soit mais plus pour expliquer pourquoi il est au ranch, si jamais elle n’a pas entendu ses premières paroles prononcées alors qu’il était un peu loin et qu’elle devait être occupée puisqu’elle est ici pour le boulot. Passant une main sur son crâne, il ne sait pas trop comment agir avec la jeune femme, ça ne perturbe. « Tu ne te souviens vraiment pas de moi ? » C’était vraiment plus fort que lui de lui demander.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 39
points : 0
pseudo : LKD
avatar : Mila Kunis
autres comptes : la jolie Marilhéa
crédit : rose adagio
âge : 27 ans.
statut civil : célibataire.
occupation : jokey professionelle

Message(#) Sujet: Re: Le monde est petit ▬ Zora Dim 17 Juil - 17:03


Connor & Zora 


le monde est tellement petit

  J’avais vécu un bon petit cauchemar éveillée ce matin en allant voir mon banquier. Façon à chaque fois que j’allais le voir c’était toujours cela. Je ne pouvais pas repartir de la banque sans quelques sueurs froide par la faute de ce maudit banquier qui avait ruiné ma jeunesse. Ce n’était pas la joie au rendez-vous avec un banquier. Mais cette erreur pour m’en sortir, allez surtout m’aider à ne pas la refaire et peut être que je pourrais aider d’autre jeune à ne pas le faire. Mes patrons étaient plutôt cool, je me demandais bien comment leurs enfants étaient, eux avaient sans doute eu la chance d’avoir une vie plutôt bien remplie et sympathique avec l’argent de leur parent ? Aucune idée de ce que cela pouvait faire d’avoir ce genre de vie et je n’allais pas commencer à imaginer comme cela était. Cela ne servirait à rien sauf à me démotiver ! Et je n’étais pas du style à me faire du souci pour une vie que je n’aurais jamais eu ! Autant dire qu’il fallait que je me concentre sur la vie que j’allais avoir à présent ! J’allais me battre pour pouvoir vivre ma vie pleinement ! En espérant que cela puisse être possible. Enfin, je m’étais rentrée pour m’occuper de mon travail avec Lyx. Je le brossais et lui parlais, autant dire que j’étais toujours comme ça avec les animaux, mais surtout les chevaux, il faut dire que ces derniers m’avaient plutôt pas mal aidé durant mon adolescence ! Puis le rêve que j’avais de devenir jockey qui était exaucé à présent, je pouvais le caresser et je pouvais me procurer d’autre rêve, espérant que cela ne doivent pas me faire passer par la casse : endettée. J’allais y faire attention à présent ! Je pouvais me permettre un peu plus de chose avec ce que je gagnais en bossant ici, mais pas tant que ça, car j’avais bien des frais, bien que je vivais ici à la charge des patrons. Enfin je vivais dans une caravane, assez luxueuse autant l’avouer, mais pas non plus un véritable toit sur la tête. J’avais vécu pire ne vivant dans ma voiture qui elle n’était pas réellement toute jeune. Enfin. Je ne m’attendais pas à cet événement pour le coup. Non, je n’aurais pas pensé croiser un mec avec qui j’avais couché dans les toilettes, surtout si ce dernier était l’enfant des patrons. Me voilà, pour le moment mal à l’aise, ma seule défense ? Me protéger en mentant ! Petit, mais sans doute la meilleure chose à faire, non ? « Oui, ça se comprend si vous avez des priorités dans la vie ! » Dans ma tête ces dernières pour lui étaient sans doute sortir et se faire des filles dans des barres miteux … ouai, autant ne pas trop épiloguer au sujet des filles en sachant que j’avais été l’une d’entre elle, voilà que je me sentais mal pour le coup. Enfin, autant dire que je n’allais clairement pas lui donner raison sur le fait qu’il m’avait baissé dans des toilettes après tout, il pouvait se tromper ! Des filles comme moi ça devait courir les rues, non ? Qu’en savais-je, mais peu importe. On regard croisa le sien, alors que je souriais tentant de ne rien dire, mais ce n’était pas facile. « Enchanté alors Connor ! » que je lui lançais tout en caressant le museau de Lyx qui tentait d’attirer mon intention, bin oui le pauvre, lui attendait pendant ce temps … enfin, façon le mec même s’il ne lâchait ps les choses, il allait sans doute repartir, me voilà en train d’espérer que je ne me trompe pas à son sujet puis qu’il va bientôt s’en aller d’ici et de la ville par la même occasion. « J’ai l’impression que vous êtes vexé que je me souvienne pas de vous, mais je n’ai pas le souvenir de vous avoir rencontré auparavant.. Dans quelle situation pensait vous m’avoir rencontré ? » Oui, dans le fond peut-être qu’il ne me reconnait pas non plus et qu’il me confondait avec une autre. Une fille qui aurait pu lui briser le cœur ou encore casser sa voiture ? Aucune idée et je m’en fiche à vrai dire, je nierais tout en bloc ! Je ne voulais pas que ses parents, mais parents me voient ainsi et pense que je ne sois pas assez bien pour ce boulot, car j’en avais besoin de ce dernier.

LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 32
points : 0
pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
avatar : J.Timberlake
autres comptes : Tomas
crédit : Hepburns
statut civil : Célibatard

Message(#) Sujet: Re: Le monde est petit ▬ Zora Sam 23 Juil - 15:23

Zora & Connor  

Le monde est petit
Connor est réputé pour bien s’amuser avec des femmes, qu’il les connaisse ou non. Mais bon, ce n’est pas pour autant qu’il les traite mal. Dès le départ elles savent à quoi s’attendre, c’est-à-dire qu’il ne faut pas croire qu’il va les rappeler ou encore qu’il n’est pas prêt à se poser. Il a eu des ex importantes mais aujourd’hui elles ne sont plus d’actualité. Avec son travail, il n’est pas vraiment prêt à perdre du temps dans une relation. Il ne pourrait de toute façon avoir assez de temps à consacrer à une femme alors autant ne pas faire espérer qui que ce soit. Enfin bref, il a beau s’amuser, ce n’est pas pour autant qu’il ne se souvient pas de ses anciennes conquêtes et la femme face à lui, il le sait ils ont déjà couché ensemble. Enfin, c’est possible qu’elle ait une jumelle parce qu’elle ne semble pas s’en souvenir. Pourtant, s’il tente de se remémorer leur parti de jambe en l’air, elle ne semblait pas complètement bourrer donc il ne voit pas de raisons pour lesquelles ils auraient couché ensemble. Enfin s’il voit mais ça ne fait pas vraiment du bien à son égo, cela voudrait dire qu’il est un mauvais coup qu’on oublie. Connor ne veut pas croire à cela, sans doute est-ce pour cela qu’il la scanne des yeux, essayant de voir si elle lui ment ou pas. En tout cas la brune est très forte. « Ouais avec le travail c’est pas facile ! » Fini-t-il par ajouter, sans savoir pourquoi il lui raconte limite sa vie. Surtout que bon, s’il a raison sur le fait qu’ils se connaissent intimement, elle sait qu’il ne passe pas sa vie dans son bureau puisqu’il passe du bon temps dans des lieux comme le bar où ils se sont rencontrés la première fois. Elle a beau dire le contraire, il est persuadé que c’est elle. En plus elle lui avait dit un prénom et c’était Zo’ quelque chose alors ça devait bel et bien être Zora. Quoi qu’il advienne il se sent ridicule mais ne semble pas vouloir lâcher l’affaire étant donné qu’il lui a demandé directement si elle ne se souvenait pas de lui. C’est assez risqué et d’ailleurs sa réponse ne se fit pas attendre. Il aurait dû parier qu’elle continuerait sur cette piste-là. Pourtant ça le rend fou de ne pas savoir si elle fait exprès ou s’il est oubliable comme gars. « C’est pas que je suis vexé, c’est que je ne pensais pas que j’étais quelqu’un qu’on oublie facilement ! » Oui la réponse typique d’un gars vexé. « Vous savez on a… » Dans d’autres circonstances il aurait directement dit qu’ils ont couché ensemble, sans pudeur. En même temps s’ils sont aptes à faire l’amour dans des toilettes plus ou moins sales, ils ne sont pas cessés avoir honte d’en parler. Seulement là c’est quand même différent, elle travaille pour ses parents. S’il a une réputation de mec qui s’amuse avec les nanas et ne se préoccupent que des histoires de cul, ses parents eux ne le voient pas comme cela alors il n’a pas besoin que cela s’ébruite. Alors, continuant de la regarder il finit par abandonner. « Enfin je me suis sans doute trompé de personne, vous ne semblez pas être le genre à trainer dans les bars ! » Non pas que ce soit un jugement, c’est une façon pour lui de faire passer le message comme quoi ils se sont rencontré là-bas et il espère qu’elle le prendra mal et dévoilera d’elle-même qu’ils se sont envoyés en l’air alors qu’ils ne connaissaient que le prénom de l’autre. Attendant alors sa réaction, il caressait son cheval dans le box voisin, curieux de savoir ce qu’elle va bien pouvoir répondre, espérant d’ailleurs qu’elle ne le laisse pas seul dans ce souvenir assez plaisant car s’il se souvient bien, ils n’y sont pas allés par quatre chemins, pas de verre payé, juste du sexe loin d’être discret dans les chiottes alors que certains ont dû les entendre s’ils ne se trouvaient pas loin de là tellement ils n’étaient pas discret. La regardant finalement de haut en bas, il ne se cache pas du tout pour la reluquer puisque ça se voit comme le nez au milieu du visage et même si elle ‘na pas la tenue, au vu de ses formes il est sûr que c’est elle.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 39
points : 0
pseudo : LKD
avatar : Mila Kunis
autres comptes : la jolie Marilhéa
crédit : rose adagio
âge : 27 ans.
statut civil : célibataire.
occupation : jokey professionelle

Message(#) Sujet: Re: Le monde est petit ▬ Zora Dim 31 Juil - 18:37


Connor & Zora 


le monde est tellement petit

  Je dois sans doute être la seule fille à avoir une poisse monumentale de la sorte. Fallait vraiment que le fils de mes patrons soit ce Connor que je m’étais fait dans les toilettes ? Forcément, fallait forcément que ce soit lui. Oui, autant dire que pour le coup j’avais comme l’impression que mentir était une chose obligatoire pour m’en sortir. Je glissais ma main dans mes cheveux soufflant un peu, alors que je regardais droit devant moi en laissant le regard du jeune homme en suspens. « Je comprends. Actuellement j’ai peu de temps, mais quand on aime son travail ! » Bon, c’était clairement un petit message pour lui faire comprendre que je voulais me retourner au travail et par conséquent éviter ses interrogations à propos d’une nuit qu’il pensait avoir eu avec moi ! Il l’avait eu cette dernière, mais ce n’était pas pour autant que je pouvais l’éviter à chaque fois qu’il sera là. Non, alors je devais sans doute supporter, surtout qu’il ne s’était pas imaginé faussement qu’il avait couché avec moi. Oui, clairement, on l’avait fait, mais je voulais l’oublier, car j’étais un peu son employée et qu’en plus de ça, les histoires de cœur c’était loin d’être mon kiff. Oui, je préférais les coups d’un soir et c’était rare que je couche à nouveau avec une personne. Enfin. Je continuais d’éviter quelque peu son regard, commençant à me dire que ce n’était pas malin de faire cela. En l’entendant dire qu’il ne pensait pas être oubliable, autant dire que j’avais eu bien du mal à retenir un petit rire moqueur, mais ce dernier ne s’était pas vraiment entendu ou vu ! J’en étais clairement sûre. J’espérais du moins ne pas me tromper. Glissant ma main dans mes cheveux, mon regard s’emprisonnait dans le sien, car à force d’éviter le sien, il allait commencer à douter de ma sincérité si ce n’était pas d’ores et déjà le cas. « Ok, je suis désolée … mais de mon point de vue, je ne vous ai pas oublié, car je ne vous ai pas rencontré jusqu’à aujourd’hui … donc vous pouvez vous dévexer et peut être par la même occasion me laisser me remettre au travail avec Alyx ? » Que je lui demandais. Oui je voulais clairement l’expédier et tout ,mais là autant dire que j’avais l’impression que ce n’était pas une chose parfaite ,car pas sûre de pouvoir le faire partir sans vraiment savoir quoi que ce soit ! Bref, je me retrouvais bien perdu pour le coup. Le regardant toujours dans les yeux continuant de caresser le cheval, je rigolais un peu. « Vous et cette fille vous avez couché ensemble ? Non, car vous avez l’air de pas être capable de le dire … désolée … je ne peux pas vous dire comment vous êtes au lit ! » Que je lui lançais. Tout en sachant pertinemment que ce n’était pas dans un lit qu’on l’avait fait, mais bel et bien dans des toilettes laissant chaque cri s’envoler jusqu’à l’ouïe des personnes nous entourant. Mon regard finissait par ne plus trop quitter le sien, surtout que j’espérais finir par le faire déguerpir, même si ce n’était sans doute pas une chose aisée à faire .Car il avait l’air de vouloir combattre verbalement le fait que j’étais cette fameuse fille avec qui il avait couché. Un large sourire à ses dernières paroles, je souriais ainsi à ses mots sans doute parce que je me sentais enfin tranquille, loin de tout soupçons … sans doute que j’étais une assez bonne menteuse pour m’en être sortie de la sorte. Ou alors, je me faisais berner ? Allons savoir qui était la personne bernant l’autre ici … c’était sans doute à celui qui ait parvenait le mieux. « Intéressant ? Alors je serais quel genre de fille ? » J’avais hâte de savoir comment ce dernier me percevait ! Autant dire que j’’étais loin d’être riche et compagnie, malgré mon travail … non j’étais toujours endetté et cela n’allait pas changer en un an, ça allait même prendre quelques temps avant de pouvoir me dire sauver de l’endettement. Je me tournais, tournant donc le dos à Connor pour m’occuper du cheval, finissant par le regarder à nouveau. « Vous savez monter … non car vous avez pas l’air de savoir le faire ! » Que je lui disais. Pourquoi je venais de le juger ? Peut-être que j’étais un peu vexé de ses mots d’avant et que je voulais lui rendre la pareille ? Aucune idée.

LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 32
points : 0
pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
avatar : J.Timberlake
autres comptes : Tomas
crédit : Hepburns
statut civil : Célibatard

Message(#) Sujet: Re: Le monde est petit ▬ Zora Ven 19 Aoû - 0:36

Zora & Connor  

Le monde est petit
Connor n’a pas franchement l’habitude de cotoyer de nouveau les femmes avec qui il fait des galipettes lors d’une histoire d’un soir. En général il évite pour ne pas entrer dans les problèmes mais ce n’est pas pour autant qu’il va essayer de trouver un moyen de la faire partir de chez ses parents. Ce n’est pas son genre. Et puis, d’après les on dit, il parait qu’elle est une bonne jockey alors c’est une bonne chose pour le ranch. Connor est toutefois assez surpris de réaliser qu’elle ne l’a pas reconnu. Il est tellement surpris qu’il ne comprend même pas ses sous-entendus pour qu’il la laisse bosser. Non au lieu de cela il fait le gros boulet jusqu’au bout. « C’est vrai, quand on aime son travail on ne compte pas ! » Mais pourquoi il lui parle de son boulot ? C’est tout simplement inutile là tout de suite mais bon, c’est une manière comme une autre de faire la discussion avant d’aller vers le vif du sujet. En tout cas le jeune entrepreneur ne la quitte pas des yeux, essayant de comprendre pourquoi elle ne se souvient pas de lui car il est quasi certain d’avoir raison. Mais bon, si ça se trouve il se trompe, l’erreur est humaine comme certains disent. Mais bon, il la trouve quand même bizarre pour une soit disant rencontre alors qu’il est un peu le patron puisque ce ranch est aussi le sien. « D’accord, si vous le dites car je pourrais quasiment mettre ma main à couper que je vous connais ! » Mais bon, il ne prendrait peut-être pas le risque. Il faisait sombre dans le bar alors peut-être qu’elle y ressemble juste. En tout cas ce n’est pas pour autant qu’une nouvelle fois il l’écoute et la laisser tranquillement faire ce qu’elle a à faire pour le travail. La conversation est lancée sur ce sujet alors il continu. « Oui c’est ça, apparemment ça vous reviens ! » Il continu à rester sur sa croyance alors que si ça se trouve, il est juste en train de passer pour une pervers face à la nouvelle employée. Il faudrait juste espérer qu’elle ne va pas aller se plaindre auprès de ses parents. Mais bon, il faut que Connor se fasse à l’idée de s’être trompé et qu’il reconnaisse ses erreurs. Ce n’est pas une chose tout à fait évidente le connaissant. Fidèle à lui-même, il n’a pas arrangé son cas alors qu’il est en train de la juger. Faut dire qu’il n’a jamais eu sa langue dans sa poche et lorsqu’il a un truc à dire il ne se gêne pas. « Vous me faites penser au genre de femme à croire aux contes de fées et non pas aux plans baises ! » Tout à fait le genre du jeune homme de sortir ce genre de connerie. Il semble la prendre pour une nonne ou du moins une femme cherchant du sérieux et ne pas sortir pour s’amuser lorsqu’elle est célibataire. D’après lui, enfin Connor qui essaye de comprendre la psychologie féminine en tout cas, il vaut mieux lui dire cela que de lui dire qu’elle est tout à fait le genre de nana à s’envoyer en l’air avec le premier venu dans des toilettes miteux. Enfin de toute façon il n’y comprend rien aux femmes qui restent une immense énigme pour lui. Connor la regarde alors faire, il ferait mieux de partir et il était même sur le point de le faire au moment où la jeune femme Zora se retourne pour lui poser une question. Elle le prend sérieusement pour qui ? « Moi ? Ne pas savoir monter, je crois qu’il va falloir que je vous montre vos tords ! » Ca fait un moment qu’il ne monte plus mais le cheval c’est comme le vélo non ? Il n’a pas le temps de lui montrer quoi que ce soit, que ce soit car il doit bosser ou encore parce qu’elle doit elle aussi travailler et non pas faire autre chose, encore moins en présence de l’un de ses patrons mais bon, il n’y a pas non plus de mal et puis pour le moment ce n’est qu’une proposition. « Alors, ça vous tente de voir ? » Après leur conversation, tout cela semble assez bizarre d’en arriver là. Il peut prendre pour le moment un peu de temps, quitte à finir en retard. Après tout il est le patron donc c’est lui qui décide de ses propres heures. Faut dire en même temps qu’il est dangereux de jouer avec l’égo de Connor et depuis son arrivée ici, Zora semble accumuler cela.  
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 39
points : 0
pseudo : LKD
avatar : Mila Kunis
autres comptes : la jolie Marilhéa
crédit : rose adagio
âge : 27 ans.
statut civil : célibataire.
occupation : jokey professionelle

Message(#) Sujet: Re: Le monde est petit ▬ Zora Mar 23 Aoû - 16:37


Connor & Zora 


le monde est tellement petit

  Je ne pouvais peut être pas le critiqueur au niveau du travail, en sachant que moi-même je n’étais clairement pas quelqu’un qui n’était pas attaché à son travail. J’y étais souvent, mais il faut dire que mon travail était une chose plutôt envahissante. La preuve je vivais dans une caravane dans le ranch des parents du jeune homme qui me parlait. Oui, il faut le dire mon travail est une chose très importante surtout qu’on on bosse avec des êtres vivants. « C’est vrai. » oui, il ne faut pas dire le contraire. Sinon, j’aurais été assez heureuse de pouvoir bosser et non de voir celui avec qui j’avais fait des folies de dingue sur des toilettes utilisé par tous les clients du bar où on se trouvait. « Vous commencez à devenir parano, je crois surtout ! Je ne suis pas cette fille avec qui vous avez des choses dans des toilettes … » et ce fût à ce petit moment que je venais de réaliser que jamais il n’avait dit ça. Je venais de me faire avoir à mon propre petit jeu. Je me sentais mal pour le coup. Mordant un peu ma lèvre, je le regardais avant de m’occuper du cheval. Je le regardais soufflant un peu, alors que je passais ma main dans ma nuque, souriant un peu, alors que je l’entendais me parler encore. « Non, ça ne me revient pas … je vous le jure. » Que je disais en souriant pour le coup. Mordant un peu ma lèvre, je commençais à regarder le cheval. Mais c’était compliqué de bosser sur ce dernier si ce mec ne partait pas. Non, il n’avait pas l’air de vouloir partir et au plus il était là, au plus j’avais l’impression que ce dernier n’avait pas envie de partir. Non, il trouvait des prétextes pour rester. Autant dire que j’avais l’impression que je n’allais pas réussir à bosser avec ce dernier dans mes jambes. Je le regardais de temps à autre et je ne souriais pas la suite. Il me fit rire en me disant que j’étais le genre de fille à croire au conte de fée. Le gars, qui se mettait tout bêtement le doigt dans l’œil, je n’étais pas du style à croire au conte de fée. Ô non, j’étais tout au contraire à vrai dire … j’étais comme lui. Je n’aimais pas les histoires d’amour avec des promesses et tout. Non, je n’imaginais clairement pas pouvoir faire ça. Les histoires d’amour pour moi rimaient avec douleur et souffrance, qui voudrait subir tout cela ? Qui serait assez dingue ? Oui, j’avais déjà croisé des couples heureux et tout, mais impossible pour moi que je puisse me poser plus de trois-quatre mois avec un homme. Non, je me sentais toujours piégée. Et autant dire qu’avec mes problèmes d’argent, j’étais l’argent piégé. Non, je ne pouvais clairement pas me faire ça, non subir des pressions en amour alors que le sexe était largement mieux et moins prise de tête. « Je vais vous laissez croire que je suis une princesse alors … mais celui qui a la dégaine d’un prince ce n’est pas moi ! » Que je lançais en lui offrant un petit clin d’œil. Je venais de l’accuser de ne pas savoir monter, et peut être que je me trompais et autant dire que ses mots me faisaient penser que c’était vrai. Bref, je soufflais un peu, alors que je glissais ma main dans mes cheveux. « Non, pas obligé de me le montrer … je n voudrais pas que vous cassiez un ongle ! » J’avais l’impression de le comparer à une femme, mais en même temps, on dirait que c’était juste un peu de jalousie. Enfin, je glissais mon regard dans le sien, alors que tout en même temps je venais de finir de brosser le cheval. « Vous voulez vraiment vous rendre ridicule dites-moi ? » Que je demandais à ce dernier ! Après tout, celui-ci voulait clairement me montrer sa façon de faire sur un cheval, mais cela ne servait à rien à mon humble avis, mais après tout … « Si vous le désirez temps autant dire que je vais dire oui ! » Que je lâchais au jeune homme. « Alors préparez votre monture … bien sûre nous ne prenons pas celui-ci ! » Nous n’allions pas prendre le champion pour cela.

LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 32
points : 0
pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
avatar : J.Timberlake
autres comptes : Tomas
crédit : Hepburns
statut civil : Célibatard

Message(#) Sujet: Re: Le monde est petit ▬ Zora Sam 27 Aoû - 15:49

Zora & Connor  

Le monde est petit
Alors que Connor allait presque se faire à l’idée de s’être trompé et était limite prêt à l’avouer, quelque chose attira son attention, à savoir les paroles de Zora. « Toilettes ? Qui a parlé de toilettes ? » S’amusa-t-il à relever. A sa connaissance, il n’a pas parlé de toilettes alors serait-ce un lapsus révélateur ? Parce que bon, ok le faire dans les toilettes c’est loin d’être original mais quand même, elle ne peut pas le deviner du premier coup. Il ne croit pas vraiment en ce genre de hasard. Ça a l’air de l’amuser d’un coup de voir qu’elle commet peut-être des erreurs car elle ment juste sur le fait de ne pas le connaitre. Ah moins qu’elle se mente aussi à elle-même histoire d’oublier ce petit écart de conduite. Elle a beau essayer de le convaincre qu’elle ne se souvient pas, l’information précédente n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd alors on ne lui refera pas croire cela. « Si vous le dites » Mains dans les poches, sourire au coin des lèvres cette situation le fait doucement rire tout d’un coup. En tout cas il continu à faire son relou en restant alors que dans d’autres circonstances, si ça avait été quelqu’un d’autre, il serait déjà parti travailler depuis un moment maintenant. Mais bon, chaque chose sa situation et Connor commence en prime à la juger alors qu’il ne connait pas grand-chose d’elle au final. Juger sur le premier comportement ou physique qu’on voit, c’est une habitude qu’il a pris, une très mauvaise habitude d’ailleurs. La juger alors qu’il ne la connait pas ne devrait pas être une chose à faire mais il a franchement l’impression qu’elle le juge aussi alors il ne va pas se gêner du tout pour le faire à son tour. ‘Il ne faut pas faire aux autres ce qu’on n’aime pas qu’on nous fasse’ devrait être rappelé aux deux individus se trouvant dans cette écurie. « Ah parce que je suis un prince maintenant ? » Dit-il en se désignant du doigt. Il a beau être un enfant de riche et se comporter comme tel, au fond il ne l’est pas plus que ça. Quoi que, c’est peut-être uniquement ce qu’il pense. Elle n’a peut-être pas tout à fait tort mais il ne va pas l’avouer et voir la vérité en face. Il leva les yeux au ciel en l’entendant lui parler ainsi, prêt à lui montrer qu’il peut monter un cheval sans problème. « J’vous promet de ne pas crier quand il y aura des insectes » Dit-il ironiquement. Il est loin d’être une fillette loin de là. Il est déterminé et qu’importe ce qu’elle lui dit, ce n’est pas cela qui va la faire changer d’avis. « Vous avez juste peur de voir que vous vous trompez sur moi » Il n’est pas en tenue loin de là avec sa montre et ses vêtements qui lui ont couté une fortune mais qu’importe. Quand il a une idée en tête, il ne l’a pas ailleurs. « Bien sûr, autant être équitable ! » Ca ne le serait pas avec le champion, et puis, il ne faut pas le fatiguer pour rien non plus. « On se rejoint dans cinq minutes alors ! » Le temps qu’il trouve quel cheval monter, bien sûr pas son préféré car il n’est plus vraiment en mesure de se faire monter si ce n’est par des enfants avec de faibles poids alors choisissant un autre cheval qu’il ne connait pas très bien, il alla chercher de quoi le préparer et une fois chose faite, avancement doucement, il rejoint la jeune femme du nom de Zora dehors pour qu’ils puissent monter et montrer leurs compétences mais aussi qu’ils ne sont pas ce qu’ils pensent que l’autre est. « Ne vous faites pas mal, je ne me vois pas dire à mes parents que leur jockey s’est fait mal pendant des échauffements » Dit-il avec un clin d’œil en la regardant pour la provoquer une fois de plus alors que Connor met un pied à l’étrier pour se hisser jusqu’à la selle. Il ne sait pas encore comment lui montrer qu’elle se trompait sur lui mais il compte bien le faire même s’il ne peut pas s’empêcher de penser au fait qu’il va se salir. Une vraie chochotte celui-là.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 39
points : 0
pseudo : LKD
avatar : Mila Kunis
autres comptes : la jolie Marilhéa
crédit : rose adagio
âge : 27 ans.
statut civil : célibataire.
occupation : jokey professionelle

Message(#) Sujet: Re: Le monde est petit ▬ Zora Dim 9 Oct - 19:07


Connor & Zora 


le monde est tellement petit

  Toilettes ? Eh merde. J’étais bête pour le coup, je venais de relever un fait qu’il ne m’avait pas dit à moi que je n’étais pas censée être cette fameuse fille des toilettes dans ce bar. Enfin, je cherchais sans hésiter une réponse, ça ne durait pas longtemps et donc ça ne lui laissait pas du tout le temps de se dire que je mitonnais quelques choses. « Vous ! Vous avez parlé de toilettes tout à l’heure ! » Que je lançais au jeune homme. Ce Connor avait raison, j’étais bien cette fille, mais j’étais loin de me douter que monsieur était le fils de mes nouveaux patron. Donc autant dire qu’oublier cela n’était pas une chose dont je n’appréciais pas l’idée, tout au contraire. Pourtant, j’étais loin d’être le style de fille à avoir peur de ce quiconque pourrait dire sur mes agissements dans un lit ou autre part quand il s’agissait de plaisir charnel. J’étais juste paumée et dans la merde au niveau de l’argent pour me décider à perdre bêtement mon boulot pour avoir couché avec la progéniture de ces personnes qui me payaient justement. « Je le dis, car j’en suis sûre... À moins que vous êtes très oubliable après une partie de jambe en l’air ! » Autant le tacler un petit peu pour qu’il cesse de croire que je me fous de lui et qu’il reste sur le fait que j’étais la fille. Oui, je le suis, mais peu importe. Je ne veux pas l’être et du coup perdre mon boulot. Il commence juste à me taper sur les nerfs. Comment cela ne pourrait-il pas être le cas, en sachant que monsieur n’en a que faire de me faire perdre mon temps. Je ne suis pas ici, dans ce ranch pour bavarder ou faire la nourrice pour monsieur qui a l’air d’avoir envie de parler. Mon regard s’ancre dans le sien et je soufflais un peu, me demandant bien quand monsieur compter me lâcher la grappe pour de bon ? Étrangement, je n’avais guère l’impression que cela allait se produire de sitôt. « Ouai, c’est ça ! » Un prince, ô que oui à l’allure de ses vêtements ou encore à sa manière de parler et compagnie. Après tout, c’était lui qui m’avait dit que j’étais une princesse alors que pas du tout. « Merci de me le promettre … si vous pouviez même taire votre voix cela me serait comme un parfait cadeau ! Car j’ai assez entendu cette dernière pour un bout de temps ! » Autant lui faire comprendre que la petite conversation qu’on avait actuellement ensemble n’était clairement pas à mon gout et que j’aurais préféré aller faire mon travail sans monsieur sur mon dos ! Pire qu’un mollusque collé à son caillou. « Je sais d’avance que je ne me trompe pas sur votre personne ! Vous vous allez voir que vous vous êtes mis le doigt dans l’œil à mon propos ! » Que je lui annonçais en souriant un peu plus à ce dernier tout en faisant entrer Alyx dans son box après l’avoir récuré convenablement. Je ne voyais pas le rapport avec l’équité, mais laissons le parler. Quoi que non, j’avais vraiment envie de lui faire savoir sa bêtise. « Non, mais ce n’est pas une question d’équité, juste que ce cheval n’est pas fait pour la forêt ! » Que je lui annonçais souriant un peu plus et soufflant par la suite. « D’accord ! » Que je lui annonçais à propos de ces fameuses cinq minutes. Une fois prête, je finissais par avoir fait mon cheval, je sortais attendant le monsieur cinq minutes. Je le voyais arriver et je haussais les épaules. « Vous êtes pitoyable ! » Que je lui lançais simplement en finissant par lancer mon cheval au trot pour aller jusqu’au commencement de la forêt, n’attendant pas le jeune homme, qu’il se débrouille après tout.




LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 32
points : 0
pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
avatar : J.Timberlake
autres comptes : Tomas
crédit : Hepburns
statut civil : Célibatard

Message(#) Sujet: Re: Le monde est petit ▬ Zora Lun 24 Oct - 22:35

Zora & Connor  

Le monde est petit
Cette situation fait de plus en plus rire Connor. Bon il ne rit pas à plein poumon ce n’est pas son genre mais bon, ça le fait bien sourire en tout cas. Elle va finir par se griller toute seule, il en est persuadé, il n’a de toute façon aucun doute sur le fait qu’ils se soient vu dans les toilettes d’un bar et non pas pour faire une simple partie de scrabble. Elle peut dire ce qu’elle veut, il ne la croit pas. « Non non, je n’ai rien dis ! » Il aurait pu faire style celui qui n’a rien dit à ce sujet car il ne s’agit pas de toilettes mais bon cela ne sert à rien, elle connait la vérité. Ça lui fait quand même bizarre. Il est très ouvert sur la sexualité mais parler ainsi avec l’employée de ses parents… il se demande bien comment ils réagiraient en apprenant la liaison qu’ils ont eu. Enfin qu’importe, d’après la brune, il n’y a rien eu. « Oh je crois bien que tu t’en souviens, elles s’en souviennent toutes ! » Connor et la classe incarnée ça ne fait qu’un voyons. Quoi qu’il en soit, il finira par la laisser parler, elle ne semble pas vouloir affirmer qu’il a raison. Quoi qu’il advienne, qu’ils parlent de ça ou non, ça ne l’empêche pas de la taquiner et de montrer le genre d’homme qu’il est avec les filles, à savoir l’inverse du Connor tout classe, tout propre sur lui comme il l’est en général dans ce ranch auprès de ses parents. D’après les dires de Zora, il a l’air d’un prince mais non, ce n’est pas vraiment le cas dans le fond. C’est juste un genre qu’il se donne, à moins que ce fût le cas autrefois et qu’il l’est vraiment devenu. « Je peux être très silencieux aussi ! » Dit-il avec un clin d’œil. Il est de plus en plus lourd mais pour le coup il le fait vraiment exprès, c’est en quelque sorte pour se foutre d’elle et pour l’embêter également. Elle veut qu’il se taise, lui veut qu’elle assure qu’ils ont bien couché ensemble et qu’il n’est pas fou, chacun son truc. « On verra ça alors, je ne demande qu’à voir ! » Peut-être qu’il s’est trompé tout comme elle après tout. Même s’il a raison, ils restent de parfaits inconnus alors ne se connaissent pas vraiment au point de l’affirmer en tout cas. Finalement il va l’avouer son moyen de lui montrer qu’il n’est pas celui qu’elle croit. Enfin ce n’est pas gagné il faut croire. « D’accord, c’est vous la championne ! » S’il montait souvent auparavant, il n’y connait absolument rien et même s’il n’aime pas montrer quand il a tort, il ne va quand même pas mentir là-dessus. Il alla préparer son cheval pour rejoindre Zora dehors comme convenu. Il pensait que le cheval c’était comme le vélo mais non, il n’est pas vraiment l’homme le plus à l’aise à cet instant. Il la laisse parler, pour une fois il ne tente pas d’avoir le dernier mot, un véritable exploit. Une fois arrivé à la foret non sans mal même s’il tente de faire bonne figure, il lança les paris même si les jeux sont déjà faits d’avance : « On dit quoi alors ? Si je gagne une course je vous paye un verre, si vous gagnez, vous me laissez vous en payer un ? » Il dit cela avec un grand sourire inscrit sur ses lèvres. Dans tous les cas il est gagnant mais il n’est pas certain que Zora accepte, surtout si cela veut dire le revoir mais Connor ne laisse passer aucune opportunité. « Alors ? » Demande-t-il encore une fois alors qu’il a du mal à maitriser son cheval qui commence à se baisser pour manger de l’herbe, c’est mal parti surtout que là, s’il ne démarre pas il va être à coup sûr à la traine.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 08/06/2016
messages : 39
points : 0
pseudo : LKD
avatar : Mila Kunis
autres comptes : la jolie Marilhéa
crédit : rose adagio
âge : 27 ans.
statut civil : célibataire.
occupation : jokey professionelle

Message(#) Sujet: Re: Le monde est petit ▬ Zora Lun 31 Oct - 15:29


Connor & Zora 


le monde est tellement petit

  Ce mec était moins chiant dans les toilettes. En tout cas-là, il commençait à me gonfler au maximum. Merci. J’aimerais tellement qu’il me lâche la grappe, peut-être qu’en évitant de répondre à ses pique et compagnie cela se passerait mieux ? Peut-être. Mais bon sang, comme il était chiant ce mec. Je laissais le fait que j’avais mentionné justement ces toilettes et que lui non, peu importe après tout, il y avait bien plus important à penser à ce moment précis pour ma part. Je n’allais pas me prendre la tête, même si cette maudite situation était en train de me prendre la tête à vrai dire. Je fronçais les sourcils en l’entendant me dire qu’il était sûr que je me souvenais de lui, autant dire que oui, mais il n’était pas non plus si formidable après tout. Enfin, levant les yeux au ciel. « Je l’ai plein les autres … car moi je ne m’en souviens pas donc ça ne devait pas être moi ! » M’avouer vaincu ? Plutôt mourir pour le coup et je n’en avais clairement pas envie. Le mec bien lourd et presque vicelard que cela me gonflait un peu trop comme conversation. Je préférais brosser le cheval, plutôt que de devoir le supporter encore, alors je me tournais le laissant juste bavarder seul, qu’il soit fou en plus de tous ses autres défauts ça m’ira. Je le regardais soufflant un peu avant de glisser ma main dans les cheveux. J’étais vraiment en train de me laisser piéger là ? Oui, j’étais en train de le faire malheureusement. Monter à cheval c’était mon gagne-pain, alors s’il voulait m’impressionner autant dire qu’il avait plutôt intérêt à s’accrocher pour ne pas se ridiculiser bêtement. Malheureusement pour lui je n’irais pas lui pardonner la moindre faute. « Oui une championne ! » Que je lui disais alors que j’entendais sa proposition. « Dans tous les cas vous me faites chier à me payer un verre ? Moi je préfère que si je gagne vous devez me ranger un box , donc le nettoyer et tout ! » Autant en profiter un peu non ? Oui. Vaux mieux, vu que lui tentait d’en profiter, autant que je fasse comme lui. « Vous êtes sûr de vouloir parier en voyant comment votre cheval n’a pas l’air de vouloir vous obéir ? » Que je lui demandais alors que moi je continuais parfaitement ma petite route. Tout allait assez vite, finalement son cheval suivit, on allait jusqu’au bout pour rejoindre le ruisseau et je regardais le jeune homme qui avait l’air de souffrir au niveau des fesses. En même temps si cela faisait un moment qu’il n’avait pas monté à cheval, il allait douiller à la fin. « Vous avez l’air de souffrir en tout, c’est normal ? » Que je demandais très moqueuse dans ma voix. Alors que je laissais mon cheval traversé la rivière. «Va on traverse et après dans le champ de vos parents on fait une course jusqu’au ranch ? » J’attendais qu’il me dise oui pour me lancer !



LUCKYRED


_________________

true love  ...   never waits
"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort." C'était une connerie. Du moins dans son acceptation contemporaine et banale. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vivante, délicate. En cas de choc, elle reste meurtrie, marquée, hantée. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: Le monde est petit ▬ Zora

Revenir en haut Aller en bas
 
Le monde est petit ▬ Zora
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le petit monde d'Angélique
» Le monde est petit
» Le monde est petit... Indrani. [Closed]
» "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]
» Le monde est petit, tout est lié... [Relations d'Aris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELS LIKE TONIGHT. :: ARCHIVES :: LAST KISS GOODBYE :: RPS ABANDONNÉS-