AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
flt ferme ses portes...
pour tout savoir, rendez-vous ici. :eyes2: :eyes2:

Partagez | .
 

 De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message


Invité
Invité


Message(#) Sujet: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 17:58

Charly Lannister
Oui, je crois bien que tu es totalement perdue, déboussolée. Mais je vais te confier un secret : la plupart des gens bien le sont.
Prénom Charly surnoms Arly en prononçant le A comme un Ai âge 26 ans. (depuis le 15 juin) nationalité Canadienne orientation sexuelle Hétérosexuelle statut civil Célibataire emploi/études Styliste et propriétaire de sa propre boutique de vêtements situation financière Bon avatar Emilia Clarke crédit Bazzart

~ question une
à quoi ressemblait ta vie au lycée?
Monotone. Tout ce qu'il y a de plus monotone, je vous assure ! Déjà, être la plus petite de la classe c'est très difficile pour s'intégrer - je parle de taille - mais être discrète et timide en prime... ça n'aide pas des masses. On va dire que j'étais la bonne poire : très gentille, pas rancunière pour un sous, je laissais les autres me copier dessus, je ne disais jamais non, et pourtant c'est à peine s'il se souvenais de mon prénom. Ça pique, hein ? Et ma mère qui me disait : " mais va parler aux gens, ne reste pas sans arrêt dans ton coin " ... haha... mais quand j'allais parler aux gens, ils me regardaient de bas en haut et ne répondaient pas, se contentant de hausser les épaules comme si la réponse était évidente. Bref, sensible comme je suis j'ai énormément pleuré le soir dans mon lit... oui je ne voulais plus aller en cours car l'intégration n'était pas bonne. Même voir très mauvaise, c'est pour dire ! Mais malgré tout, je gardais la tête sur les épaules la journée et suivais les cours comme une petite fille normale. Sinon je n'ai jamais subi de harcèlement ou quoi que ce soit dans ce goût-là.
~ question deux
es-tu heureux présentement?
Ma vie est devenue très étonnante depuis mon déménagement en plein coeur de White Oak Station. Je pensais être heureuse, avoir une vie palpitante et agréable. Je me suis lourdement trompée. J'ai été manipulée et menée en bateau par l'homme que j'aimais, je ne parle plus à ma maman à cause de lui, j'ai été naïve et complètement idiote de croire au véritable amour sincère. Certains courent après le bonheur toute leur vie et ne l'effleurent que de temps en temps. Aujourd'hui je suis un peu comme une loque, une coquille vide dépourvut d'âme. J'ai un peu perdu de mon éclat, peu à peu je m'éteins. Je pensais pouvoir le changer mais c'est lui qui m'a changé. En bien comme en mal. Grâce à lui, je suis plus féminine physiquement parlant. Mais j'ai aussi découvert la sensation " abusé de l'amour et la gentillesse d'une personne pour arriver à ses fins " et ce n'est pas agréable. Est-ce que je vais m'éteindre pour de bon ? Toute ma vie, j'étais heureuse, rieuse, souriante, drôle, un peu folle et en si peu de temps un homme balait tout sur son passage et ravage mon âme. Je vais me relever un jour... peut-être... je n'en sais rien... Pour l'instant je ressasse le passé, mélancolique, à la recherche de mon sourire porté disparu. Et dans la foulée je m'adapte à ce petit ventre qui s'arrondi petit à petit...

~ question trois
où te vois-tu dans dix ans?
Le temps passe, passe, continue de tourner, alors je trace... trace les contours d'une destinée. Sûrement à m'occuper de mon enfant, lui raconter mon histoire, lui expliquer pourquoi il n'a pas de papa. Oui je ne pense pas que dans dix ans je serais mariée et enceinte d'un nouvel enfant. Je suis trop amoureuse de Do.. hum.. trop amoureuse de lui pour penser à l'avenir, penser à un avenir dans d'autres bras que les siens. Plus tard peut-être que j'abandonnerais ma carrière de vendeuse pour écrire un bouquin, un bouquin qui retracerait cette triste histoire. Peut-être que je pourrais y mettre des conseils pour surmonter ce genre d'épreuve ? Encore faut-il trouver un remède miracle à cette douleur. Et même si je le trouvais, je ne pense pas que je l'utiliserais, cette douleur fait partie de moi maintenant. Je pense que dans dix ans je mettrais les voiles, découvrir de nouveaux horizons et offrir de beaux souvenirs à mon enfant.

le questionnaire (pour la répartition des groupes) :
 


hors-jeu
Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Prénom/pseudo Evie âge 17 ans pays France présence 7/7 comment tu as connu le forum Partenariat & ami :D personnage inventé/scénario Inventé  autre chose à ajouter? Don't worry, be happy :coeur: :ice:



Dernière édition par Charly Lannister le Mar 22 Sep - 21:49, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 17:59


Hopeless
Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.

« Qu'ils me traitent d'idiot je veux croire que le monde est beau dans le désespoir. »


Cette phrase est comme un hymne à mes yeux car, elle me correspond tellement bien. Au-delà du malheur et de la tristesse, mon monde à moi est beau et dedans il suffit d'un sourire pour le transformer en Éden. Enfin... ma vision du monde a évolué depuis peu. Je ne me rendais pas forcément compte de la haine et de la méchanceté stagnante autour de moi, comme un loup féroce prêt à te sauter à la gorge. Mon histoire n'est pas tout à fait passionnante, elle n'est pas non plus idyllique ou même joyeuse, elle est tout et rien à la fois. Car je suis tombée amoureuse malgré moi. Je suis tombée amoureuse comme on s’endort : d’abord doucement et puis tout d’un coup. Mais d'un amour si profond et dévastateur que je commence à me détruire à petit feu, m'accrochant à lui comme on s'accroche à une bouée. Il est odieux, violent, égoïste, sarcastique, rebelle et pourtant il m'attire comme un aimant... c'est une histoire étrange, plus il me fait mal plus je l'aime. C'est une succession de disputes, de séparation, de coups dans le mur, de hurlements, pour pouvoir maîtriser cet amour passionnel.


Je m'appelle Charly Lannister et ceci est mon histoire.


Je suis née à White oak Station, ma maman est Française et mon père Canadien donc j'ai hérité d'un léger accent canadien tout à fait craquant – comment ça je me vante ? Mais pas du tout ! - bref mon enfance est monotone et joyeuse. Je n'ai pas beaucoup d'amies, je suis du genre à privilégier la qualité à la quantité, mais je suis une petite fille intelligente et adorable. Un petit morceau de soleil sur pattes, toujours le sourire aux lèvres et... éternellement petite. Oui... je n'ai pas grandi depuis pas mal de temps maintenant, je bloque au mètre 62 et ça me pose problème ! Bref ce n'est pas le soucis.
J'ai une éducation respectable qui prône sur les valeurs, le respect, la gentillesse, l'amour envers autrui. Bref je suis des cours du soir pour devenir mère Thérésa, pour faire court, mais ça me plaît et je ne tarde pas à passer du théorie à la pratique en devant bénévole au refuge pour animaux.



J'ai une vie parfaite, je suis fille unique, j'ai de bonnes notes, un papa et une maman incroyable, que demandez de mieux ?


Mais peu à peu, tout se gâte : je deviens adulte. Enfin... une adulte un peu survoltée, quoi ! Le genre de femme enfant à la douceur et la tendresse d'une maman. Je suis fière de ce que je suis devenue, une Charly rêveuse et optimiste. Je suis passionnée de danse, que je pratique très souvent, de chant et de lecture, une combinaison parfaite pour rêver sans bouger forcément quitter la maison.


Très vite, j'obtiens mon diplôme de fin d'études et déménage de chez mes parents pour commencer une vraie vie d'adulte. Je suis à présent vendeuse dans une boutique de vêtements au cœur même de White Oak Station, j'ai un appartement adorable, un petit chaton craquant, et pourtant je n'étais pas tout à fait heureuse à cette époque là de ma vie. Maintenant je regrette... pourquoi ?


Petite fille sage avec une vie carrée et très organisée, je n'ai jamais eu l'occasion de goûter au danger, à l'adrénaline et à cette douce sensation de ventre qui se noue. Bref, Virginie, ma collègue de travail, voulais me faire découvrir les plaisirs simples de la vie en m'emmenant en soirée.


Pas une réception sans intérêt où on parle le vieux français, ça non ! Le genre de soirée étudiante avec un taux d'alcoolémie et une atmosphère sexuelle bien supérieure à la moyenne. Ce genre de soirée bien violente dont je n'étais pas habituée et qui m'effrayait un peu. Peu à peu je me rendais compte que je n'avais rien à faire là, que mon look BCBG faisait tâche - comparé aux robes taille basse de la majorité des filles - que je ne m'amusais pas et que je ne comptais en aucun cas me bourrer la gueule comme Virginie.


Mais Doriann était présent. Le genre de garçon que tout le monde veut, qui sait ce qu'il vaut, qui joue avec le cœur des filles comme on joue avec un ballon de football. Malgré mon mépris avec lequel il se comportait avec les filles – eh vas-y que je te donne des ordres, eh vas-y que je t'embrasse à pleine bouche pour ensuite te jeter – il dégageait un petit quelque chose de très attirant, bien au-delà de son physique d'ange noir. De son côté, je ne semblais pas franchement l'intéresser, il me portait un regard méprisant et un petit quelque chose de dédaigneux, comme s'il se moquais de moi.


Peut-être n'étais qu'une façade après tout ? Doriann cache si bien son jeu...


Pour me rassurer, je me disais fièrement que je n'avais rien à voir avec les maries couche toi là qui l'entourait, du moins je voulais y croire pour cacher le rouge sur mes joues quand il me regardait. Très vite, la soirée a dégénéré et tout le monde connaissait tout le monde, même moi. La question qui a bousculé ma vie ce soir-là, c'étais : « Hey Charly, est-ce que tu es vierge ? » . Qu'est-ce qui donnait cette impression ? Mon allure ? Mon comportement ? Je ne savais pas vraiment et, embarrassée, je brûlais de l'envoyer chier. Mais je ne suis pas comme ça, malheureusement. J'ai donc répondu à la positive et une myriade de rires et de hurlements ont suivis mes aveux.


Je me rappelle avoir quitté les lieux en courant, humiliée et honteuse. Doriann riait...


Puis peu à peu ma vie a pris un tournant tout à fait différent, en compagnie de Doriann. Après cette fameuse fête, je le voyais souvent passer devant mon magasin en regardant la vitrine.. je me surprenais à sourire en le suivant du regard, tous les jours à la même heure. Un jour il a mis les pieds dans la boutique et, comme deux amis d'enfance, on a discuté ensemble. Je ne le voyais pas forcément comme un garçon adorable ou romantique, mais comme un sale gosse qui n'avait qu'à faire un caprice pour obtenir ce qu'il voulait. Et de mon côté je ne me laissais pas faire, je lui répondais en le taquinant, ne me laissais pas démonter par ses beaux yeux et son sourire parfait. Je pense que c'est ce qui a fait la différence, il avait beau me rabaisser et me critiquer sur mon caractère gentillet, je souriait de plus belle... au fond, trop heureuse qu'il m'adresse la parole. C'était comme un jeu entre nous, un jeu délicieux. Peu à peu, je me laissais entraîner dans ses filets, trop faible pour résister à ses griffes qui fonçaient toujours plus sur mon cœur.


On dit que les contraires s'attirent, je confirme. Je le voyais toujours plus souvent, on discutait, on marchait l'un à côté de l'autre. Il me faisait fondre et j'essayais de résister, je ne voulais pas être une énième victime, je n'étais pas ce genre de fille...


Mais j'ai finalement succombé. Quand il a posé ses lèvres sur les miennes, une onde de choc a parcouru mon corps... le coup de foudre. Le plus beau sentiment du monde.


Il me disait ce que je voulais entendre, m'embrassait là où je le voulais, me tenais dans ses bras comme la chose la plus précieuse du monde. Mais l'amour ne fait pas partie du vocabulaire de Doriann Adam James... je l'avait appris à mes dépends.


Je pensais pouvoir le changer, je me sentais capable de lui redonner goût à la vie, lui faire oublier ce garçon méprisable et odieux qu'il était. Cela marchait.. lentement mais sûrement... et cela parmi de nombreuses et violentes disputes. Des hurlements, des larmes, des coups portés dans le mur, des insultes – surtout venant de sa part – on se rendait fou mutuellement. De son côté ce n'était pas bien compliqué, je suis faible et impuissante. Quand monsieur allait voir d'autres filles, je ne devais rien dire ou alors péter mon plomb dans un coin, mais quand je fréquentais d'autres garçons, il était toujours là, tapis dans l'ombre, à guetter le moment où il pourrait lui casser la figure sans prendre de gants.


Ce n'est pas une magnifique histoire d'amour, mais une histoire passionnée, j'étais la rose et lui l'épine. On se rendait la vie dure, mais je ne pouvait pas être avec quelqu'un d'autre que lui, ses griffes étaient implantées dans mon cœur, je devenais accro. Je lui donnais le meilleur de moi-même tout en espérant qu'il devienne quelqu'un de bien à son tour, car même s'il se bornais à le nier, il possède en lui un soupçon de bonté. J'étais toujours là pour lui, à le câliner, le consoler lors de ses cauchemars, à l'aimer sans retenue malgré les disputes, à lui pardonner sans arrêt ses erreurs, à sourire à travers mes larmes. C'était une histoire douloureuse mais fusionnelle, celle qu'on ne vit qu'une fois... le premier amour. Ma maman ne l'aimait pas beaucoup à cause de sa réputation et de mon côté je l'ai choisis plutôt qu'elle, voulant que Doriann arrête de ressasser le passer, qu'il repense au présent. Tous les deux on a acheté un appartement ensemble, le début d'une grande et belle histoire.


J'avais renié tant de choses pour lui, fait des efforts... pour qu'au final...


Au bout de cinq mois de relation, je sentais ses « je t'aime » sincère mais quelque chose clochait toujours, Doriann s'absentait régulièrement et sa mauvaise humeur refaisait surface. Nous somme passés à la vitesse supérieur : nous avons couché ensemble. Ma première fois... avec lui... c'était merveilleux et la plus belle expérience de ma vie. Néanmoins, je ne pouvais pas me douter de ce qui allait m'arriver ensuite.


Un soir au restaurant, tout allait pour le mieux. Je lui tenais la main, parfois il me l'embrassait, il jouait avec mes doigts et ne pouvait s'empêcher de me complimenter sur ma tenue. Une soirée parfaite en perspective... jusqu'à ce que ses potes ne débarquent dans le restaurant. Ils semblaient heureux, ils félicitaient Doriann et faisaient des allusions douteuses sur moi. Je ne comprenais pas grand chose, fronçant les sourcils et lançant des coups d'oeil perplexe à mon amant. Celui-ci baissais les yeux et sa mâchoire se contractait à chaque respiration. «  Hey beauté, ouvre les yeux. Il s'en branle de toi. Tu valais juste un gros paquet de pognon ! »


Que signifiait ces paroles ? Ces rires ? Ces moqueries si familières ? Je ne pouvais pas croire aux paroles du meilleur pote de Doriann. Ils n'étaient pas au courant de l'histoire d'amour naissante qui venait à présent de s'envoler en fumée. Doriann essayait de me parler, mais je n'entendais rien, je ne pouvais me concentrer sur rien d'autre que sur mes larmes qui dévalaient mes joues. Le mot amour ne fait pas partis du vocabulaire de monsieur Doriann Adam James... vous savez pourquoi ? Parce que tout ce que je croyais être une histoire d'amour n'était en fait qu'un paris. Et vous savez ce qui était en jeu ? Ma virginité. Doriann a parié avec ses potes qu'il me ferait l'amour comme une bête... et ça contre une grosse somme d'argent. Je semblais être un challenge redoutable : timide, rêveuse, angoissée... la proie parfaite pour le jeu parfait.


Comme à ma grande habitude, j'ai pris mes jambes à mon cou, ignorant les cris implorants de Doriann, ignorant sa main qui a essayé d'attraper mon bras, essayant à tout prix d'effacer son visage de mon esprit.


Ce soir-là, Doriann n'a pas que gagner une montagne de fric sur mon dos, il m'a brisée toute entière. Je ne suis plus qu'une loque, la gorge sèche, le regard vide. Et c'est à mon tour de ne plus savoir aimer...

Et comme un malheur n'arrive jamais seul, Doriann n'a pas que brisé mon cœur... non, ça serait trop simple. Il s'est permis un petit cadeau d'adieu : 9 mois d'attente et prise de poids.
Vous comprenez... ?


« Qu'ils me traitent d'idiot je veux croire que le monde est beau dans le désespoir. »


Dernière édition par Charly Lannister le Mar 22 Sep - 21:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 17:59

bienvenue :coeur2:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 18:07

emilia + le prénom :pray: :bave: :faint: :omg1: :coeur:
bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche ! :cara:  
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 18:11

Camille > Merci ♥
Olympe > Ravis de te plaire ma biche ;) merci beaucoup ♥
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 19:26

Bienvenue chez les fous :**: :omg1: :**:

Bon courage pour ta fiche, j'espère que tu te sentiras bien parmi nous :heart4:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 19:31

Je l'espère aussi ;) merci beaucoup <3
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 19:51

bienvenue et bon courage pour ta fiche :sun2:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 20:01

Merciiiiiiiiiiiiiii ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar


inscription : 28/08/2015
messages : 380
points : 1
pseudo : sheepirl
avatar : alex pettyfer
autres comptes : juliet, alice
crédit : dsr
âge : vingt-quatre
statut civil : fiancé, ça commence à redevenir rose et beau
quartier : #014, stanford alley
occupation : hockeyeur pro norvégien et kinésithérapeuthe sportif

Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 20:16

Bienvenue  :butt: j'adore ta célébrité et ton nom de famille  :mdr: :coeur2:

_________________

espenova
Quand on aime quelqu'un, on nourrit pour lui des craintes et des rêves. Il cristallise nos peurs et nos espoirs. Nos plus beaux élans naissent de cela. Ce lien nous anime, nous motive, nous porte, nous construit. La seule chose qui compte, c'est d'avoir quelqu'un pour qui espérer mieux. L'essentiel, c'est d'avoir quelqu'un pour qui trembler.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 20:19

Oh zut désolée ce n'étais pas fait exprès :o je vais changer du coup, excuse moi ♥ Et merci ♥
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 20:20

bienvenue parmi nous :heart:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 21:02

Merci :) ♥
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 21:03

Emiliaaaaa :faint:
Et j'adore ton pseudo aussi !

Bienvenue parmi nous, hâte de lire ta fiche ! :heart4:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 21:04

Bienvenue ma belle :heart: bon courage pour ta fiche :coeur:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 21:05

Merci les filles, coeur sur vous ;) ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

kill em with kindness

inscription : 21/08/2013
messages : 12054
points : 44
pseudo : shiver./sarah.
avatar : bb bryden.
crédit : spleen ocean/tumblr.
âge : vingt-deux ans.
statut civil : célibataire.
occupation : serveuse au madison grill & mannequin à ses heures perdues.

Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 22:16

La belle Emilia :heart: J'adore ton prénom (d'ailleurs c'est écrit différemment dans ton titre) :eyes2:
Bienvenue parmi nous, j'espère que tu te plairas ici :omg1:

_________________
if you would take this chance then I'll take it too I have these thoughts I keep I wanna share with you. ৩
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 22:18

Merci ma belle ;) (eh oui je sais je l'ai écris à la Française :)) ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

kill em with kindness

inscription : 21/08/2013
messages : 12054
points : 44
pseudo : shiver./sarah.
avatar : bb bryden.
crédit : spleen ocean/tumblr.
âge : vingt-deux ans.
statut civil : célibataire.
occupation : serveuse au madison grill & mannequin à ses heures perdues.

Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 22:21

Ah d'accord, je croyais que ce n'était pas fait exprès, autant pour moi alors :laugh:
En tout cas, bonne chance pour ta fiche :coeur:

_________________
if you would take this chance then I'll take it too I have these thoughts I keep I wanna share with you. ৩
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 22:26

Mon chouchou :heart2: :heart2: Comme on se retrouve mdr
Je te souhaite la bienvenue (trop la honte je suis même pas encore validée mais pour pas grave, c'est un bienvenue spécial pour toi ) :love4: :love4:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 22:29

Hey ravis de te voir hihi ♥
Hanw j'aime *w* surtout quand ça vient de toi :3 il va falloir régler les modalités de notre histoire ;) ♥
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 22:40

SMS, mon chou :heart2:
Je pense pas finir mon histoire ce soir, par contre. Le boulot m'a achevé ;)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Lun 21 Sep - 22:44

Pas de soucis t'inquiète pas, je t'envoie de toute façon mon histoire par MP ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar


inscription : 16/03/2013
messages : 4194
points : 224
pseudo : charney (rose)
avatar : melissa benoist.
crédit : charney (ava).
âge : vingt-cinq ans.
statut civil : célibataire.
quartier : dans un petit appartement, sur downtown area.
occupation : étudiante en droit, spécialisation en crime familiaux. barmaid au old pub.

Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Mar 22 Sep - 2:29

bienvenue parmi nouuuuus ! :luv:
tu verras, on est bien sur feels like tonight ! :omg1:
bonne chance pour la suiiiite ! :heart4:

_________________
you drive me crazy. and you don't even know how you do. please, stop messing with my heart. +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-lust.tumblr.com/


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie Mar 22 Sep - 17:38

bienvenue, avec la belle emilia :heart: :heart:
j'espère que tu te plairas sur flt :eyes:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie

Revenir en haut Aller en bas
 
De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent. || Charlie
» loués soient les justes
» Faites entrer l'accusé
» 1er cours de 3é année : L'introduction à la matière [Close]
» BENIES SOIENT LES FEMMES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELS LIKE TONIGHT. :: ARCHIVES :: LAST KISS GOODBYE :: FICHES VALIDÉES PUIS ABANDONNÉES-