AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
flt ferme ses portes...
pour tout savoir, rendez-vous ici. :eyes2: :eyes2:

Partagez | .
 

 #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
avatar


inscription : 17/01/2015
messages : 109
points : 0
pseudo : LKD
avatar : sophia bush
crédit : cranberry

Message(#) Sujet: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 18:46


   

   Nilza Marilhéa Costa
   Me, I want to believe in fairy tales. At least, everything ends well in these stories there
   
PRÉNOM(S) ET NOM: Marilhéa Nilza Costa  SURNOMS:  Mari Riri LhéaÂGE: 27 ans. NATIONALITÉ: américaine et d' origines portugaise, italienne, Irlandaise  . ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuelle  STATUT CIVIL: maman  d'un petit bout et célibataireEMPLOI/ÉTUDES:  chirurgienne . SITUATION FINANCIÈRE: aisée  AVATAR: Sophia bush . CRÉDIT: Tumblr.

   
   ~ À QUOI RESSEMBLAIT TA VIE AU LYCÉE?
   Les années lycée ? Et bien c'est loin.  On va dire que j'étais une personne comme une autre durant cette période de l'adolescence. Pas forcément aimé par les filles populaires et dite jolie, car justement j'étais un petit garçon manqué dans l’âme, mais habillé assez bien pour plaire, même si au final je restais pour la plupart une amie.  Je  pensais ça avant qu'on ne me piège, je n’avais pas voulu croire mon meilleur ami, pensant qu'il était jaloux, mais au final, ce dernier m'avait dit la vérité, je lui en ai voulu longuement... puis depuis on se parle pas trop. Avec mes sœurs nous étions différente, l'une était populaire, l'autre appelé l'intello, et moi le petit mec.  Des triplés bien différents.  

      ~ ES-TU HEUREUX PRÉSENTEMENT?
   Je pense l'être.  Qui sait réellement quand on est heureux pour de vrai ? J'ai toujours eu du mal à savoir si j'étais réellement heureuse ou non.  Enfin, je peux dire que je suis ravie d'être maman, même si je ne pensais pas être capable de le faire, de réussir ! Je n’avais pas la tête de l'emploie, mais mon petit garçon Lowan avait finalement eut raison de moi. Quatre mois qu'il fait partie de ma vie et de celle de ma demi-sœur et de mon demi-frère.  Je suis heureuse, mais j'ai tout de même l'impression qu'il me manque quelque chose de crucial dans ce bonheur, mais je n'oserais pas l'avouer.  

      ~ OÙ TE VOIS-TU DANS DIX ANS?
   J'espère avoir fini mon internat, être capable de dire si oui ou non je suis réellement heureuse.  J'aimerais renouer avec mes sœurs, mais notre relation est tellement cassée, que je doute tellement que cela soit possible. Je ne sais pas si j'espère être marié ou en couple, je n'ai jamais eu une grande confiance au mec, alors pourquoi cela changerait avec le temps ? Certes, mon fils a un père qui n'est pas au courant, mais au final, ce n'est pas bien important. On était d'accord juste du sexe même si certains sentiments s'étaient installé, cela ne veut pas dire qu'on était fait pour être ensemble.
   
Pour la répartition des groupes

 
   


   
Le matin, quand il est l’heure de se lever :
   

    J'insulte le réveil et l’écrase d’un coup de poing.
    Je profite des derniers instants sous la couette.
    Je me lève d’un bond et file directement sous la douche.


   Un métier qui conviendrait bien à mon caractère :
   

   Chef d’entreprise entreprenant d’une multinationale.
    Fonctionnaire d’une petite entreprise familiale.
    Marchand de glaces itinérant.


   Je croise au hasard une amie de l’école primaire, je lui dis :
   

    « Il faut absolument qu’on se revoie ! »
    « Ça m’a fait plaisir de te revoir ! »
    « C’était le bon temps ! »


   En vacances, je:
   

    Pars à l’aventure dans un pays lointain, dépaysement total.
    Vais toujours au même endroit depuis des années.
    Fais un voyage organisé, pour avoir à ne me soucier de rien.


   En ville, je préfère me promener:
   

    Dans le parc de mon enfance pour faire le point.
    Dans un square tranquille pour me relaxer.
    En plein centre, là où la vie fourmille, afin de m’ouvrir sur de nouveaux horizons.
Ce qui me permet d’avancer dans la vie...
   

    Les marques d'affection.
    L'ambition.
    La curiosité.


   Avec les amis, j'adore:
   

    Parler du bon vieux temps et se dire que c'était mieux avant!
    Faire des plans sur la comète et refaire le monde!
    Ne même pas avoir à parler pour se comprendre. Un sourire ou un regard suffit.


   L'élément qui m'attire le plus:
   

    L'air.
    Le feu.
    L'eau.


   Un défaut que je me reconnais volontiers...
   

    Je suis un peu rancunier/rancunière.
    Je suis plutôt anxieux/anxieuse.
    Je prends des décisions sans réfléchir.


   Le soir, avant de m'endormir :
   
J'écoute de la musique ou lis un livre pour me détendre.
   Je relis mon agenda et vérifie que je n'ai rien oublié de noter pour le lendemain.
   Je ressasse la journée que je viens de vivre, je repense à ce que j'ai fait et ce que j'ai dit.


   

   hors-jeu
   
PRÉNOM ET/OU PSEUDO: CIndy LKD. ÂGE: 2* PAYS: France  PRÉSENCE: 5/7COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM? Par pub y a un moment je pense  PERSONNAGE INVENTÉ OU SCÉNARIO? Pi  AUTRE CHOSE À AJOUTER?  :bave2:  :laugh:  :angel:  :love2:


Dernière édition par Marilhéa N. Costa le Ven 23 Jan - 23:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 17/01/2015
messages : 109
points : 0
pseudo : LKD
avatar : sophia bush
crédit : cranberry

Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 18:46



   
    L'amour c'est aussi mauvais que les orties
   
CHAPITRE ONE  
Fairy tales exist only in my dreams


Une robe.  J'avais horreur de ça, pourquoi maman me forçait elle à porter ça.  " Mari’ cesse de faire la tête, ce n'est que le temps de la photo." Je levais les yeux au ciel et je sentais une main jouer avec mes cheveux, River, je la poussais, j'étais de mauvaise humeur. J'avais l'impression d'être une poupée. J'étais tous sauf une petite poupée qui voulait d'un ken, les garçons c'est con et moche en plus.  Raven venait me faire un câlin, je posais mon menton sur son épaule.  Mes paupières me plongèrent dans une pénombre rassurante, je pouvais presque en oublier cette maudite robe. Sérieusement, les filles c'étaient obligés de porter des robes ? " Les filles on y va. " Je regardais mon père et  je laissais mon regard  se poser sur mon autre sœur, je prenais sa main, comme pour me faire pardonner de l'avoir envoyé promener, la main de mon autre sœur, Raven venait se glisser dans la mienne avec toute la fragilité de son petit être.  Je souriais et allais me placer avec elles  devant le photographe.  Maman  avait des idées bizarre pour les fêtes, faire une photo de famille pour souhaiter nos vœux ? Puis, c'était quoi des vœux ? J'avais demandé si c'était comme  faire un vœu à notre anniversaire qui lui aussi approchait à grand pas, mais apparemment non.  Enfin, c'était compliqué, m'avait elle dit pour ne pas se fatiguer à répondre! Les adultes c'était des fainéants enfin c'était cette définition que je m'étais donnée pour eux.  Maman râlait toujours contre papa qui ne rangeait rien et qui n'aidait pas avec les filles. Il disait toujours qu'il était jeune et qu'il n'avait pas envie de donner le bain, trouvant ça déplacé.  Je ne cherchais pas à savoir, mais j'étais du style à avoir les oreilles qui pouvait trainer un peu partout, même là où elles ne devraient pas.  " Cheeese les filles !"  On se regardait haussant les épaules, on n’était pas du style à tout écouter, les bêtises et compagnie c'étaient des choses qu'on maîtrisait mieux que personne.  On finissait par toutes les trois faire une grimace ou encore tirer la langue,  chacune cette petite expression qui laissait deviner quelques peu nos caractères.  " On garde ? " demanda le photographe à nos parents. " Oui,  de toute façon, elles ne vont pas sourire bêtement, les connaissant."  Aux mots de ma mère, je me levais pour aller rejoindre ma chambre, une chambre que je partageais encore avec mes sœurs.  J'enlevais la robe à fleur que je portais  et  prenais un jean avec un haut dans ma penderie, je n'aimais pas être habillée ainsi.  Je relâchais mes cheveux qui avaient été peignés en chignon bien strict digne d'une petite danseuse.  Ce n’était pas mon style, tout au contraire.  Moi, j'aimais le sport, mais celui des mecs disaient mon papa, il adorait jouer avec moi dans le jardin au baseball et il m'accompagnait au judo.  J'étais douée, j'étais loin d'être comme toutes les autres filles, sauf Raven et River, car elles étaient différentes pour moi.

Les cris des enfants raisonnaient dans ma tête, alors que je cherchais l'une de mes doubles.  Je souriais doucement apercevant River, puis je continuais ma petite recherche déposant enfin mon regard sur Raven.  J'eus un petit sourire avant de sentir la main  de quelqu'un toucher mon épaule. "  Chat!"  Je soufflais  et  je tapais du pied. " Mais non ! " Je n’aimais pas être chat tout comme perdre, une mauvaise joueuse, mes sœurs disaient, elles savaient qu'en jouant avec moi, je finissais toujours par faire un peu la tête et râler, j'aimais bien être la meilleure en tout.  Je boudais cinq minutes avant de courir, mais bizarrement, je ne regardais pas forcément devant moi. Je soufflais doucement en touchant l'un des autres joueurs alors que je ne m'arrêtais pas de courir pour pousser celui qui embêtait ma sœur. " Oups, je n'ai pas fait exprès !"  Mensonge.  Je l'avais fait exprès, il n'osait pas s'en prendre à moi, et il embêtait ma sœur c'était comme s'en prendre à moi un peu.  River finissait par arriver derrière moi. "  Ce n’est pas bien de faire ça Marilhéa. " Je fronçais les sourcils et secouais la tête. " T'arrête de l'embêter !" Je regardais autour de moi en voyant l'une des maitresses nous regarder et elle finissait par venir vers nous.  " Que se passe-t-il ?" Je souriais un peu  à la maitresse un léger sourire se peignit sur mes lèvres alors que je déposais mon regard dans le sien.  " J'ai foncé dans Baptiste,  je n'ai pas fait exprès, je ne voulais pas être chat !"  Je mentais parfaitement.  Je jouais avec mon haut avec mes deux mains, comme pour bien faire croire à mon histoire, personne ne contredira ma version.  Baptiste finissait par aller à l'infirmerie.  Alors que j'attendais que tout le monde s'en aille, je regardais ma sœur et cette dernière venait dans mes bras, alors que Raven était encore à nos côtés. "  Quoi ? " Pourquoi, elle me faisait un câlin au milieu de la cour de récréation ? "  Il m'a coupé les cheveux !"  Elle nous montrait la mèche de cheveux qu'elle avait gardés, alors que la cloche retentit pour qu'on retourne en classe.  "  Viens avec moi !"  Je prenais la main de ma sœur et l'emmenait au toilette, j'étais du style à avoir plein d'idée, mais j'avais jamais dit que c'était les bonnes !  Raven était avec nous, j'expliquais mon idée, elle plut à toute et  alors je mettais tout en place avec mes deux sœurs.    Je retournais en classe par la suite.  " Raven, Raven, je te pose la question à toi !"  Je grimaçais me souvenant que j'étais Raven, pourquoi j'avais déjà oublié ça ? Oh, oui je regardais  dehors. " Je sais pas !"  Je grimaçais et regardais Baptiste rentrait à nouveau en classe.  Il s'installait à côté de moi et je souriais, en même temps en se relevant ça allait être drôle. J'avais mis de la glue sur sa chaise, mais j'allais faire bien pire !  Je mâchais toujours mon malabar quand je finissais par lui mettre dans les cheveux discrètement.  On était au dernier rang de la classe donc personne ne voyait. Je n’avais juste pas capté, que j'allais devoir affronter mes parents une fois qu'il allait découvrir ce que je lui avais fait. Deux semaines de punition, mais ça valait le coup.

" Les filles nous partons !" Je grimaçais et regardais mon papa, mes sœurs et moi étions à ses côtés pour lui faire un câlin.  " Pourquoi tu ne viens pas avec nous ?"  Demandais-je toute attristée par cette situation. Je soufflais un peu alors juste pour retenir mes larmes, mais c'était trop compliqué de ne pas craquer pour le coup.  Nos parents divorçait, ils nous avaient expliqué qu'on y était pour rien, c'était juste eux, mais alors pourquoi on devait quitter l'un des deux ?  J'essuyais la seule larme qui avait roulé le long de ma joue avant de rejoindre  la voiture chargée comme un bourricot. Je m'attachais.  La voiture commença à rouler, alors que je regardais notre maison s'éloigner. River, Raven ou moi  aucune de nous parlions, on était en pleurs et  voir notre père disparaître petit à petit au fur et à mesure qu'on avançait nous brisait le cœur. On finissait par se tenir les mains tout en finissant par s'endormir.


CHAPITRE two  
A broken heart can not be repaired, it heals with time.



" Tu es une fille, tu sais pas jouer et tu ne joueras pas dans cette équipe !" Je le regardais laissant de gros yeux prendre possession de mon visage alors que mon sourire de courtoisie finissait par disparaître. " Tu n'es pas le coach, donc tu rêves !" Disais-je presqu'en l'agressant pour le coup. En même temps, il ne me pensait pas capable de jouer  au baseball, car j'avais un début de poitrine et que j'étais une fille ? Il pouvait compter sur le fait que je lâche l'affaire, mais s'il faisait ça il rêvait ouvertement ! Je n’étais pas du style à lâcher facilement tout au contraire.  " Non, mais mon père c'est le coach et tu n'as aucune chance d'être prise dans l'équipe ! "  Je soufflais avant de rire légèrement !  "  On verra, mais je vais te mettre minable que tu ne vas pas savoir où te mettre !"  Il me bouscula, car l'un des petits mecs de l'équipe lança qu'il se faisait malmener par une fille.  Je le repoussais et on commençait donc à se battre.  Ma mère arriva et me prit par la main  et son père en fit tout autant. " Mari’ je t'ai dit te battre ne va pas t'aider!"  Je levais les yeux au ciel. " Ne lève pas les yeux au ciel !" J'allais souffler, mais j'allais me faire gronde, encore.  " Mais, il a commencé ! Il dit que le coach me prendra pas, car je suis une fille !" Je regardais ma maman dans les yeux  et je finissais par lancer. " Je voudrais que papa soit là, lui il me  défendrait !"  Je la faisais me lâcher pour bien prouver que j'étais énervée contre elle. Elle était toute triste à cette remarque, je l'avais vu, mais en fin de compte, j'avais beau avoir des remords, je ne disais rien alors que le coach me regardait. " Tu sais, mon fils a tort, si tu joues bien tu seras dans l'équipe, tout le monde a sa chance !"  Je  retrouvais un petit sourire, mais gardais toujours une petite tête boudeuse.  " Allez les enfants, c'est partie, en place !"  Je me mettais à la place du batteur et celui qui m'avait cherché des noises à la place  du receveur. Je  laissais le lanceur tirer et la nervosité venait de venir me foudroyer sur place.  Je loupais mon premier tour.  J'avais trois chances, ce n’était pas moi de me louper comme ça.  Du haut de mes quatorze ans, je n'avais que très peu de souvenir d'un quelconque échec.  Le second  fût heureusement le bon. Je lançais parfaitement la mal à tel point que celui qui devait recevoir eu du mal, alors j'avais eu le temps de passer deux bases.  Je regardais le coach, qui levait son pouce en ma direction pour me dire que c'était bien.  J'étais contente et le sourire béat à mes lèvres le prouvaient bien.

Le soir.  J'étais dans ma chambre, je n'avais pas eu faim, sans doute la petite remarque mal placée  à ma mère plutôt dans la journée.  Je voyais mes sœurs entrer dans ma chambre. " Pourquoi tu as dit ça à maman ?"  Je les regardais secouant la tête ! "  Pourquoi ? Il ne vous manque pas à vous ? En quatre ans on l'a vu quoi dix fois ?"  Je soufflais et me levais pour les faire sortir de ma chambre.  Le seul  avantage à être là ? Avoir ma propre chambre.  " Si, mais elle n'y est pour rien ! " Je rigolais ! "  Ça va miss  parfaite, va voir ailleurs !"  Elle repoussa la porte pour pas que je la ferme ! " Mari’je ne suis pas parfaite, alors arrête !"  Je soufflais à nouveau avant de regarder dans les yeux  River! " Tu sais quoi ? Tu me saoules, donc sort de là !"  Je secouais la tête ! " Vous pensez  pas avec votre tête !  Maman c'est elle qui est partie à Los Angeles, on aurait pu rester à White Oak ! Mais  vous avez raison !"  J'étais moins proche de ma mère que de mon père après tout !  J'étais plus proche de mon père avec qui je partageais beaucoup de chose.

J'étais dans la cour en train dessiner, première  année de lycée et c'était assez sympa.  Je regardais autour de moi et mes sœurs étaient dispersées avec leurs amies. Moi, je ne changeais pas, j'étais pas solitaire, mais forcément plus proche des mecs que des filles.  " Yoo toi !"  Je sentais les lèvres de Lowan se poser sur ma joue, je souriais doucement en venant lui rendre son baiser. " Comment ça va avec ton devoir de chimie? " Demandais-je en rigolant un peu.  Je me doutais de la réponse, mais bon.  " Je me suis planté, mais je pourrais pas jouer le match du coup ce soir !" Je secouais la tête, il était le capitaine de l'équipe de football américain et  il faisait partie de l'équipe de baseball. On était tous les deux sportifs  et on adorait se défier, pourtant, on n’était pas ami au début, vu que c'était lui qui était le vilain fils du coach.  " Bon et toi ?  Ton exposé avec cette fille ?" Je le regardais haussant les épaules, j'avais envie de le taper, j'avais tout fait pour ne pas penser à elle.  " Elle me saoule, elle fout rien sauf se regarder, je me tape tous le boulot en clair." Je souriais et le regardais " Un peu comme quand je bosse avec toi " Il foutait un coup de coude  et je rigolais " Quoi, c'est la vérité !"  Je secouais la tête pinçant un peu ma lèvre.  "  Ouai, mais  j'y peux rien si tu es douée  comme fille !  " Je levais les yeux au ciel ! " J'ai l'impression que tu me sors une réplique toute basique que tu sortirais à la première venue, là !"  Je me levais et le regardais.  " Tu vas où ? "  Je tendais ma main pour qu'il se lève " En cours !  "  Il déposait sa main sur ma nuque et me regardais dans les yeux avant d'embrasser ma joue " Non, tu viens avec moi ! " Je levais à nouveau les yeux au ciel en grimaçant.  " Et où  ça ?" Je n’étais jamais contre l'idée de sécher, mais avec un bon plan derrière malgré tout.  Je le regardais  alors qu'il avait l'air tout fier de lui, il allait répondre quand il regarda du coin de l'œil une fille passer en minijupe et débardeur serré. " Ok,  on se voit plus tard. " Je partais sans même lui laisser le temps  de répondre.  J'aimais pas quand il me prenait juste pour sa meilleure pote et qu'il regardait une fille, je n’étais pas  sa chose quand il en avait envie.  Notre relation était très complexe, donc bon.  En réalité,  pendant les vacances d’été nous avions couché ensemble et  ma première fois, lui sa seconde, la première c’était avec une pute. Je n’avais pas demandé de détail, mais les mecs j’étais pour eux une pote et non pas une fille à mettre dans leur lit ! C’était arrivé comme ça, sur un pari et je n’avais pas dit non, car j’avais envie que ce soit lui. Mes sœurs me disaient que c’était plus que de l’amitié, mais je me refusais d’y croire, car moi ce n’était que mon ami.

Le soir même.
Ow0n  est connecté.
OwOn <  tu boudes ?
iAn <  pourquoi je bouderais ?
OwOn <  car tu es partie comme ça !
iAn <  lâche moi !  Va voir ailleurs si j'y suis !
OwOn  <  sauf que  je ne veux pas !  Tu ne peux pas me virer comme ça Ri !
iAn <  si la preuve je le fais !
iAn s'est déconnecté.
OwOn < je sais que t’es là !
iAn < même pas !
OwOn < grillé !
iAn < je vais dormir à demain sale tête !
Impossible de lui en vouloir plus de dix secondes et en réalité cela m’énervait fortement.

" Tu es magnifique ma puce ! " Les yeux lancés légèrement en l'air ! Superbe, j'avais l'air d'une petite poupée ?  " Merci maman !" Je souriais après tout je n’allais pas l'envoyer promener.  Je sentais mon téléphone vibrer dans ma poche. Je ne regardais même pas me doutant que c'était encore Lowan qui tentait de me parler.  Je le boudais, enfin non, je refusais de lui parler depuis plus d'un mois. Il était contre le fait que je sorte avec  Jordan. Je n'avais pas compris pourquoi, comment il pouvait me refuser ça, alors qu'il sortait avec ma pire ennemie ?  Impossible d'être bien avec elle!  Jazz faisait tout pour que je sorte de sa vie sans qu'il ne remarque quoi que ce soit ! Mais, il n'allait pas me gâcher la soirée. Il en était hors de question. Je voyais mes sœurs arriver derrière moi. Le bal de fin d'année, c'était surtout mes sœurs qui avaient hâte d'y être, je n'avais jamais rêvé de faire ça, dansé en couple et tout ! Mais, pourtant, j'étais en couple maintenant.  On frappait à notre porte,  ma mère ouvrit la porte sur nos trois cavaliers.  Je rejoignais rapidement le mien assez mal à l'aise. J'étais loin de me look de tous les jours. Jean, basket et  tee shirt ! Pas de prise de tête alors que là j'avais testé plusieurs robe pendant la séance de shopping.  " Tu es magnifique ! " Je souriais au compliment de Jordan, j'étais rouge comme une tomate, je le savais, mais j'allais rien dire, car au final, je n'avais rien à dire pour ne pas paraître un peu plus bête.  On arrivait rapidement à la salle des fêtes du lycée, le gymnase en gros.  J'espérais ne pas croiser Lowan, mais  c'était raté, vu qu'il m'attendait devant la porte. " Il faut qu'on parle. "  Je le regardais secouant la tête, je n'avais rien eu à dire, car Jordan prit la parole. " Non, elle est avec moi, va voir ailleurs." Je le regardais, j'étais désolée, mais d'un côté heureuse de pouvoir avancer.  Mais, c'était peut-être se réjouir trop tôt, vu qu'une main agrippa mon poignet. " Je serais là quand tu seras en pleurs.  "  Je soufflais déçu de ce comportement.  La soirée c'était bien passé et avec Jordan j'étais plus que proche, il me proposait d'aller à la plage.  On était donc sur la plage et j'admirais le ciel. " Je te laisse te déshabiller pour aller dans l''eau et je vais chercher un truc dans la voiture. " Je hochais la tête pour m'exécuter une fois partie. Je ne savais pas trop comment cette soirée allait se finir, mais j'étais bien.  J’étais en sous-vêtements quand je vis des flash et des rires se faire entendre, mais  je ne savais pas ce qui se passait sauf que Lowan était devant moi avec sa veste pour me cacher. " Viens, je te ramène. "  Jordan était avec Jazz en train de rire.  " Tu devrais aller voir ta copine !"  Je secouais la tête  courant avec sa veste en direction de chez moi.

CHAPITRE three  
Trust is fragile and very difficult to obtain



C'était dur le matin de se lever après une garde de nuit, je devais aller aider ma mère  à ranger, mes sœurs ne pouvant pas. Enfin, je n’avais rien de mieux à faire.  J'arrivais assez rapidement chez ma mère, mon loft n'étant pas très loin.  Je souriais en la voyant boire son café, j'allais embrasser son front."  Ça va mam ?"  Demandais-je en souriant alors que j'observais les deux cartons qu'elle avait déjà fait.  " Pourquoi y a mon nom dessus !"  Je m'approchais de cette boite et l'ouvrait tout en écoutant la réponse de  ma mère.  " Ça va et toi ? Sinon, ce sont des affaires à toi !"  Je sortais les choses de cette boite, des souvenirs de quand on était toutes petites avec mes sœurs et surtout très proches, on se parlait, mais avions toutes beaucoup de chose à faire avec les études.  Je finissais par voir la robe de mon bal de fin d'année de dernière année. Il s'était mal fini et avait totalement brisé la relation que j'avais avec  Lowan. J'avais fini par comprendre que j'en étais amoureuse, mais j'avais aussi compris que  je pouvais être une femme en m'habillant plus féminine qu'à l'époque tout en étant une sportive et sans être une poupée.   "  Je pense tu peux tout jeter !" Je ne regardais pas la suite, car trop de mauvais souvenir.  " Tu sais y a des choses dedans, dont une lettre que tu n'as jamais lu, une de Lowan !"  Oui, celle qu'il m'avait donnée après le bal. Il voulait s'excuser de m'avoir piégé ?  Sans doute !  Enfin.  " Tu devrais la lire, je l'ai lu !" Je soufflais et prenais le carton. " Je vais surtout rentrer chez moi, salut maman !"  Je n’aimais pas qu'elle se mêle des choses de la sorte, j'en avais simplement horreur.  Je remontais dans ma voiture pour aller chez moi, une fois là-bas, j'écoutais mes messages.  Je devais retourner  à mon école d'infirmière pour passer mon oral de fin d'année. Je prenais la lettre pour la lire, façon je savais déjà ce qui avait d'écrit dedans.

Riri
Je sais que tu refuses de me parler, mais j'ai tout fait pour empêcher ça ! J'ai compris que Jazz je l'aimais pas et qu'en plus elle m'éloignait de plus en plus de toi ! Et elle a compris c'était qui la fille que j'aimais : toi.  Mais, elle a voulu te piéger et tu es têtue comme une bourrique tu as refusé de m'écouter ... Si jamais, je suis même sûr que tu vas m'éviter, mais j'ai été pris à Harvard à Boston, j'ai eu une bourse  pour jouer  là-bas, j'espère devenir professionnel ! J'espère avoir de tes nouvelles avant de partir.


J’étais toute retournée par les mots que je venais de lire, j'étais mal. Alors qu'on venait frapper à la fenêtre de ma voiture. " Vite c'est bientôt à toi ! " Je laissais tout et allait rejoindre  ma salle d'examen, pour  valider mon année de médecine.

Thanksgiving. J'étais chargée des courses avec  River, mais cette dernière n'avait pas réellement de temps, donc j'allais m'en charger toute seule pendant que Raven et maman s'occupait du repas.  J'allais  dans le magasin  faisant tous les rayons pour prendre ce qu'il fallait tout en faisant une petite halte au rayon sucrerie.  Je prenais mes bonbons favoris que je jetais à la vite dans mon caddy alors qu'aussi tôt quelqu'un finissait par les  retirer. " Oh mais."  D'un coup plus rien ne pouvait sortir de ma bouche. J'étais comme inerte pour le coup, je devais être tombée dans un coma profond pour ne pas retrouver mes mots. Je rêvais ? Je m'étais cognée la tête et j'étais en vrai allongée sur le sol la bouche ouverte ? Apparemment pas en entendant la réaction de l'homme face à moi. "  Je t'ai connu avec plus de bouche ! " Je mordais doucement ma lèvre et souriais.  "  À croire que tu me fais perdre mes moyens maintenant. " Je lui faisais un clin d'œil, j'étais si heureuse de le voir, je n'avais pas cessé de retourner toutes cette situation dans ma tête ou de relire sa lettre depuis que ma mère m'avait dit de le faire.  J'avais l'impression d'avoir de nouveau un béguin pour lui sauf que j'étais plus une lycéenne. " Je devrais le dire ça au vu de comment tu es encore plus jolie qu’avant ! " Je me mettais à rire alors que certains se retournaient sur moi. "  Toujours les mêmes réplique ?"  Demandais-je en rigolant un peu plus. " Tu as le temps pour qu'on parle ? "  Me demanda-t-il.  " Oui, je dépose ça chez ma mère et on se rejoint ?"  Il secouait la tête. "  Ouai, on fait ça, je suis chez mes parents, enfin eux sont chez  ma tante ! "  Je secouais la tête pour dire oui allant pour payer mes courses. Je me pressais pour tout amener à ma mère et ma sœur  finissant par prétexter que j'avais besoin d'aller acheter un dernier cadeau. J'arrivais chez Lowan histoire qu'on parle.  Une fois chez lui rien ne se passa comme prévue. Très vite on s'était retrouvé dans son lit pour s'amuser.  On n’avait pas vraiment parlé.  Je caressais son torse du bout des doigts, alors que je sentais ses doigts sur ma hanche. " Tu m'as manqué, désolée...» Disais-je doucement presque timidement. Il venait m'embrasser quand mon téléphone sonna. Cela faisait trois heures que j'étais partie. " Je devrais y aller. "  Je me levais pour m'habiller. " En vrai je t'ai toujours préféré dans une tenue telle que celle-là ! " J'étais nue, je lui lançais un coussin.

La soirée se passa comme prévu, j'étais joyeuse.  Une fois le repas fini, je finissais par rejoindre mon appartement dans l'idée d'appeler Lowan. Une fois chez moi, c'était ce que je fis.  J'appelais son numéro qu'il m'avait donné et ce fût une femme qui répondit à son téléphone. Je demandais tout de même à lui parler,  cette dernière me dit qu'il était occupé, alors qu'elle pouvait passer mon message en étant sa fiancée. J'avais fini par raccrocher sur le coup. Sans même rien dire d'autre.  J'avais jeté mon téléphone à l'autre bout du loft.  J'avais passé la nuit à pleurer et  au final, j'avais décidé de faire ce que j'avais envie, avoir un peu d'action dans ma vie !  Je me levais m'habillant et me rendant assez présentable pour aller m'inscrire pour un voyage humanitaire. Un coup de tête ? Sans doute, mais j'avais besoin de changement.


CHAPITRE FOUR  
Some trips allow us to beautiful meeting


C'était une décision sur un coup de tête que je venais de faire.  Je n'avançais pas dans ma vie de mon point de vue.  Mise à part au niveau du boulot, mais  sentimentalement parlant ce n'était pas ça du tout.  Je collectionnais les mecs d'une nuit et encore le mot était trop fort tellement mes études de médecine me prenait un temps fou. J'étais à Haïti depuis quelques heures et exactement à Jacmel. Cette ville était détruite de toute part, j'étais présente pour aider, je regardais à travers la vitre de la jeep qui m'emmenait à l'un des camps médicaux les enfants qui n'avaient aucune expression pouvant démontrer qu'ils étaient heureux. C'était peinant, mais c'était comme ça ici depuis le séisme qui avait causé beaucoup de dégâts matériaux, mais encore plus humainement.  La voiture se garait  devant le camp et je sortais de la voiture, le regard flirtant avec les alentours, mais au final pas le temps de le faire, car un enfant arriva avec une respiration faible. J'étais chirurgienne et j'étais toute nouvelle dans le métier malgré mes années de pratique.  J'avais été habituée à avoir des choses stériles pour opérer, et une lumière plutôt sympathique, mais ici ce n'était point le cas. J'avais eu du mal, et ce fût là que je croisais pour la première fois le chemin de Tomas. " Tu  y arrives la nouvelle ?" La question à peine posé qu'il me poussait pour me prendre ma place, un peu vexée pour le coup, je devais l'avouer, il m'avait pas laissé le temps... mais après tout je n'étais pas réellement sûr que cette petite fille d'à peine huit ans avait le temps devant elle que moi Lhéa'  me décide qu'elle était son problème ! Il ne fallait pas réfléchir et j'allais vite le savoir !   Je le regardais faire, une bonne trentaine de minute plus tard l'enfant allait bien, enfin si c'était possible de dire ça, car il était compliqué de savoir comment allait gérer un petit être de tels problèmes médicaux sans réellement avoir les moyens de la soigner pleinement.  " Tomas ! "  Il me tendait sa main plein de sang, j'étais point réticente à serrer cette dernière." Marilhéa."   Il souriait doucement à l'entente de mon prénom, presque étonné.  "  Bizarre, une nouvelle qui ne se confond pas en excuse de ne pas réussir ? "  Je secouais la tête. "  Non, je ne vois pas pourquoi, je ferais ça. "  Après tout, je venais d'arriver, bon ça non plus ce n'était pas une excuse, enfin bref. Au final, je n’allais pas me prendre la tête avec des questions stupide et juste lui prouver que j'étais douée et l'occasion de montra rapidement.


La nuit avait été difficile et j'arrivais devant la tente de Tomas. Je n'avais même pas le temps d'ouvrir cette dernière qu'il venait de m'attirer par le bras dans son lit, je me retrouvais sous lit ses lèvres collés aux miennes.  Je glissais mes mains sur ses fesses les laissant remonter le long de son échine, bizarrement son corps me donnait envie, quelle femme saine d'esprit dirait non à celui si ? Aucune. Mais, je n'avais pas le moral, une petite fille qu'on voyait jour après jour courir était tombée dans les pommes et on n'avait rien pu faire pour la sauver de cette embolie pulmonaire.  J'avais le cœur serré et l'estomac assez nouée, à en croire Tomas qui venait d'arrêter de caresser ma cuisse et de quitter mes lèvres, il avait saisi  qu'un truc n'allait pas.  " Toi ça va pas ! "  Je souriais un peu avant de grimacer et venir lui voler un baiser.  "  Non pas trop, mais ça va passer. " Il se releva et me tira par les mains pour que je me lève à mon tour. " Viens on va aller se promener un peu."  Je le suivais laissant mes mains glisser dans mon pantalon en toile, la mode ici ce n'était pas la priorité et cela m'arrangeait largement.  Enfin, je marchais alors qu'il grimpait à un arbre. " Je savais pas que je couchais avec un singe"  Il éclata de rire avant de me tendre la main pour que je grimpe à mon tour.  " Tu as trouvé l'homme qui te ressemblait. " Je lâchais un petit rire écarlate, alors que mon cœur venait de louper un battement à cause de Tomas et de sa drague à trois franc ... qui marchait sur moi. "  Quand je pense que ça fait un an et demi... "  Je soufflais et me mettais un peu à rire.  " Alors ça, si seulement j'avais su que j'aurais fini dans ton lit. "  Il me regardait se reculant un peu en faisant mine d'être surpris de ma réponse. " Non, mais allait, c'est toi qui m'a foutu dans ton lit, après on dit que c'est les hommes. "  Il voulait jouer ? Je rigolais un peu plus avant de poser ma main sur sa cuisse remontant un peu. " Donc je vais décider de stopper tout cela maintenant. "  Je souris et il me regardait venant embrasser mon cou. " Si tu veux tant que tu passes encore du temps dans mes bras..."  Je le regardais pour le coup assez surpris. " Comment ça."  Il me regardait rigolant à nouveau." Rien. Regarde-le couché de soleil."  Il le regardait et je soufflais, car comme d'habitude je n’aurais pas de réponse, m'enfin, l'habitude.  Je fixais le couché souriant sous tant de merveille.

Je me retrouvais main dans la main avec Tomas, il était temps pour nous de retrouver nos vies d'avant. Haïti voyait nos derniers moment ensemble, je n'étais pas sûre de vouloir lui dire adieu pourtant c'était exactement ce que j'étais en train de faire. Il était temps que j’aille voir ma mère et retrouver mes sœurs, enfin il faut dire que nos relations étaient plus qu'inexistante et comme toujours je serais la seule fautive. Bref, il ne fallait pas penser à cela à cet instant. Les lèvres de Tomas venaient de coincer les miennes alors que je souriais contre les siennes. Deux ans, voilà le temps que cette aventure avait duré et celle avec tomas avait pratiquement le même âge, j'étais tombée rapidement dans ses bras, enfin ça dépendait quelle version de l'histoire on vous racontait. On pensait tous deux que s''était l'autre qui était tombé dans les bras de l'autre. " Au revoir... alors ! " Je souriais pinçant un peu mes lèvres avant de poser mon front contre le sien.  " Ouai, c'est ça ! Fait attention à toi ! "  J'allais retourner à ma vie à Los Angeles. Je le regardais avant d'embarquer dans mon avion par la suite. Voilà, cette histoire était fini, peut être qu'un jour un seul homme sera réellement le bon ? Ce n'était pas Lowan et pas Tomas, mais le troisième devrait être le bon.


CHAPITRE FIVE
Death is a phase of life that we must face




J'étais épuisée. C'était une mauvaise idée de sortir deux jours après être rentré de voyage humanitaire à Haïti. J’avais qu'une envie dormir.  Je me posais toute habillée sur le lit pour dormir, pile au moment où mon téléphone sonna. "Nooooooooooooooooooon, je ne suis pas là !"  La fatigue  était bien trop présente pour que je parvienne à me bouger.  Je fermais les yeux malgré que le téléphone sonne encore. Je soufflais un peu  quand il résonna après avoir raccroché au nez de mon répondeur ! Les gens oubliaient souvent à quoi ces choses servaient : à laisser un message.  "  Bonjour.  Mademoiselle Costa, je vous appelle au sujet de votre père Stefano Lawson ainsi que sa femme Maggie.  S'il vous plait rappelez-moi rapidement ! C'était l'avocat de votre père Maître Gims. " La fatigue venait de me quitter, l'anxiété avait pris possession de mon corps. Je me levais rapidement pour  rappeler la personne,  le numéro fait j'attends qu'on décroche. " Allo ?" Lâchais-je.  " Je suis Mari’ Costa , vous... vous venez de m'appeler."  J'écoutais les dire de cet homme.  " Mademoiselle, votre père est mort hier, personne n'a pu vous  joindre, nous avons besoin de vous à White Oak. "  Ça c'était de l'annonce !  Je restais silencieuse, j'entendais mon cœur résonnait dans ma tête,  je sentais les larmes glisser le long de ma joue .Je n'avais pas été au mariage de mon père, j'avais refusé, ne le voyant plus trop, j'avais eu l'impression qu'il avait fini par nous remplacer surtout que par la suite, il avait fini par avoir une fille.   " Vous êtes là ? "  Je secouais la tête " oui, oui, j'arrive ! "  J'allais raccrocher.  "  Vos sœurs arrivent aussi !  "  Je raccrochais, je m'en fichais un peu de mes sœurs, qui ne m'avait jamais donné de nouvelle à défaut dans donné un tant soit peu de mon côté.


White Oak. Un an exactement que j'étais dans cette ville, cet endroit m'ayant vu grandir avec mes sœurs.  On était toutes les trois au début, mes relations avec les deux ne s'étaient pas arrangé, enfin beaucoup plus avec Raven qui était plus sociable que River. Les deux étaient repartis, Raven ayant une bonne raison et River n'en ayant aucune. J'avais fini par rester, les enfants, surtout les adolescents ce n'était pas mon truc, mais au final, je n'avais pas réellement le choix ? Non. Ma petite sœur, enfin demi sœur, même si pour moi au final cela était la même chose avait besoin de moi. Aujourd'hui elle a dix-huit ans et elle est assez dure, en même temps elle a perdu sa famille tout en récupérant trois grande sœurs semblable dont deux avaient décidé de fuir. La troisième était peut être restée, mais elle n'était pas seule, elle était enceinte de deux mois. Après un an de vie ici,  mon fils était né, je ne m'attendais pas à ça, forcément, il est de Tomas, mais je n'ai jamais prévenu ce dernier. Ma sœur m'aide beaucoup et on se rapproche de plus en plus, malgré quelques petits écarts émanant d'elle de temps à autre. J'ai repris le travail à l'hôpital, ce fût difficile de laisser mon enfant derrière chaque matin, mais cela me fait du bien de reprendre le chemin de cette carrière dont j'avais rêvé.



Dernière édition par Marilhéa N. Costa le Ven 23 Jan - 23:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 18:47

Bienvenue et bon courage pour ta fiche :heart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar


inscription : 17/01/2015
messages : 109
points : 0
pseudo : LKD
avatar : sophia bush
crédit : cranberry

Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 18:47

Bonsoir !  J'ai lu que l'avatar été réservé une semaine, mais n'étant pas sûre d'avoir bien comprit, puis je avoir sophia bush en réservé s'il vous plait ? :please: :heart3: :heart4:  merci d'avance :**:

Merci Louys :love:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 19:24

bienvenuuuuue :omg1:
j'adore le choix de pseudo :faint: et très bon choix d'avatar, aussi :heart4: et il t'est bien réservé une semaine, oui, à partir du moment où tu as posté ta fiche :luv: j'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage d'ailleurs, parce que si ton titre est lié à son histoire, ça promet d'être intéressant ! :eyes: n'hésites pas si tu as la moindre question :heart4:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 19:32

Qu'elle est belle Sophia  :eyes2: Et je plussoie également Nina pour le choix du pseudo !
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fichette :heart:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 20:48

la merveilleuse sophia, excellent choix :heart:
bienvenue :eyes:
Revenir en haut Aller en bas
avatar


inscription : 17/01/2015
messages : 109
points : 0
pseudo : LKD
avatar : sophia bush
crédit : cranberry

Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 21:12

Nina Plae a écrit:
bienvenuuuuue :omg1:
j'adore le choix de pseudo :faint:  et très bon choix d'avatar, aussi :heart4:  et il t'est bien réservé une semaine, oui, à partir du moment où tu as posté ta fiche :luv:  j'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage d'ailleurs, parce que si ton titre est lié à son histoire, ça promet d'être intéressant ! :eyes:  n'hésites pas si tu as la moindre question :heart4:

Merciii pour les compliments et l'explication pour l'avatar Nina :cara: :love2: Y a mon jesse qui arrive (a) :siffle: La citation colle un peu à l'histoire, mais aussi c'est surtout l'un des passages de l'un de mes personnages préféré :eyes3: :crazy: :heart3:

Amy J. Davis a écrit:
Qu'elle est belle Sophia  :eyes2: Et je plussoie également Nina pour le choix du pseudo !
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fichette :heart:


Mercii Amy :love:

Charlotte Salinger a écrit:
la merveilleuse sophia, excellent choix :heart:
bienvenue :eyes:

Merciiii Charlotte :luv: :eyes:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 21:28

oh vous arrivez à deux ? :omg1: j'aaaaime les arrivées à deux :heart4: oh d'accord :luv: hâte de voir ça quand même ! et c'est tiré de quel livre du coup ? ou série :arrow:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 21:33


Bienvenue parmi nous.
A ce que j'ai cru comprendre, vous arrivez à deux, c'est super :heart4:
Sophia Bush est parfaite, et mon dieu ton pseudo, il cartonne. Il est super original, c'est plaisant :eyes:
En tout cas, comme Nina, hâte d'en savoir plus sur ton personnage vu le titre de ta présentation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


inscription : 17/01/2015
messages : 109
points : 0
pseudo : LKD
avatar : sophia bush
crédit : cranberry

Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 21:35

Oui on arrive à deux; mais j'ai vu que tu l'avais vu :siffle: :love:  c'est tiré du livre herbe bleue :bave:


Edit:

Merci tamie - ton pseudo est parfait- :bave2: :eyes:

Merci en tout cas de votre accueil :coeur: :butt:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 21:37


Herbe bleue, ce titre me dit quelque chose. Va falloir que je regarde de quoi il parle pour voir si c'est bien celui dont je pense :eyes:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 21:37

Bienvenue sur le forum :eyes:
Très joli pseudo et j'approuve le choix d'avatar :luv:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 21:40

han, herbe bleue. j'en entends tellement souvent parler de ce bouquin :faint: si je ne me trompe pas, c'est le journal d'une fille droguée, non ? faudrait vraiment que je le lise, un jour :luv:
Revenir en haut Aller en bas
avatar


inscription : 17/01/2015
messages : 109
points : 0
pseudo : LKD
avatar : sophia bush
crédit : cranberry

Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Sam 17 Jan - 21:44

Tu me diras Tamie, mais il est plus que connu !  C'est un genre de journal intime d'une "jeune drogué" pour résumer rapidement xD :love2:


OMG Brunos M.  L'homme de ma vie :bave: :omg1: :coeur: :eyes: bed :love:  merci  Garrett :hero:


Edit: Oui c'est exactement ça Nina ! Franchement , je te le conseille :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Dim 18 Jan - 11:27

bienvenuuuue :love2: j'adore ton pseudo ! et ouis j'ai hâte de découvrir ton histoire, ou plutôt votre histoire. amuse-toi bien sur flt en tout cas, bon courage pour ta fiche et puis n'hésite pas si tu as la moindre question ! :laugh:
Revenir en haut Aller en bas
avatar


inscription : 17/01/2015
messages : 109
points : 0
pseudo : LKD
avatar : sophia bush
crédit : cranberry

Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Dim 18 Jan - 11:56

Merci Nahuel :love2: ton pseudo il est :coeur: :eyes:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Dim 18 Jan - 12:02

Marilhéa N. Costa a écrit:
OMG Brunos M.  L'homme de ma vie :bave: :omg1: :coeur: :eyes: bed :love:  merci  Garrett  :hero:

Il nous faudra absolument un lien alors :omg1: :angel: :luv:
Revenir en haut Aller en bas
avatar


inscription : 17/01/2015
messages : 109
points : 0
pseudo : LKD
avatar : sophia bush
crédit : cranberry

Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Dim 18 Jan - 14:36

avec plaisir !! :coeur:

_________________

true love  ...   never waits
Ne me dites pas de ne pas pleurer, de me calmer, d'êtres moins excessive, d'être raisonnable. Je suis une créature émotionnelle, c'est ainsi que la Terre a été créée. Que le vent continue à polliniser. On ne dit pas à l'océan Atlantique de se contrôler. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Dim 18 Jan - 16:26


Du coup, oui, il me dit bien quelque chose :eyes:
Il faudra que je le relise d'ailleurs :eyes:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

kill em with kindness

inscription : 21/08/2013
messages : 12054
points : 44
pseudo : shiver./sarah.
avatar : bb bryden.
crédit : spleen ocean/tumblr.
âge : vingt-deux ans.
statut civil : célibataire.
occupation : serveuse au madison grill & mannequin à ses heures perdues.

Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Dim 18 Jan - 18:18

Sophia est juste parfaite :heart: merci nt1 pour nous rappeler les souvenirs d'oth :eyes2: en tout cas, bienvenue parmi nous :heart4: comme les autres j'ai hâte de voir ce que va donner votre duo :cute:

_________________
if you would take this chance then I'll take it too I have these thoughts I keep I wanna share with you. ৩
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Dim 18 Jan - 18:33

bienvenue sur le forum :eyes2: :laugh: :eyes: :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

down by the river

inscription : 22/01/2012
messages : 9646
points : 0
pseudo : sarah (twisted lips)
avatar : sasha pieterse.
autres comptes : micah.
crédit : © BALACLAVA.
âge : 19 ans.
statut civil : célibataire.
quartier : fairmount district.
occupation : étudiante en architecture et design intérieur.

Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Dim 18 Jan - 19:36

bienvenuuue! :heart3:
j'approuve complètement ton pseudo et ton avatar, très bons choix. :cat: comme j'ai dit à jesse, j'ai très hâte de découvrir le lien entre vos deux personnages, vive les arrivées en duo. :eyes:

_________________

is it too much to dream that we can forever be rare hearts that never disagree.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


inscription : 17/01/2015
messages : 109
points : 0
pseudo : LKD
avatar : sophia bush
crédit : cranberry

Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Dim 18 Jan - 19:56

Tamie Kepner a écrit:

Du coup, oui, il me dit bien quelque chose :eyes:
Il faudra que je le relise d'ailleurs :eyes:

Ce livre est à tomber :butt:

Cassie Wilhelmsson a écrit:
Sophia est juste parfaite :heart: merci nt1 pour nous rappeler les souvenirs d'oth :eyes2: en tout cas, bienvenue parmi nous :heart4: comme les autres j'ai hâte de voir ce que va donner votre duo :cute:


Merciiiii toi :bave2: Nina :love2: - t'as encore le coeur cassé , de cette nuit - si tu parviens à savoir qui je suis :hehe2: :faint:

Neil Riswold a écrit:
bienvenue sur le forum :eyes2: :laugh: :eyes: :coeur:

Merciii Neil :crazy:

Ellie Cartwright a écrit:
bienvenuuue! :heart3:
j'approuve complètement ton pseudo et ton avatar, très bons choix. :cat: comme j'ai dit à jesse, j'ai très hâte de découvrir le lien entre vos deux personnages, vive les arrivées en duo. :eyes:  


J'étais étonnée de la voir libre en plus :blush: :laugh: :cara: J'espère que tout votre enthousiasme à savoir ne va pas retomber en découvrant ce qu'on vous réserve :eyes:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit Lun 19 Jan - 1:03

Bienvenuuuue! :coeur:
Comme l'ont dit mes vdd, le prénom + le choix d'avatar = sublime! :eyes:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: #Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit

Revenir en haut Aller en bas
 
#Mari + J'aimerais bien que les médecins et les infirmières laissent mourir mon âme; mais ils poursuivent leurs expériences et ils essayent de réunir le corps à l'esprit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Je m'ennuie et j'aimerais bien faire unpetit RP
» J'ai senti la bière, alors j aimerais bien entrer ...
» Je suis un sale vautour, mais voilà, j'aimerais bien savoir si...
» Eternel ? J'aimerais bien vous croire quand vous dîtes que je suis un ange ! Mais....
» Les Wahhabites Saoudiens possèdent désormais l'arme nucléaire (et j'aimerais bien qu'on me démontre que c'est un fake... croyez moi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELS LIKE TONIGHT. :: THE FIRST STEPS :: THIS IS MY STORY :: TERMINÉES-