AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
flt ferme ses portes...
pour tout savoir, rendez-vous ici. :eyes2: :eyes2:

Partagez
 

 «Sans la noirceur, nous ne pourrions pas voir les étoiles» / PV. S. Jake Radulovich

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message


Invité
Invité


«Sans la noirceur, nous ne pourrions pas voir les étoiles» / PV. 	S. Jake Radulovich Empty
Message(#) Sujet: «Sans la noirceur, nous ne pourrions pas voir les étoiles» / PV. S. Jake Radulovich «Sans la noirceur, nous ne pourrions pas voir les étoiles» / PV. 	S. Jake Radulovich EmptyDim 2 Nov - 18:21


-

Ne me parle pas de nostalgie parce que j't'avoue qu'mon cœur est trop fragile, j'suis comme un pirate naufragé, oui mon équipage est plus qu'endommagé, je sèche mes larmes, j'baisse les armes j'veux même plus savoir pourquoi ils m'testent les autres.
Jake & Nirvana

Un soleil magnifique s'était étendu tout au long de la journée, ce-dernier se couchait à présent en rendant le ciel rouge. C'était un décor magnifique à observer... A l’extérieur il faisait réellement agréable, plusieurs personnes se promenaient sans vestes ou sans couvre-chef. D'autre terminaient calmement leur journée de travail. Il n'était pas trop tôt ni trop tard, lorsque Nirvana terminait de ranger tout les ustensiles qu'elle avait utilisé lors de cette journée au boulot. Pour un jeudi, elle n'avait pas eu énormément de monde mais c'était tant mieux pour elle. Elle avait pu, comme à son habitude, prendre le temps de terminer une manchette magnifique ; un œil coulant et déversant amour, peine et joie selon différent motifs.

A son habitude, Nina décida de fermer le magasin et d'aller faire un petit tour en ville... Elle aimait se balader de temps à autre, prendre l'air et rencontrer des gens, discuter du soleil et de la pluie ... C'était vraiment agréable pour la jeune demoiselle de prendre un peu de temps pour elle. Nina s'avança vers la boulangerie pour acheter un donuts au chocolat et à la banane, elle discuta quelques instants avec la boulangère avant de reprendre sa promenade. Nina regardait les gens ; certains semblaient heureux, d'autres nerveux et un milliers d'émotions différentes pouvaient se promener dans cette petite ville. Nina arriva devant une boutique de vêtements qu'elle appréciait réellement, elle décida de rentrer histoire de voir les nouveautés. La jeune femme se dirigea vers les robes qui étaient juste situées à coté de l'espace "garçon".

Elle avança encore de quelques pas avant de reconnaître une silhouette et un visage qu'elle connaissait plus que simplement bien, c'était Jake; un ancien ami qui devait la détester dès à présent. Tout se bousculait dans sa tête, que faire ? Essayer d'aborder une discussion quitte à se faire remballer mais avoir essayez quand même de creuser un abcès, ou rebrousser chemin ni vu ni connu ... Le choix était cornélien mais elle finit par s'adonner à la première solution ; la discussion.
Elle s'approcha encore un peu de lui et lui lança un "Hei Jake, ça fait longtemps ... Tu vas bien ?" un très fin sourire poli se dessina sur les lèvres de la jeune femme tout en attendant la réponse de son ancien ami.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


«Sans la noirceur, nous ne pourrions pas voir les étoiles» / PV. 	S. Jake Radulovich Empty
Message(#) Sujet: Re: «Sans la noirceur, nous ne pourrions pas voir les étoiles» / PV. S. Jake Radulovich «Sans la noirceur, nous ne pourrions pas voir les étoiles» / PV. 	S. Jake Radulovich EmptyMar 11 Nov - 15:56

nirvana ∞ jake
Acheter des vêtements, ça n’était clairement pas son truc. Mais Jake n’avait pas eu le choix ! Il avait repris un peu de poids depuis qu’il avait arrêté la drogue – comme quoi ça n’avait pas que du mauvais le sevrage – et devait impérativement se trouver de nouvelles fringues. Il aurait pu demander à Orchid de l’accompagner… mais ces temps-ci, le tatoueur l’évitait un peu. Il avait peur de se faire griller dès qu’il était avec lui, d’autant que ce mec était un appel à la luxure et qu’il voudrait toujours l’embrasser. Toutes ces petites choses qu’il ne pouvait pas faire… c’était très frustrant en tout cas. Il regarda brièvement les vêtements proposés et soupira. Son envie c’était de sortir d’ici au plus vite et de rentrer pour se coucher. Les jours se ressemblaient malheureusement et il ne s’amusait plus autant depuis qu’il ne fumait plus, ce genre de choses. Comme si… tout était devenu monotone et normal depuis. C’était extrêmement chiant. Une voix le sortit de ses songes. Seule cette voix parvint à lui foutre des frissons dans le dos. Il releva les yeux et la vit. C’était Nirvana. Le pire ? Elle débarquait comme ça, comme s’il ne s’y était rien passé. Jake serra le poing pour rester calme. Ils étaient dans un lieu public… mais il la haïssait tellement ! Davantage depuis qu’il avait su qu’elle avait revu Orchid. C’était compliqué malgré tout, il l’avait appréciée fut un temps. Avant de tomber amoureux… il fallait dire que les deux jeunes avaient un point commun : leur métier. C’aurait pu être une si belle histoire d’amitié !

« Qu’est-ce que tu veux ? » fit-il clairement. Son ton était froid et ne laissait pas place à quoique ce soit d’amical. Lui qui était déjà agacé… c’était le comble ! « Tu crois que tu peux débarquer comme ça et penser que je t’accueillerais bien gentiment ? Tu te goures. » Son regard se fit dur, plus que d’habitude. S’il s’était attendu à la croiser… Le garçon s’approcha un peu et la regarda bien dans les yeux. « Ecoute-moi, Nirvana. » Et encore, s’il avait pu l’appeler autrement, il l’aurait bien gentiment fait… « Je sais pas ce que t’as l’intention de faire à Orchid. J’crois que j’ai même pas envie de savoir parce que ça me donne envie de gerber. Mais je te préviens… j’te préviens que si tu t’approches encore de lui, je m’encombrerais pas du fait que tu sois une fille pour te refaire le portrait. Pas touche à Orchid. Compris ? » Il se mordit la lèvre. C’était beau de réfléchir après avoir parlé… ses paroles sonnaient fortement comme des menaces et pouvaient facilement être révélatrices de ses sentiments… En s’en rendant compte, le jeune homme se recula un peu, s’éclaircit la gorge. « Bref. Dégage d’ici, j’ai pas envie de me prendre la tête maintenant. Et surtout pas ici. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
 
«Sans la noirceur, nous ne pourrions pas voir les étoiles» / PV. S. Jake Radulovich
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» «Sans la noirceur, nous ne pourrions pas voir les étoiles» / PV. S. Jake Radulovich
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELS LIKE TONIGHT. :: ARCHIVES :: LAST KISS GOODBYE :: RPS ABANDONNÉS-