AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
flt ferme ses portes...
pour tout savoir, rendez-vous ici. :eyes2: :eyes2:

Partagez
 

 (M/LIBRE) MAX IRONS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message


Invité
Invité


(M/LIBRE) MAX IRONS Empty
Message(#) Sujet: (M/LIBRE) MAX IRONS (M/LIBRE) MAX IRONS EmptyLun 29 Juil - 18:20



Thomàs "Tom" Kingsburry
When love is wilder than the wind
PRÉNOM(S) ET NOM: Thomàs "Tom" Kingsburry. ÂGE: vingt-neuf ans. NATIONALITÉ: américaine, mais a pour origine une riche famille écossaise. STATUT CIVIL: en couple avec Nirvana depuis deux ans. EMPLOI/ÉTUDES: au choix. AVATAR: max irons :heart3: . CRÉDIT: tumblr.
C'est votre personnage, vous devez donc choisir les éléments qui vous conviennent afin de réussir à vous l'approprier, c'est pourquoi c'est volontairement que je laisse l'histoire libre. Malgré tout, quelques éléments sont à respecter :heart3: 

+ classe sociale. Tom ne doit faire partie ni des "pauvres", ni des "modestes". Il doit avoir un peu d'argent. Soit il mène une vie confortable, soit il est carrément riche, à vous de choisir. Je pensais que Tom pourrait être né en Ecosse, et a déménagé assez jeune (8 ans ?), mais rien n'est obligatoire.

+ caractère. Un point très important. J'imagine que votre décision (de prendre ou non cet amour) en dépendra en grande partie. :**: caractère en construction.

+ métier. A vous de choisir, mais je ne le vois pas à la tête d'un métier trop important, en tout cas, pour le moment. Je le vois encore un peu jeune dans sa tête. Si vous voulez opter pour le stéréotype du jeune riche malheureux parce qu'il est blasé de ce monde et parce qu'il ne souhaite pas prendre les rennes d'une multinationale qu'aurait bâti son père, libre à vous, il n'y a aucun soucis, ça me va (autant qu'une autre version, je vous le re-dis, tout me va quant à l'histoire et à sa perception des choses, vous pouvez tout aussi bien le rendre très heureux et très à l'aise par rapport à sa situation), seulement, pour le moment, je le vois avec un travail qui confère moins de responsabilité et qui prend moins de temps. En tout cas, un élément est obligatoire en rapport avec son métier, sa carrière : il y a cinq ans, il a été l'assistant d'un professeur de fac. Les raisons peuvent être multiples : il devait être assistant durant un temps pour valider ses études et son diplôme, à ce moment là il voulait devenir professeur (même si je ne le vois pas dans cette branche), ou tout simplement il faisait les mêmes études que Nirvana (biologie naturelle, tout ce qui concerne la nature ou la science) et vu qu'il était un des meilleurs élèves de sa promotion, on lui a demandé d'assister un nouveau professeur dans une autre université à la fin de son cursus (lorsqu'il a eu son diplôme), ce qui me parait la solution la plus logique. Cette année, Nirvana rentrait à l'université, c'est là où ils se sont rencontrés. Tom avait vingt-quatre ans, et Nirvana en avait tout juste dix-neuf.

+ vie sentimentale. Je pense que Thomas est réellement amoureux de Nirvana, et qu'il en a été déstabilisé. Il est le genre de garçon à mener une vie assez tranquille, à sortir avec des filles simples, angéliques. A n'être victime d'aucune surprise ou d'aucun élément qu'il n'aurait prévu. Nirvana a été tout le contraire. Sauvage, et sexy, notamment. Elle a tout bouleversé, et bizarrement, il a adoré ça. Elle a changé sa vision de la vie, sa façon de voir les choses. Elle les a rendu plus folles, plus vraies, plus intenses, plus appréciables. Pourtant, il n'a jamais été attiré par ce genre de fille auparavant. Jusque là, il n'a pas eu énormément de copines non plus (j'imaginais 3-4, en tout cas entre deux et cinq), mais il s'agissait que de jolies petites poupées blondes, distinguées, innocentes. Des filles à la peau pâle, aux grands yeux bleus, assez timides, et bonnes à l'école. Vous voyez le genre. La petite poupée, la parfaite belle fille pour la famille de riche. Pourtant, il ne les a jamais aimé ou désiré autant que Nirvana. Dans sa vie, tout était tracé, et il n'a jamais eu de surprises. Nirvana est la première. Dès les premiers jours à la fac, il l'avait remarqué dans l'amphithéâtre. Elle avait une beauté particulière, un regard saisissant, un charisme certain, et une présence presque insolente. De fil en aiguille, les choses ont vite dérapés, lui non plus n'a rien contrôlé. Pourtant, dès le moment où ils se sont embrassés pour la première fois, il la voulait. Et il n'a jamais autant voulu quelque chose. C'est pourquoi il se fichait totalement qu'elle ait un petit ami. Sa conscience ne s'en trouvait pas souillée. Il savait qu'il y avait quelque chose entre eux deux, et qu'elle devait le sentir. Il comprenait que la situation était délicate et compliquée pour elle, mais il ne voulait pas passer à côté de leur feeling, et il força le destin. Il cherchait à la voir chaque instant, et ne lâchait pas l'affaire. C'est grâce à ça que Nirvana a laissé sa conscience de côté et a cédé. Orchid en veut beaucoup à cet homme pour ça.




There's something inside you, It's hard to explain .


Depuis le lycée, depuis mes seize ans, j'étais avec le même garçon, Orchid. Notre relation a résisté. Mais à l'âge de dix-neuf ans, durant l'été qui précédait ma première année de fac, je commençais à avoir des doutes quant à mon amour pour lui. Mauvais timing, car cette année là, je suis allée à la fac. La faculté de biologie naturelle et animale. Et j'ai fais une rencontre qui a tout changé. En effet, c'est durant ma première année que je l'ai vu pour la première fois. Tom. L'assistant du professeur de ma matière principale. Il était beau. Très différent d'Orchid, mais beau à sa manière, tout autant. J'étais avec Orchid, certes, mais je ne pouvais nier ce grand coup de cœur pour Tom. Je n'ai pourtant rien fait. Je ne l'ai pas traité d'une manière spécifique, je ne lui parlais même quasiment jamais, à part lorsque j'étais obligée de le faire pour les cours. Objectivement, je ne le regardais jamais d'une manière qui pouvait laisser penser une telle chose. Il était là, tous les jours, à chaque cours, et je commençais à remarquer ces regards appuyés. Il devait avoir entre 25 et 30 ans, alors que je n'en avais que 20. Un an de cours était passé à la vitesse de la lumière. Je validais cette dernière alors qu'Orchid avait réussi son rêve : se faire embaucher comme tatoueur. Mais ça ne me suffisait pas. Ma deuxième année de fac se passait bien. Mais au fil des semaines, Tom et moi étions souvent amenés à se parler. A croire que le destin s'amusait avec moi, qui avait de plus en plus de mal à se montrer froide face à son charme.

Puis, en février, le drame. Je devais lui présenter un de mes projets, à dix-neuf heures, à la fac, afin de peaufiner ma thèse dans la matière prévue. Je m'y suis rendue, j'ai fais ce que je devais faire, mais on a aussi parlé. On s'entendait toujours bien, et j'avais toujours l'impression d'être très écoutée avec lui. Il me portait beaucoup d'intérêt, et me regardait d'une manière ... Je n'ai jamais su l'expliquer. Au fond, j'ai toujours su qu'il m'avait bien aimé dès les premiers jours, mais tout se confirma ce soir. Nous étions debout, près de la table, tandis qu'il me montrait ce que je devais changer dans mon projet. A un moment donné, il s'est tourné vers moi afin de continuer à parler, mais il n'a plus prononcé un mot une fois que nos proches regards se sont retrouvés. Alors, en moins de temps il n'en faut pour le dire, il m'a embrassé. Je n'ai pas compris ce qui se passait. Mais j'ai pourtant rendu ce baiser qui s'est révélé de plus en plus intense. Un baiser tellement violent, et doux à la fois. Puis je suis partie. J'ai retrouvé Orchid ce soir là, mais j'étais dans la lune. Que se passait-il ? Qu'avais-je fais ? Que représentait ce baiser ? Pourquoi ? C'est pourquoi, les jours suivants, j'ai totalement évité Tom. Je sentais qu'il essayait de me parler. Mais entre les cours magistraux, et son rôle, nous n'en avions pas vraiment l'occasion, c'est pourquoi je n'avais pas de mal à l'éviter. J'avais peur de ce que je ressentais.

Mais au bout d'un mois, début avril, je m'y suis confrontée. J'étais à la bibliothèque de l'université, seule. Il est venu pour des recherches. Il m'a vu, et il est venu me parler. Me dire qu'il ne supportait plus que je l'évite, qu'il avait craqué pour moi, que j'étais différente, et qu'il n'arrivait plus à se concentrer. Que j'étais la première fille pour laquelle il prenait un risque (élève et professeur, une barrière assez phénoménale). Je lui ai dis que j'avais un petit ami, et qu'on en restait là. Et je suis partie. Je me disais que cette histoire était finie. J'étais avec Orchid, je l'aimais, et Tom savait ça, désormais. Il ne viendrait plus vers moi, par cas de conscience. Ainsi, je ne succomberais pas, je n'aurais pas à le repousser. Je voulais le forcer à s'éloigner, tout simplement parce que je savais que je n'aurais pas la force de le faire moi-même. Pourtant, rien ne se passait comme prévu. Il ne cessait de venir à moi, et profitait de toutes les occasions pour venir me parler. Il était si gentil et avait l'air si "clean", j'étais surprise par le fait qu'il se foutait royalement du fait que j'étais casée. Il s'en fichait éperdument, même. Je sentais qu'il était sincère, mais j'étais avec Orchid, et rien que parler à Tom était une torture, comme si je trompais mon petit ami avec un autre. Je n'aimais pas être ce genre de fille. Ce n'était que parler, c'est sûr, mais je sentais que ça pouvait aller plus loin. Et je m'étais pas trompée.

J'ai essayé de devenir amie avec Tom, je jouais avec le feu mais je ne m'en rendais pas compte. Je ne pouvais pas m'éloigner de lui. Peut-être qu'en devenant amis cette attirance disparaitrait ? J'avais tort. Un soir, il m'a donné rendez vous à la fac pour peaufiner une étude, et me donner des conseils. Je m'y suis rendue, nous avons travaillé, et ri. Nous étions ami, à présent, après tout. Mais au bout de trois quart d'heure, j'ai cédé. Je l'observais depuis une dizaine de minutes, sans écouter un traitre mot de ce qu'il racontait, tandis qu'il lisait mon étude et me proposait des conseils. J'admirais chaque trait de son visage, sa chevelure dorée, l'intensité de la couleur de ses yeux, ses lèvres ... Sans me rendre compte de mon impulsivité, je l'ai embrassé fougueusement. Et en rien de temps, sans que je comprenne ce que j'étais en train de faire, nous avons couché ensemble sur la table de l'amphithéâtre. C'était le 18 mai. A partir de ce moment là, je n'ai plus rien contrôlé. J'aimais Orchid, mais je ne pouvais m'empêcher d'assouvir une passion certaine, un autre amour, avec Tom. Je n'arrivais plus à me contrôler. Je couchais avec Tom de plus en plus souvent, tandis qu'il me voulait pour lui tout seul. C'était le genre de garçon qui, à partir du moment qu'il savait ce qu'il voulait, faisait tout pour l'obtenir. Il ne se sentait en aucun cas coupable de désirer et d'aimer une fille qui était presque fiancée. Ni lui ni moi n'étions vraiment des "sex addicts". Nous n'étions pas vraiment le genre de personne à coucher de droite à gauche, ou à attribuer au sexe la place la plus importante. Et pourtant, dès que nous nous voyons, tout était passion. Il s'agissait là de l'expression d'une grande attirance, d'un amour, plutôt qu'un réel besoin de sexe. Nous voulions ça avec l'autre, et seulement l'autre.

J'étais partagé. Qui aimais je réellement ? Orchid ? Tom ? Je me disais que ça allait passer, mais ma passion pour Tom se développait de jour en jour. Je passais en troisième année, et c'est cette année là que je pris la décision de rompre avec Orchid. J'en avais assez de cette situation, je voulais être libre. J'ai toujours eu l'air d'une fille forte, mais parfois, je me révélais assez sensible. Les apparences sont parfois trompeuses. Au début, je me disais que le plus simple était de m'éloigner des deux garçons, pour oublier le mal que j'avais fait, mais je n'y suis pas arrivée. Ainsi, j'ai quitté Orchid non pas pour la solitude, mais bel et bien pour Tom. Cela fait deux ans que je suis avec lui désormais. Je l'aime, et pourtant, je n'arrive pas à oublier Orchid malgré ce que je lui ai fais. Je me rapproche petit à petit de lui, alors que nous nous sommes plus parlés depuis notre rupture. Et Tom ne supporte pas ça. Oui, je les aime tous les deux, je pense. D'une manière différente. Thomàs est le soleil, Orchid la lune. Aurais-je besoin des deux ?


Dernière édition par Nirvana 'B.' Shakespeare le Lun 29 Juil - 21:24, édité 34 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(M/LIBRE) MAX IRONS Empty
Message(#) Sujet: Re: (M/LIBRE) MAX IRONS (M/LIBRE) MAX IRONS EmptyLun 29 Juil - 18:37



Mes exigences
the winner takes it all
PSEUDO. Il est négociable. Le prénom "Tom" apparaît dans la fiche d'Orchid et dans la mienne, mais si un autre prénom que Thomàs vous vient en tête, n'hésitez pas à proposer. Le second prénom est totalement au choix, et le nom de famille est entièrement négociable également.

AVATAR. Max Irons est un très beau garçon, j'avoue ne pas être insensible à son charme :hehe2: Je trouve qu'il correspond très bien au personnage. pourtant, l'avatar est négociable. Mais je reste difficile. J'avais pensé à Ed Westwick aussi, vous voyez un peu le genre.

PRESENCE, ACTIVITE. Je ne suis vraiment pas difficile. Je ne suis pas une geek, loin de là, et j'aime profiter de ma famille et de mes amis, je pense que vous aussi. Ainsi, un petit tour sur le forum une fois tous les deux ou trois jours, un petit mp de temps en temps, un peu de flood, et une réponse postée tous les dix jours me conviennent parfaitement. Par contre, vous vous doutez que ni Orchid ni moi ne voulons de membres fantômes qui disparaissent à peine leur fiche postée, ou encore qui répondent une fois tous les deux mois et demie.

LIEN. Vous l'aurez compris, un lien fort unit Nirvana et Tom, mais l'histoire ne serait pas drôle si ce n'était que ça :hehe2: Nirvana aime aussi Orchid, son ex petit ami avec qui elle est restée quatre ans. Il s'agit d'un triangle amoureux, en somme. Beaucoup d'éléments peuvent être modifiés, changés. Beaucoup de choses sont négociables. Alors si vous voulez changer quelque chose, y compris le personnage en lui-même (intentions, caractère, etc), mpottez moi. :heart3: 

MESSAGE D'AMOUR. PRENEZ LEEEEEE. :angel: :eyes: :pray: :faint: Je vous jure que je vous construirai un magnifique temple si je vois mon scénario pris :omg4: les rps nirvana/tom, tom/orchid, nirvana/tom, et orchid/nirvana/tom seront d'enfer, vous imaginez :siffle:  Je ferai tout ce que vous voudrez, je serai votre esclave sexuel :hehe: :pray: :bave: bed :youpi: 
Revenir en haut Aller en bas
 
(M/LIBRE) MAX IRONS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (M/LIBRE) MAX IRONS
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Lettre [libre]
» Une petite baignade [libre]
» Une feuille ... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELS LIKE TONIGHT. :: ARCHIVES :: LAST KISS GOODBYE-